Florence Foresti anéantie : l’humoriste partage un message bouleversant !

Florence Foresti va mal ! Le monde du cinéma est en deuil depuis plusieurs jours. Le motif ? Le réalisateur canadien Jean-Marc Vallée est mort soudainement chez lui le 25 décembre à 58 ans. Objeko vous donne tous les détails à ce sujet.

Florence Foresti anéantie : l’humoriste partage un message bouleversant !
© Peopleactmagazine

Florence Foresti est très triste. Depuis l’annonce de la mort de Jean-Marc Vallée, l’actrice est en deuil. Auteur des films C.R.A.Z.Y. (2005), Dallas Buyers Club (2013), Café de Flore (2011) et Wild (2014) mais aussi des des séries Big Little Lies (2017) et Sharp Objects (2018), la cause de sa mort n’a pas été dévoilée pour l’instant.

Florence Foresti au plus mal

Très aimé dans le monde du cinéma, de nombreux acteurs ont voulu rendre hommage à Jean-Marc Vallée. C’est le cas de Matthew McCognaughey, Reese Witherspoon, Nicole Kidman, Naomi Watts mais aussi Jake Gyllenhaal. Ils ont diffusé un cliché d’eux avec le réalisateur sur Instagram. Ces clichés étaient généralement accompagnés d’un texte très touchant qui décrivait la relation qu’ils avaient avec ce metteur en scène vraiment talentueux.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Cafeyn (@cafeyn_france)

 

Dans l’hexagone, les hommages se sont enchaînés. Florence Foresti a partagé une photo d’elle et de Jean-Marc Vallée sur Instagram ! Un cliché en noir et blanc où ils affichaient un large sourire. Un post que la femme de 48 ans a précisé en légende : le cœur brisé. Un message émouvant qui montre son amitié avec le réalisateur québécois.

Florence Foresti agressée par un acteur après les César

Par le passé, Florence Foresti a eu l’occasion d’animer la 45e cérémonie des César, en 2020. Elle avait vécu un moment particulier au milieu des tensions liées aux nominations de Roman Polanski. Ses blagues et son discours avaient suscité la polémique. Un comédien, en colère contre elle, en a subi les conséquences. Ainsi 28 février 2020, lors de la 45e édition des César, Roman Polanski était en compétition dans pas moins de douze catégories avec son film J’accuse. Plusieurs femmes le mettent en cause à ce moment-là.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Chez Alexandra (@chezalexandra123)

 

Sur scène, Florence Foresti joue la maîtresse de cérémonie, mais son ton, son humour et ses coups de gueule vont susciter la polémique dans le cinéma français. Lambert Wilson fait partie de ceux qui ont critiqué la comique après la soirée. Sur France Info, Lambert Wilson n’a pas hésité à critiquer Florence Foresti mais aussi Adèle Haenel, qui avait quitté la salle après que le réalisateur Roman Polanski ait reçu le prix du meilleur réalisateur.

Lambert Wilson attaque Florence Foresti

Lambert Wilson avait eu l’occasion de dire : « je suis très en colère révèle Florence Foresti. Tout cela n’a aucun sens. Si vous pensez qu’il y a quelque chose de mal à ce que Polanski obtienne des nominations, alors vous ne venez pas et ne partez pas en plein milieu de la cérémonie. Oser parler d’un réalisateur en ces termes. Et puis, que va-t-on retenir de la vie de ces personnes par rapport à l’énormité du mythe Polanski ? Qui sont ces gens ? Ils sont minuscules ! ».

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par 📽 (@gp_photographe)

 

Invité d’En aparté récemment, Lambert Wilson est revenu sur cette cérémonie qui divise. La suivante, animée par Marina Foïs, ayant aussi déchaîné les passions pour d’autres motifs. « J’avais des réserves sur la cérémonie des César et plus particulièrement sur la manière dont elle était menée et la manière dont Florence Foresti avait parlé sur Polanski. Et le résultat de cela, c’est que j’ai été viré de Greenpeace », a-t-il déclaré. L’acteur a été sanctionné après ses propos virulents. Et il en a encore dans la gorge.

« Cela faisait vingt ans que je travaillais comme militant, on se levait à l’aube, j’allais au Brésil avec eux. J’étais vraiment un porte-parole de Greenpeace et parce que j’ai exprimé quelque chose qui semblait approuver l’affaire Polanski, ce qui n’était pas le cas, j’exprimais juste une sorte de réserve sur l’attitude de mon camarade », a-t-il dit.

Il poursuit : « C’est ce qu’on appelle aujourd’hui la mentalité d’annulation. J’ai été licencié deux jours plus tard sans autre forme de procès. On m’a dit : les abonnés de Greenpeace ne peuvent pas supporter quelqu’un qui soutient cela », a-t-il ajouté. Dans les semaines et mois à venir, Objeko ne manquera pas de vous parler de l’actualité de Florence Foresti et de Lambert Wilson.

 


Pierre Lefort

Passionné depuis tout petit par l'écriture et la musique (même la plus obscure) et de nature très curieuse, je m'intéresse à tous les sujets ! J'aime également les nouvelles technologies et le développement web qui ont été une révélation pour moi il y a 15 ans déjà.