France: Un rappeur arrêté par la police pour viol à Marseille, son identité est pour l’instant gardée secrète

Il y a quelques heures, on apprenait qu’un homme, qui se présente comme un rappeur, a été arrêté pour des faits de vi*ls.

France Police
Source : afp.com / GEOFFROY VAN DER HASSELT

Ce jeudi 11 mars, la procureure de la République de Marseille, Dominique Laurens a fait une annonce. Un rappeur a été interpellé. Celui est notamment accusé de vi*l sur une jeune Suédoise en 2017. Evidemment, son identité et son niveau de notoriété ont été gardés secrets. La rédaction d’Objeko va vous dire ce que l’on sait actuellement de l’affaire.

France: Une identité gardée secrète

Du côté de Marseille, on se demande bien qui a bien pu être arrêté il y a quelques heures. En effet, il y a quelques heures, on apprenait qu’un rappeur a été mis en garde-à-vue. Comme d’habitude ou presque, c’est la procureure de la République de la ville qui a annoncé la mauvaise nouvelle. Elle a notamment déclaré qu’un homme avait été arrêté après un contrôle à la frontière espagnole le 2 mars dernier. Il aura donc fallu plus de trois ans pour pouvoir retrouver la trace du rappeur qui est accusé de vi*l sur une jeune Suédois venue en vacances dans le Sud de la France en 2017. Agée de vingt ans, la victime présentait à l’époque des traces de coups et des ecchymoses, selon les informations de nos confrères de France Bleu.

Mais ce n’est pas tout, une trace de sp**me a également été relevée sur la victime. Comme vous pouvez l’imaginer, l’ADN a été transmis au fichier national des empreintes génétiques. Pour autant, ce n’est pas ça qui a aidé les enquêteurs à trouver l’auteur présumé des faits, le travail a été facilité par le témoignage de la jeune femme. En effet, elle a facilement identifié son agresseur, grâce à des photos sur les réseaux sociaux. L’homme en question, s’affichait sous un nom de rappeur. Pour le moment, c’est tout ce que nous savons sur lui. Son identité a été gardée secrète par les enquêteurs. Entendu par les enquêteurs, l’auteur présumé du viol a nié les faits de viol. Pourtant, son ADN correspond bien à celui de l’homme identifié. Affaire à suivre.

Marseille capitale du rap

Du rap d’IAM, jusqu’à Jul en passant par les Psy4, Marseille possède quatre générations de rappeurs. On peut même dire que la cité phocéenne est la capitale du rap. Si dans les années 1980-1990 on pouvait assister à l’effusion hip-hop, on peut dire qu’aujourd’hui, tout est différent : « Quand on a commencé à faire du rap, la musique des quartiers, c’était Bob Marley, le funk, Francis Cabrel, Toto, Dire Straits, les Rolling Stones. Pas vraiment une musique qu’on peut pratiquer. Le rap est arrivé avec un stylo, une feuille et des faces B qu’on pouvait choper n’importe où. Est-ce que tu te rends compte la libération que ça a été pour des gens qui avaient des choses à dire ? » explique notamment Akhenaton.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par JVLIVS II (@sch)

Mais si le rap était plus un constat d’une société, il avance avec son temps. Et notamment le temps des réseaux sociaux, des haters et des critiques incessantes : « Il y a des années, le rap, c’était un constat, une cause. Aujourd’hui, le discours est devenu la conséquence. Le rap avait un message plus pacificateur. Aujourd’hui, il est beaucoup plus violent. Mais c’est la conséquence de ces non-réponses à un discours pacificateur et à la diabolisation du rap à son arrivée », explique SCH, figure de proue de la nouvelle vague. Mais tous veulent faire changer le monde à leur façon. Ca, par contre, ça ne changera jamais.

Jul, meilleur vendeur en 2020

La figure de proue du rap se nomme Jul. Inconnu du grand public en 2013, on peut dire que le rappeur marseillais a charbonné comme un fou pour devenir aujourd’hui le plus gros vendeur de rap français de tous les temps. Avec 4 millions d’albums vendus, l’Ovni est passé devant MC Solaar qui a vendu un peu plus de 3 millions d’albums, et laisse dans le rétro les autres mastodontes du genre : IAM, Booba, Gims, Soprano notamment. Pour preuve de sa forme, en 2020, il a écoulé plus 770 000 exemplaires de ses albums.

Parmi les titres phares de l’année, on peut retrouver la compilation 13 Organisé, « La machine«  ou encore « Loin du monde« . On note aussi la durée de vie de ses anciens titres comme : « C’est pas des lol«  ou encore « Rien 100 Rien« . Des chiffres stratosphériques mais bien dignes du plus gros vendeur de l’histoire du rap français ! Et ça, personne ne pourra lui enlever.


Mieger Tristan

Passionné depuis tout petit par l'écriture et de nature très curieux, je m'intéresse à tous les sujets !