Géraldine Maillet (TPMP) énorme clash avec Alexis Corbière sur un sujet très sensible…

Géraldine Maillet et Alexis Corbière ont confronté leurs points de vue sur une question délicate dans « Touche pas à mon poste ». Le ton est monté très haut !

Géraldine Maillet (TPMP) : énorme clash avec Alexis Corbière sur un sujet très sensible...
© KCS

Ce mercredi 2 juin, les débats de TPMP ont pris des allures de règlement de compte. Certes, ce n’est pas rare dans l’émission de C8 animée par Cyril Hanouna. En effet, il convient même de noter que c’est de plus en plus récurent. TPMP est censé s’intéresser à ce qui fait la télévision et débattre de l’actualité des médias. Mais depuis quelques temps, ce sont davantage des sujets qui touchent le public qui sont abordés. En somme, tout ce qui fait polémique est débattu en plateau.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Geraldine Maillet (@geraldinemaillet)

Géraldine Maillet, chroniqueuse phare de TPMP, a donc pu s’exprimer sur un sujet terriblement délicat. Le tout en confrontant son opinion à celle d’Alexis Corbière, un député du parti de Jean-Luc Mélanchon : La France Insoumise. C’est sur la question de la réédition de Mein Kampf, le livre écrit par Adolf Hitler, que le ton commençait alors à monter. Puis le député s’est emporté violemment contre Géraldine Maillet quand elle a avancé que le parti politique d’Alexis Corbière n’était pas clair quant à l’antisémitisme. Vous l’aurez compris, c’est un clash retentissant qui s’en suit. Et Objeko vous raconte tout !

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Geraldine Maillet (@geraldinemaillet)

Géraldine Maillet est un atout dans l’équipe de TPMP, elle sait argumenter dans le calme malgré des idées parfois tranchées

La chroniqueuse phare de TPMP a plusieurs cordes à son arc. Actrice, mannequin, romancière, réalisatrice ou encore scénariste, ce n’est que sur le tard qu’elle rejoint l’équipe de Cyril Hanouna sur C8. D’ailleurs, il n’est pas rare que l’animateur vedette lui fasse remarquer qu’elle est au dessus du lot. En effet, ce ne sont pas tous les chroniqueurs présents en plateau qui ont autant de vocabulaire que Géraldine Maillet. Un jour, il a même sorti un dictionnaire pour comprendre l’une des anecdotes de la chroniqueuse.

Mais si certains ont parfois besoin des définitions des mots qu’elle emploie, rien n’échappe à Géraldine Maillet. Elle était donc présente pour débattre sur la réédition de Mein Kampf. La réédition de ce livre ne se fera qu’avec un texte explicatif adossé aux pages du livre d’Adolf Hitler. En effet, le but n’est pas de remettre ses terribles idées au goût du jour. C’est plutôt de permettre à tous de comprendre quelles idées ont mené aux horreurs qu’il a perpétré.

Arno Klarsfled en a profité pour avancer que les parti d’extrême-droite et d’extrême-gauche étaient dangereusement démagogues et pourraient donc se rapprocher de l’idéologies des dictateurs. Aussi, la lecture de la réédition de Mein Kampf pourrait permettre aux jeunes lecteurs de reconnaître ce genre de procédés. Et Objeko ne vous surprendra pas en vous disant que ce discours n’a pas beaucoup plu à Alexis Corbière.

Le débat fait rage sur le plateau de Cyril Hanouna

L’argument d’Arno Klarsfled qui défend ce livre n’est pas reçu par Alexis Corbière. Evidemment, Géraldine Maillet ne perd pas une miette de cet échange. Le ton commence à monter et elle va donner le coup de grâce au calme du député LFI.

En effet, pour Alexis Corbière, l’argument pédagogique perd de son sens quand on considère le prix de ce livre. Il coûte une centaine d’euros et tout le monde ne pourra donc pas se le procurer. Néanmoins, Objeko reconnaîtra que les bibliothèques et les centres de documentations dans les écoles pourront le rendre accessible. Mais ce n’est pas encore sur ce point que Géraldine Maillet va dire le fond de sa pensée.

Ce qui va faire sortir le député LFI de ses gonds c’est cette pique de Géraldine Maillet qui l’interpelle pour lui dire : « Parfois, la France Insoumise est un peu ambigüe sur l’antisémitisme ». S’en suit alors une colère chez Alexis Corbière. « C’est infâme, on ne joue pas avec l’antisémitisme » déclarait-il alors, au milieu de plusieurs de ces véhémences. Mais Géraldine Maillet ne s’est pas démontée.


Julie Bourdin

Julie Bourdin - Rédactrice web passionnée par la culture et par l’actualité. Je me fais un devoir de tenir mes lecteurs informés sur les dernières news.