Francois Hollande balance cash son ex-salaire colossal de Président de la République

A un mois et demi du premier tour, François Hollande revient sous le feu des projecteurs. En rélévant le montant perçu tous les mois de son quinquénat, il ne va pas se faire que des amis. Objeko vous dit !

© IconSport

François Hollande ne compte pas garder le secret plus longtemps. En divulguant précisément le salaire du chef de l’État, il dézingue tout !

Quelle mouche a piqué François Hollande ?

Il y a une décennie, François Hollande devenait le septième président de la République. Lors de l’annonce des résultats du second jour, la foule salue le retour du parti socialiste. Sans doute lassés par Nicolas Sarkozy, les Français espèrent que les cinq ans à venir seront plus joyeux. Hélas, rien ne va se passer comme prévu. Tout d’abord, plusieurs *tt*ques terr*ristes marquent à jamais les mémoires (Charlie Hebdo, Hyper Casher, Bataclan).

D’autre part, l’attitude du ministre du Budget Jérôme Cahuzac crée un tsunami dans l’opinion. Au vu son rôle de conseiller économique, comment se fait-il qu’il n’ait ne soit pas à jour avec l’administration fiscale ? C’est un comble ! Enfin, la liaison entre le locataire de l’Élysée et la comédienne Julie Gayet défraie la chronique. Personne n’oubliera cette série de photos en moto et sans casque… Souhaitant laver son honneur, il revient de plus en plus sous la lumière des projecteurs. Nos confrères de C à vous ont la chance de récolter les confidences François Hollande. Accrochez-vous cher lecteur, nous rentrons dans une zone de turbulences !

Francois Hollande: Cinq ans compliqués à gérer

Capture d’écran (c) C à vous (c) France 5

Dans quelques jours, nous allons devoir nous rendre aux urnes afin d’élire le successeur (ou pas) à Emmanuel Macron. Après une carrière de banquier, ce dernier rentre au gouvernement de François Hollande. La suite, on la connaît. Il fonde son parti et grimpe dans les sondages. Bien entendu, l’affaire François Fillon a eu un impact sur la campagne.

Capture d’écran (c) C à vous (c) France 5

Dans un sourire, François Hollande tient à nous faire une brève piqûre de rappel. À l’époque, il avait sollicité une faveur à tous ses ministres. Voici l’argument qui a motivé sa décision. « Je trouvais que c’était bien, au moment où on demandait un effort [financier à la population], que ça commence par le président de la République. » Alors que la difficulté de la crise liée aux subprimes était encore gravée dans toutes les mémoires, il instaure cette baisse d’au moins 30% des salaires de son équipe de hauts fonctionnaires, tout en s’y incluant. Avec le recul, il regrette que cette mesure n’ait eu aucun impact positif sur le moral des Français.

Francois Hollande: Un bilan étonnant

Jusqu’au 4 mars dernier, les futurs prétendants à la succession d’Emmanuel Macron devaient rassembler au moins 500 parrainages nécessaires pour se soumettre au vote des Français. Cette année, jusqu’au dernier moment, ça a été dur de récolter l’adhésion de certains élus. Or, ils ne pourront pas se reposer sur ces lauriers. Ils ont encore une dernière démarche à accomplir. Souvent critiqué, François Hollande nous précise que le fait de déclarer ses biens sur l’honneur n’est pas à prendre à la légère.

Très vite, François Hollande tente de s’en justifier. Qu’on se le dise, l’objectif n’est pas de savoir « combien les uns et les autres peuvent posséder d’actions ou de patrimoines immobilier. » Au contraire, le leitmotiv de contrôler « s’il n’y avait pas des phénomènes d’enrichissement entre le moment où l’une ou l’un d’entre eux pouvait être élu(e) et [celui] où ils sortaient de la présidence de la République. »

Aïe, ça pique !

Après la soustraction des 30% exigée par ses soins, la fiche de paie de François Hollande s’établissait à 14 910 euros. Dans son ancienne vie de premier secrétaire du Parti socialiste, il gagnait au moins 6 000 euros de plus ! Droit dans ses bottes, il persiste et signe. Avant qu’il ne régisse et impose ce rabais, le salaire d’un président de la République était de…

… 17 000 euros ! Dans l’esprit des Français, réduite ou pas, cette somme est considérable. Rappelez-vous, en fin d’année, Jean Castex offrait une prime d’inflation pour aider les foyers les plus modestes. Le critère pour la recevoir, c’était d’avoir un revenu de 2 000 euros net par mois. Aussi, si on daigne comparer les deux, Objeko a le vertige. Très vite, François Hollande rajoute qu’il estime ce montant équitable. « Celui ou celle qui exerce la fonction principale [doit avoir] un niveau qui lui permette de vivre correctement, mais surtout qu’il n’ait pas à chercher une autre rétribution, rémunération ou corruption… » Voilà qui a le mérite d’être clair et net. L’ex président n’est pas tendre avec ceux qui tenteraient de passer entre les mailles du filet…Suite au prochain numéro et à bientôt pour de nouvelles aventures !

Merci à nos confrères de C à Vous et de Voici