Françoise Hardy : Ses tristes révélations, la chanteuse se dit « proche de la fin »

Âmes sensibles, s'abstenir ! En effet, lassée de se battre contre sa pathologie, Françoise Hardy fait des confidences douloureuses à nos confrères de Femme Actuelle. Sans plus attendre, voici ce qui se trame dans son esprit ! Le moins que l'on puisse, c'est qu'on ne ressent pas indemne de la lecture de son témoignage !

© Abaca

Françoise Hardy est-elle arrivée au bout ? Pour ses fans, elle est le symbole d’une époque ! Fatiguée de souffrir, elle évoque le pire !

Françoise Hardy au plus mal

Comment résumer Françoise Hardy en quelques mots ? Même avec la meilleure volonté du monde, la rédaction d’Objeko trouve que c’est une mission impossible ! Comme nous l’avons précisé en introduction, les souvenirs s’accumulent dans la tête des fans. Depuis ses débuts en février 1962, elle a chanté de magnifiques chansons. De fait, ces dernières s’inscrivent à jamais dans notre patrimoine. De plus, son couple avec l’artiste atypique Jacques Dutronc a défrayé la chronique. Quant à leur passion commune pour la musique, ils l’ont donné à leur fils ! La boucle est donc bouclée !

Hélas, l’annonce de la maladie de la maman de Thomas a été dévastatrice pour ceux qui l’aiment. Elle a beau lutter contre son cancer du larynx, il prend de plus en plus de place. Vu qu’elle ne peut plus exercer son métier, elle sombre dans la déprime et envisage toutes les solutions, même les plus dramatiques. Sans plus attendre, voici un aperçu de son état d’esprit !

Un quotidien glaçant

Lorsque Françoise Hardy aborde ses journées, Objeko n’en revient pas. Obligée de trier tout ce qu’elle mange ou boit, elle personnalise des recettes que son organisme peine à tolérer. D’ailleurs, ce cérémonial culinaire demeure un cauchemar puisqu’il lui demande beaucoup de temps, au moins cinq heures. Devenue insomniaque, quand la douleur lui laisse un peu de répit, la chanteuse cogite beaucoup sur son enfer. Est-ce que tout ceci en vaut la chandelle ? Elle ne voit plus la moindre lueur d’espoir et s’enferme peu à peu dans son mutisme.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Drunk in Love (@drunkinlove.fr)

Avec la pandémie, il était évident que François Hardy a ordre de sortir le moins possible. Qu’à cela ne tienne, elle va couper les liens avec l’extérieur. Elle confie à nos collègues cette lassitude qui la gagne. Quand elle dresse l’état des lieux de ses souffrances, les conclusions mettent des frissons à l’équipe d’Objeko. Aura-t-elle enfin accès à un moment d’accalmie ? Elle a déjà pensé à la morphine pour soulager un peu la maladie, mais elle n’aura droit qu’à des « doses massives » ! Inexorablement, au grand dam de ses fans, tout la ramène à la grande Faucheuse…

Ce que Françoise Hardy appréhende le plus, c’est…

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par DH/Les Sports + (@dh_lessports)

Ce n’est pas la seule artiste qui raisonne comme ça. Objeko pense également à Line Renaud. Juste après son AVC, elle implore ses filles de cœur [Muriel Robin et Claude Chirac] de respecter son souhait de s’envoler dignement rejoindre son Loulou. Elle prend sa plus belle plume et s’adresse à Emmanuel Macron. De plus en plus de célébrités ou d’anonymes aspirent à avoir une fin de vie tolérable. Un débat s’engage entre les parlementaires. Affaire à suivre… En ce qui concerne Françoise Hardy, le sujet revient souvent sur la table, et notamment avec Jacques Dutronc. Visiblement, ils sont sur la même longueur d’onde. Elle précise à notre collègue journaliste qu’ « il ne veut pas que je souffre de façon inhumaine à cause des séquelles de traitements trop lourds et de l’âge. »

Malheureusement, même si elle arrive à mettre des mots sur les maux, Françoise Harry est terrorisée. Cette fois, elle pense à tous ses fans qu’elle laissera inconsolables. Mais c’est surtout la réaction de son fils Thomas qui l’inquiète fortement. « J’ai peur aussi de l’immense chagrin de la forme de séparation avec les êtres qu’on aime le plus au monde qu’est la mort ».  Déjà marqué au fer rouge par des décès liés au coronavirus, le jeune homme tente de faire bonne figure devant sa mère. Il la rassure et lui dit qu’il sera fort le moment venu.

En découvrant l’adorable vidéo ci-dessus, nous admirons ce joli moment de complicité mère / fils. Ces deux-là s’aimeront et se soutiendront toujours de manière indéfectible, c’est l’évidence. Chez Objeko, nous envoyons un maximum de forces bienveillantes à Françoise Hardy. Qu’en pensez-vous ? A l’instar d’autres pays européens, devrait-on avoir le dernier mot pour programmer son départ ? Quoiqu’il arrive, tous ses tubes resteront à jamais gravés dans nos cœurs et nos mémoires. Cette grande dame peut vraiment être fière de tout le chemin parcouru. Nous ne manquerons pas de vous donner de ses nouvelles !

Merci à Femme Actuelle !