Frédéric François: En plein cauchemar, Monique, sa compagne, hospitalisée en urgence…

Derrière le beau sourire de Frédéric François se cache une profonde douleur. En effet, lorsque le pire menace sa femme Monique, le chanteur est vraiment désemparé. Que s’est-il passé pour en arriver à ce stade de traumatisme ? Objeko vous raconte tout en détail !

Frédéric François : en plein cauchemar, Monique, sa compagne, hospitalisée en urgence…
© Danny Gys/Reporters/ABACA

Frédéric François se sent vraiment mal quand Monique n’est pas à ses côtés. Obligée d’être amenée aux urgences, il se souvient de ce drame !

Frédéric François a eu le choc de sa vie !

Depuis le début de sa carrière, Frédéric François nous fait bien puisqu’il  chante l’amour comme personne. D’ailleurs, certains passages sont devenus mythiques pour plusieurs générations. En effet, son beau sourire et ses yeux pétillants ont toujours captivé l’attention de la gent féminine. Or, en coulisses, il ne vit que pour sa femme Monique. Heureux comme au premier jour, sa chérie l’accompagne depuis toutes ces années, même quand certains jugeaient les paroles de ses tubes. Si Objeko résume, cela fait un demi-siècle que ce couple affronte tout avec la bonne humeur qu’on lui connait. Donc, c’est pour le meilleur. Or, malheureusement parfois le pire survient. Malgré les résolutions, il y a des épreuves plus difficiles à gérer que d’autres. On vous dit tout sur ce jour où la vie est devenue un cauchemar !

Jamais sans Monique !

Invité sur le plateau de Je t’aime, etc Frédéric François va nous faire quelques confidences. Pas question de mentir à son public, cela se verrait sur son visage. Quand il parle de Monique, ses yeux pétillent et il n’est pas près d’oublier cette rencontre ni cette nuit qui a changé sa vie. À la stupéfaction générale, il déclare « On va être sincère, elle a été ma première fois. Le garçon timide qui n’osait pas… Toutes les filles me larguaient… Je ne sais pas pourquoi… La jalousie… Je ne comprenais pas. J’étais malheureux… » Quand on revoit son physique de jeune éphèbe à la crinière brune corbeaux dans les années soixante-dix, on ne capte pas comment il a pu se sentir rejeté à ce point ! Aussi, cet hyper sensible s’est réfugié chez ses amis et on vous le prouve dans cet article.

Peu importe les soucis, Frédéric François estime que Monique restera son diamant jusqu’à son dernier souffle. Et la réciproque est vraie. Inséparables, ils ont eu quatre enfants. Et quoi de mieux que deux filles et deux garçons ? Le chanteur ne pouvait pas être plus heureux que le jour où il est devenu papa. Ça lui a fait le même effet à chaque fois ! Un cadeau du ciel qu’il aimerait préserver du malheur et des ennuis.

Ce drame qu’il n’oubliera jamais !

Au cours des années 80, Frédéric François vit un drame en coulisses. Et comme vous pouvez vous en douter cher lecteur d’Objeko, c’est sa belle Monique qui est concernée. Enceinte de jumeaux, elle fait une éprouvante fausse-couche. Et le chanteur s’en souvient encore comme si c’était hier. Lorsqu’il évoque la tragédie, il a la même émotion et des frissons qui le parcourent de la tête aux pieds « Ça a été un événement douloureux. On avait commencé à tout préparer pour leur arrivée. Puis, on a dû aller à l’hôpital en urgence, et on nous a annoncé qu’on les avait perdus. » 

Cette fois, c’est la goutte d’eau. Pendant des mois voir des années, ils garderont cette blessure ancrée dans leurs âmes. Depuis, même avec un sparadrap dessus, il arrive que le cœur saigne encore. On n’aimerait pas être à la place. De plus, le fait qu’il soit une star de la variété française n’a pas dû arranger les choses. Difficile de conserver ce genre de secret pour soi quand la presse le diffuse à grande échelle. Or, plus on en parle, plus on exorcise le mauvais sort. « Il a fallu du temps pour s’en remettre. Il y a eu une phase de dépression, c’était un cauchemar. »

Comment va-t-il ?

Après avoir consulté de nombreux psy, ils doivent se rendre à l’évidence. Seul un autre projet de bébé pourra les aider à surmonter cette horreur. Bonne idée ou pas, ça a fonctionné. « C’est ainsi que Victoria est arrivée. » La conséquence directe est que cela « a permis d’atténuer la douleur. » Pourtant, il reconnait qu’ « une perte pareille ne s’oublie pas » Comme pour conjurer le mauvais sort, la petite dernière semble avoir hérité du don de son père. En tout cas à Objeko, quoiqu’il fasse ou dise, on a un profond respect pour Frédéric François. Donc, on lui souhaite plein d’amour entouré des siens et de préférence le plus longtemps possible. Pourvu que ça dure !


Deborah Attias

Je suis passionnée par les mots, le métier de rédactrice Web s’est dévoilé comme incontournable il y a plus de 8 ans. Je n’hésite pas à partager mon avis sur tous les sujets notamment la politique, la télévision et les people.