Flash info : La promesse d’Emmanuel Macron en direct aux Français…

Emmanuel Macron a profité d’une conférence de presse pour faire une promesse aux Français. La tiendra-t-il ?

© Capture BFMtv

Sentez-vous la présidentielle arriver ? Alors que nous sommes encore à des mois de l’élection de 2022, une odeur nauséabonde de rhétorique et de scandale commence déjà à effleurer nos narines. Dans tout ce brouhaha médiatico-politique, Emmanuel Macron tente tant bien que mal de se montrer en tant que président de la République, même si sa prochaine candidature ne fait plus aucun doute. À l’occasion d’une conférence de presse, celui-ci a fait une promesse aux Français. L’équipe Objeko revient pour vous sur les paroles du président. 

Emmanuel Macron : la présidence contestée

Nous arrivons bientôt à la fin du mandat présidentiel d’Emmanuel Macron. Il est encore un peu trop tôt pour tirer un bilan global, certes, mais l’on peut déjà dresser un portrait de ses années en service au pouvoir.

Emmanuel Macron est arrivé tel un espoir pour la France. Le candidat, jeune et beau parleur, apportait un vent de fraîcheur sur le paysage politique français vieillissant. Les Français ont été nombreux à vouloir lui donner sa chance, et de nombreux politiques ont fait le choix de rejoindre son parti. 

Alors qu’il se voulait centriste, le président Macron a très vite adopté une politique de droite. Cela a soulevé quelques mécontentements à gauche, bien que cela n’ait pas été une grande surprise. Cette présidence a cependant été éclaboussée par la montée des gilets jaunes, manifestation d’une échelle encore jamais vue, et bien entendu l’affaire Benalla qui l’a touché de plein fouet. 

Cadeaux pour les riches et dénigrement des pauvres, Emmanuel Macron s’est inscrit dans une longue lignée de présidents, apportant finalement peu sur l’échiquier politique. 

La course aux présidentielles commence

Pour les prochaines présidentielles, Emmanuel Macron n’aura plus l’avantage de l’effet de surprise. Néanmoins, certains de ses adversaires ont bien retenu la recette, et comptent bien profiter de la nouveauté pour séduire leur électorat. C’est le cas des Républicains, qui viennent de choisir leur nouvelle représentante. Il s’agit de Valérie Pécresse, qui n’était pourtant pas la favorite face à un Eric Ciotti plus à droite que jamais. Le groupe tente sûrement de grappiller des voix grâce au charme de sa représentante, bien plus lisse et présentable. 

L’autre surprise, c’est bien entendu la candidature d’Eric Zemmour, le polémiste d’extrême droite. Avec son parti de la Reconquête, il compte bien prendre des voix au Rassemblement National, mais aussi aux Républicains. Sa rhétorique exécrable et provocante séduit les français les plus à droite de l’échiquier, et on prédit déjà qu’il pourrait dépasser Marine Le Pen, pourtant bien habituée à ce petit jeu. 

Pour ce qui est d’Emmanuel Macron, sa campagne n’est pas encore totalement amorcée. Toujours en fonction, il ne peut pas se permettre de s’exhiber comme ses concurrents sur tous les plateaux télé. Ironiquement, c’est l’électorat de gauche qui pourrait bien le faire réélire, afin de faire barrage à l’extrême droite. Le président a tout intérêt à faire profil bas pendant que les extrêmes se déchainent…

Emmanuel Macron fait une promesse aux Français

Emmanuel Macron a donné ce jeudi 9 décembre une conférence de presse depuis l’Élysée. Il s’agit d’un exercice que le chef de l’État a bien trop connu depuis le début de la pandémie. Celle-ci avait pour but de lui permettre d’évoquer ses priorités de travail lors de la présidence française du Conseil de l’Union européenne qui démarre le 1er janvier prochain.

Concernant « la campagne haineuse » d’Eric Zemmour pour les élections présidentielles, Emmanuel Macron a répondu :

 “ Il n’appartient pas au président de la République de qualifier ou de disqualifier un candidat de le République. C’est au peuple français de le faire souverainement (…). Notre pays reste un vieux pays fait de valeurs, de cultures, de combats. Il s’est à chaque fois sorti grandi d’avoir su regarder ses défaites et consolider ses valeurs. Aimer la France, c’est respecter la dignité de chaque Française et de chaque Français

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Emmanuel Macron (@emmanuelmacron)

Emmanuel Macron répond aussi concernant la façon dont il s’y prendra pour concilier la présidence du Conseil de l’Union européenne et sa possible candidature aux présidentielles : “Cette présidence française, nous n’en avons pas choisi le calendrier (…). Il nous faut tenir notre rôle. Peut-être que la politique de la France changera, mais à coup sûr la France restera la France

Emmanuel Macron a ainsi fait une promesse aux Français en plein direct : “ Le mandat que m’ont confié les Françaises et les Français, je l’exercerai jusqu’au dernier quart d’heure. Je travaillerai jusqu’à la fin du mandat. Étant président démocratiquement élu avec un terme, j’agirai jusqu’à ce terme “. Il ne nous reste plus qu’à voir s’il tiendra parole…