France : après le Covid, une nouvelle épidémie se propage dans tout le pays…

En France, le pic de l’épidémie de grippe est inhabituellement tardif. Ces dernières années, il arrivait en février. Objeko vous donne tous les détails à ce sujet.

© Capture Facebook

L’épidémie de grippe continue sa propagation dans l’hexagone. Elle a maintenant atteint quasiment toute la métropole, y compris l’île de France, où elle reprend après avoir baissé début 2022, indique le 16 mars, le bilan fourni par l’Agence de santé publique.

La semaine passée a été marquée par une « forte hausse de l’ensemble des indicateurs de la grippe » en métropole, souligne l’organisme Santé publique France, précisant que, maintenant, « toutes les régions métropolitaines sont touchées par l’épidémie, sauf la Corse ».

Toute la métropole est touchée par la grippe

Cela concerne la région parisienne alors que celle-ci, frappée tôt par l’épidémie fin 2021, avait connu une baisse en début d’année et n’était plus considérée comme en période épidémique. Elle y est repassée, à nouveau, cette semaine. En dehors de la métropole, la Guyane est également touchée par l’épidémie de grippe, mais les autres départements sont épargnés.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par nadou (@nadou_maman)

 

Cette hausse de la grippe est inhabituellement tardive. Ces dernières années, le sommet de l’épidémie mesuré par le taux de consultation par rapport au nombre d’habitants se déroulait plutôt en février.

La grippe avait connu une baisse lors des confinements

L’hiver 2020-2021 était spécifique, à cause des mesures de confinement faites contre le Covid-19. Elles avaient permis aussi de freiner de nombreuses autres épidémies comme le virus de la grippe. Mais, les Français, moins touchés que d’habitude, sont également moins immunisés au niveau collectif, ce qui a entraîné une reprise de l’épidémie cet hiver.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par na! (@na_dessinateur)

 

Celle-ci reste, tout de même, en dessous des niveaux constatés en 2019-2020, juste avant le Covid-19, et surtout en 2018-2019 où l’épidémie avait été très intense.

Les Français marqués par la pandémie

Ces derniers mois, sur Objeko, nous avons eu l’occasion à de nombreuses reprises de vous parler de la pandémie de Covid. Cette crise sanitaire inédite a marqué les Français et les Françaises. A partir du printemps 2020, un premier confinement a été décrété. Partie de Chine, l’épidémie de Covid-19 s’est très rapidement diffusée en Europe.

Dans les magasins, les habitant se sont précipités dans les magasins en prévision de ce moment. La panique était dans les esprits. Le confinement a été plus ou moins bien vécu car certains étaient dans de petits appartements en ville, d’autres étaient dans des maisons. Les écoles ont été fermées et pour se déplacer, il fallait des attestations. Les soignants étaient affairés à soigner les nombreux malades. Chaque soir, au journal télévisé un bilan chiffré précis était donné.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Exergen France (@exergen_france)

 

Les restaurateurs et les métiers de l’évènementiel ont beaucoup souffert de cette crise. Des aides très généreuses ont été données, c’est le chômage partiel. Emmanuel Macron, le président de la République a eu une formule, celle du « quoiqu’il en coûte ». D’ailleurs, il y a même eu certains abus et des personnes se sont fait passer pour des professionnels et ont pu toucher des aides qu’ils n’auraient pas du toucher. Un vrai scandale mais des contrôles ont été réalisés.

Un moment clef de cette crise a été l’arrivée des vaccins. Pendant plusieurs mois, des chercheurs ont planché pour réaliser un vaccin. C’est Pfizer qui a été le premier laboratoire à mettre au point dans le vaccin. Il a fallu organiser des centres de vaccination avec un système de priorité. Ensuite, un pass sanitaire a été mis en place.

Cela permettait de rouvrir les restaurants et les lieux de culture. Par la suite, c’est le pass vaccinal qui a été mis en place. Certaines personnes étaient contre le pass vaccinal et contre la vaccination en général. Des manifestations ont été organisées à intervalles régulier. Sur les réseaux sociaux, de nombreuses thèses circulent qui sont parfois fausses. Il n’est pas simple pour les citoyens de s’informer au quotidien. Les médias généralistes avec de grosses rédactions restent les plus fiables pour s’informer dans de bonnes conditions en France.

Dans les semaines et mois à venir, Objeko ne manquera pas de vous parler de l’actualité politique et sociale. Nos journalistes sont mobilisés pour vous informer au quotidien.