Faux pass vaccinal : voici comment les hackers piratent les comptes pro Ameli

Les cybercriminels regorgent d’idées pour réussir à fournir de faux pass sanitaires et vaccinaux…

Comment obtenir un pass vaccinal sans avoir fait les 3 doses ?
© Pixabay

Adoptée par le Parlement le 16 janvier dernier, le pass vaccinal est entré en vigueur ce lundi 24 janvier. Pour pouvoir braver l’interdit, des hackers proposent, pour quelques centaines d’euros, de faux documents sanitaires, sur les réseaux sociaux. Mais comment font-ils pour pirater les comptes Ameli ? Ne vous inquiétez pas, la rédaction d’Objeko, va tout vous dire sur le sujet. Vous êtes prêts ?

Le pass vaccinal remplace le pass sanitaire

Il y a quelques heures maintenant, le pass vaccinal est entré en vigueur, en lieu et place du pass sanitaire. Désormais, toutes les personnes de plus de 16 ans, sauf certaines rares exceptions, devront attester d’un schéma de vaccination contre le Covid-19 complet pour accéder à de nombreux lieux publics (cinémas, restaurants, musées, bars…). Il faut préciser qu’une dérogation permettant d’utiliser un certificat de test négatif de moins de 24h dans le cadre du pass vaccinal est possible jusqu’au 15 février pour les personnes ayant reçu leur première dose de vaccin d’ici là.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Le Praeco (@lepraeco)

Tout comme le pass sanitaire, le pass vaccinal s’applique pour le public comme pour les personnes qui travaillent dans les lieux où il est obligatoire. Mais ce n’est pas tout. Le nouveau texte de loi, élargit également les possibilités de vérification du pass. En effet, depuis le 24 janvier, l’identité des clients pourra ainsi être vérifiée par les responsables des établissements, en cas de soupçon de fraude. D’ailleurs, si la fraude est avérée, les sanctions seront également plus sévères. c’est ce que nous allons voir dans la suite de notre article.

Des sanctions sévères pour les fraudeurs

Si la falsification d’un document est avérée, le contrevenant s’expose à des sanctions sévères. En effet, selon la nouvelle loi, les personnes, présentant un pass vaccinal qui ne leur appartient pas, risquent dorénavant une amende forfaitaire de 1 000 euros. Même chose pour les individus qui prêteraient leur document mais également pour les exploitants d’un établissement recevant du public n’effectuant pas de contrôle. De même, le simple fait de détenir un faux passe est désormais puni de trois ans de prison et 45 000 euros d’amende.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par LCI (@lciofficiel)

D’ailleurs, il faut savoir que les faux pass sanitaire, c’est une nouvelle forme de délinquance. En effet, de nombreuses personnes piratent les comptes Ameli de professionnels de santé pour tenter de revendre de nombreux pass. Mais comment font-ils exactement ? Eh bien, c’est très simple. Certains piratent le téléphone des praticiens quand d’autres contactent directement les ordres des professionnels de santé. Et à ce moment-là, ils se font passer pour des médecins ayant perdu leurs identifiants. Simple, non ?

Changements à venir chez Ameli

Ces usurpations sont donc fréquentes. Pour lutter contre ces piratages, les mécanismes de connexion au compte professionnel Ameli devraient changer très prochainement. C’est en tout cas ce que nous apprend nos confrères de LCI. Ainsi, dans les prochaines semaines, des mots de passes supplémentaires seront nécessaires. Mais ce n’est pas tout, la vérification d’identité va également être renforcée. Suffisant pour arrêter les fraudeurs ? C’est ce que nous allons voir dans les prochaines semaines.


Mieger Tristan

Passionné depuis tout petit par l'écriture et de nature très curieux, je m'intéresse à tous les sujets !