Françoise Hardy se confie sur sa relation d’amour laborieuse avec Jean-Marie Périer, elle a pleuré pendant quatre ans !

Des années après leur rupture, Françoise Hardy revient sur ses sentiments envers les hommes de sa vie. Mis à part Jacques Dutronc, il y en a un qui l’a marqué à jamais !

Françoise Hardy se confie sur sa relation d'amour laborieuse avec Jean-Marie Périer, elle a pleuré pendant quatre ans !
© Ed Alcock

Françoise Hardy a les souvenirs qui remontent à la surface. Pour preuve, elle n’hésite pas à nous donner ces informations exclusives.

Françoise Hardy, une femme amoureuse

Une éternelle mélancolique

Françoise Hardy est le fruit d’une relation interdite. En effet, sa mère était amoureuse d’un homme marié et elle est tombée enceinte de lui. Malgré le succès auprès des hommes et du public, la chanteuse plus tard « La honte est un des premiers sentiments que j’ai éprouvés et c’est un sentiment qui ne m’a jamais lâchée »  D’ailleurs, en ce qui concerne ses études, la jeune fille se sent totalement mise à l’écart par ses camarades. Élevée en majeur partie par sa mère, cette dernière lui a inculqué une éducation stricte où les moments de joie étaient peu nombreux.

Objeko revient un instant sur le père de François Hardy. De l’avis de certains psychologues, on recherche toujours l’image de son papa dans son parcours amoureux. La chanteuse le connaitra à peine puisqu’il refuse de la reconnaitre. Pire, même pour les frais de la famille liés à la scolarité ou au quotidien, il ne fera pas preuve de bienveillance ou de générosité. Du reste, il faudra attendre des années avant qu’il daigne se manifester. L’artiste est parfaitement consciente de cette hypocrisie « J’ai su qu’il ne se cachait plus d’être mon père le jour où j’ai été un petit peu connue. »

Dès lors, l’existence de la jeune fille semble morose. Entre un papa absent quand ça l’arrange, une maman en proie à d’éternelles difficultés financières, il y a encore un personnage toxique qui hante Françoise Hardy. Avec des larmes dans les yeux, elle nous raconte que sa mamie avait une étrange méthode d’éducation. « Elle ne cessait de souligner tous mes défauts donc je suis arrivée à l’adolescence avec l’idée que jamais je ne plairai à une personne du s*x* opposé » L’avenir dira que c’est tout l’inverse qui va se produire !

Un amour en dents de scie

Au milieu des années soixante, Françoise Hardy est au sommet de sa gloire. D’ailleurs, elle est amoureuse d’un homme tout aussi célèbre qu’elle. Il s’agit du photographe de journal des jeunes de Salut les copains. Pour l’anecdote, c’est lui qui aidera Sheila à redorer son blason auprès du public et à faire (temporairement) taire les rumeurs sur son genre. Jean-Marie Périer s’amuse à résumer leur amour « Me retrouver le fiancé de « l’Excellente » me conférait une aura usurpée qui faisait des jaloux ». Sauf qu’à l’époque, il ne réalisait pas à quel point sa chérie était fragile. « Un jour dans les coulisses de l’Olympia, j’étais en train de la regarder chanter. Son profil sage, ses longs cheveux valsant au rythme de ses phrases, son sourire soulagé à la fin des chansons » tout contribue à montrer l’extrême sensibilité de cette artiste.

Il y a quelques jours, il va d’ailleurs publier cette magnifique photo souvenirs. Non pas qu’il soit amer ou nostalgique de cette période, mais il tient à nous en raconter les coulisses. « Françoise détestait se faire photographier et elle n’avait aucune conscience de sa beauté. Je n’ai jamais vu plus séduisant et j’en suis tombé fou amoureux tout de suite. Pour la première séance, nous étions tous les deux très timides, on a marché dans Paris sans se dire un mot. »

Tout est bien qui finit bien

Invités ensemble sur le plateau de Laurent Ruquier, l’occasion est trop belle pour ne pas avoir les confidences des deux anciens am*ants. Pourtant, il faudra attendre des années pour que Françoise Hardy prenne la parole sur le sujet. Ce qui les a séparé, ce n’est pas le manque d’amour. « Nos activités professionnelles respectives nous obligeaient à voyager tout le temps, et il me semble que je n’ai pas arrêté de pleurer pendant les quatre ans de notre relation. » 

Aïe… Forcément entre les tournées de l’une et les contrats de l’autre, ça ne devait pas être évident à gérer « Avec lui, j’ai connu cette impression dévastatrice d’être une sorte de repos du guerrier alors qu’on rêvait de rapprochements physiques passionnés. »

Lorsque Françoise Hardy rencontre Jacques Dutronc, elle sait que c’est l’homme de sa vie. Elle va donc avertir son ancien chéri et mettre un terme à cette relation étrange. Et là, contre toute attente, les choses s’apaisent enfin ! Comme le précise le photographie, il a eu un vrai coup de foudre pour le chanteur de Les Playboys « Il m’a plu énormément, avec son costard-cravate et les ins*l*nces qu’il proférait. » Pas rancunier et loin d’être amer, il lui proposera de faire deux films à ses côtés. Comme quoi ! Tout est bien qui finit bien !


Deborah Attias

Je suis passionnée par les mots, le métier de rédactrice Web s’est dévoilé comme incontournable il y a plus de 8 ans. Je n’hésite pas à partager mon avis sur tous les sujets notamment la politique, la télévision et les people.