Franck Fanich (Familles nombreuses), furieux, aux urgences avec sa fille “pour des bêtises“

Ce mardi 16 novembre 2021, l’une des filles du clan Fanich a loupé l’école. Direction l’hôpital. Franck n’aura pas manqué de lui faire la leçon.

© TF1

Émilie et Franck Fanich, 35 ans, ont décidé de rénover leur maison. Mais ce n’est pas facile avec huit enfants sous le même toit. Et une famille nombreuse, ça engendre forcément son lot de surprises, bonnes ou mauvaises. Mardi 16 novembre, Franck a ainsi pris la direction de l’hôpital avec l’une de ses filles. On vous dit tout !

 

View this post on Instagram

 

A post shared by Mimi et Baba (@famillefanich)

“Notre vie quotidienne remplie d’humour, car on est une famille de comiques !”, annonçait le couple à nos confrères de Télé Loisirs.Vous pourrez aussi suivre l’avancée de nos travaux, et comment on essaye de divertir nos huit enfants pour qu’ils oublient qu’ils vivent dans une maison en chantier.” Mais leur quotidien est également truffé de mésaventures diverses et variées.

Franck: « On peut vraiment y arriver.

En tous cas, s’ils ont décidé de participer à l’émission, c’est par envie de partager leur expérience. “On veut montrer aux gens que même si on est une famille XXL, on peut avoir de grands projets, comme celui de rénover un pavillon entièrement. Que ce n’est pas une fantaisie, que l’on peut vraiment y arriver.”, ont-ils avancé dans les colonnes de Télé Loisirs fin octobre 2021.

Forcément, Emilie et Franck reconnaissent volontiers que chaque jour est un défi. “On se décuple 8 fois. Notre challenge est de réussir à gérer tous les enfants, qu’ils puissent avoir une activité chaque jour, surtout pendant les périodes de vacances scolaires. Ces moments sont vraiment les plus « sportifs » car on les a 24h/24 avec nous. Il faut donc occuper tout le monde, et tout ça en veillant à ne pas les laisser trop longtemps devant la télé !”, explique ainsi Franck.

« Famille nombreuse, c’est aussi ça.« 

Et Emilie d’ajouter : “Quand ils vont à l’école, il y a un peu de télé le mercredi, mais le rythme scolaire leur donne une petite routine. On rentre, on goûte, on fait des petits jeux, puis viennent les devoirs, les douches, les repas et au lit !

Mais mardi 16 novembre, pas de routine pour Franck. Sur Instagram, le père de famille raconte ses misères à ses abonnés. « Famille nombreuse, c’est aussi ça. J’emmène ma petite Edène aux urgences parce qu’elles se sont chamaillées entre soeurs et qu’elle a mal au doigt, relate ainsi Franck Fanich en vidéo. C’est gonflé, on va quand même faire une radio. On ne sait jamais, je préfère être prudent. Donc voilà, pas d’école aujourd’hui, on va aux urgences. »

« Réfléchis à tes bêtises maintenant.« 

La petite Edène se montre patiente. Mais elle a droit à une leçon de la part de son paternel ! « Alors on se bat entre soeurs et quand on est à l’hôpital on a peur ! Voilà les conséquences : vous vous chamaillez pour des bêtises et on se retrouve ici. Réfléchis à tes bêtises maintenant.« , lui assène-t-il ainsi. Elle n’est pas prête d’oublier.

Enfin, Franck donne des nouvelles et partage le diagnostic des médecins. « Ouf pas de fracture mais grosse entorse dit le médecin. 10 jours d’anti douleur quand même« , lâche-t-il sur le réseau social. Ses abonnés peuvent même consulter la radio de la main de sa fille !

Franck: “Notre grande complication reste les travaux. »

Franck peut retourner à la maison où l’attend sa famille… et surtout ses travaux ! “Notre grande complication reste les travaux. Gérer huit enfants avec la poussière, le bruit, les coups de marteau… C’est une grosse difficulté.”, déclarait-il encore à Télé Loisirs. Je m’efforce d’avoir des horaires fixes. Mais entre temps, je peux être appelé pour changer une couche ou donner à manger à un des enfants. C’est quand même du boulot parce qu’il faut que je fasse attention à plein de choses.” Un choix pas facile…

 

View this post on Instagram

 

A post shared by Mimi et Baba (@famillefanich)

“Je lave constamment mes mains et mes chaussures pour aller d’un coin à un autre. Je dépoussière toujours la surface avant de ramener un enfant. Ce n’est pas toujours facile mais j’y arrive quand même. Le rythme des travaux ne baisse pas. Et Mimi m’aide beaucoup aussi. Elle gère le chantier et les enfants. Elle est vraiment héroïque.” Allez, courage !