Gérard Hernandez (Scènes de ménages) fou amoureux de sa femme depuis 70 ans, confidences

Le comédien est amoureux de son épouse Micheline qu'il a rencontrée en 1952 ! Voici un cliché de sa femme et quelques confidences sur leur histoire.

©antennereunion.fr

Gérard Hernandez est un homme comblé en amour. En effet, c’est le cas dans la série télévisée Scènes de ménages, diffusée sur la chaîne M6 où il joue le rôle de Raymond et donne la réplique à Marion Game, qui incarne Huguette. Un couple de joyeux retraités. Et il est aussi heureux dans la vraie vie. En effet, le comédien partage sa vie avec son épouse Micheline qu’il aime comme au premier jour.

Gérard Hernandez : Cupidon lui a offert l’Amour avec un grand A !

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par PRBK (@purebreak)

Depuis 2009, Gérard Hernandez joue le personnage de Raymond dans le feuilleton télévisé qui a beaucoup de succès sur la chaîne M6 et qui s’intitule Scènes de ménages. Sur nos écrans, le comédien ne passe pas un seul épisode sans se quereller gentiment avec sa camarade de comédie, Huguette. Malgré les disputes entre les retraités, ils sont particulièrement attachants et les téléspectateurs sont totalement fans de leur duo.

Mais, dans la vraie vie, Gérard Hernandez est beaucoup plus tranquille avec sa femme. En effet, il est en couple avec Micheline, une enseignante d’esthétique, depuis de nombreuses années. Son épouse est beaucoup plus discrète que son marie. En effet, elle reste dans l’anonymat et c’est peut-être ce qui fait la force de leur couple. Mais, les amoureux font quand même de temps en temps des sorties ensemble. Ils ne mettent pas un point d’honneur à se cacher.

Quelques apparitions dans la capitale

Par exemple, Gérard Hernandez et sa femme ont été aperçus ensemble en mars 2018 à l’occasion de la générale de la pièce Douce Amère au théâtre des Bouffes-Parisiens dans la capitale parisienne. De plus, ils étaient aussi présents au spectacle Comic-Art avec Richard Orlinski et Christelle Chollet, au théâtre du Palais Royal en novembre 2016. Une chose est sûre, peu importe la sortie où ils sont vus, ils sont quand les deux doigts de la main. En effet, beaucoup d’alchimie et de complicité se dégage de leur couple et ça fait plais*r à voir.

Le temps n’a pas d’emprise sur leur amour

En effet, même si les années passent, Gérard Hernandez est fou d’amour pour son épouse. D’ailleurs, il racontait dans son ouvrage sorti en 2015 De scènes de vie à scènes de ménages, aux éditions du Cherche Midi, son histoire amoureuse avec Micheline. Les tourtereaux se sont rencontrés pendant des vacances dans le coin de la Baule en 1952. À cette époque, Gérard Hernandez était un jeune homme d’à peine 19 ans et il travaillait dans une librairie.

Le libraire a tout de suite eu un coup de cœur pour cette jeune femme. De son côté, Micheline a pris son temps avant de tomber sous son charme. Mais, une fois qu’elle a été prise dans ses filets, elle ne l’a plus jamais quitté. Leur mariage a eu lieu sept ans plus tard et ils ont eu un garçon qui s’appelle François. « Ma femme me tire vers le haut, c’est pour ça que je l’aime. C’est une boîte aux trésors : je ne m’ennuie jamais, elle sait tout sur tout. (…) Si je devenais polygame, faudrait la dupliquer« , écrivait-il dans son livre.

Gérard Hernandez et Micheline ne se lâchent pas d’une semelle

Ainsi, Gérard Hernandez ne supporte pas d’être éloigné trop longtemps de son épouse. Ils sont tous les deux fusionnels. Lors d’un entretien pour nos confrères de Télé 7 Jours en mai 2017, l’acteur avait avoué une chose très attendrissante… « Sans elle, je suis perdu. J’ai même refusé de tourner des films pour ne pas m’en séparer. Aujourd’hui, ça m’est toujours difficile. Quand je ne suis pas dans la même pièce, je lui dis : ‘Mais t’étais où ?’ Une chance qu’on vive dans un petit appartement. » En bref, il s’agit du grand Amour avec un grand A, c’est l’évidence. On peut dire que Cupidon ne s’est pas loupé et a visé les deux cœurs en même temps !

Gérard Hernandez et sa femme Micheline – Générale de la pièce « Douce Amère » au théâtre des Bouffes-Parisiens à Paris le 26 mars 2018. © Coadic Guirec/Bestimage