Gilbert Montagné démasqué dans Mask Singer : il révèle comment il a perdu la vue

Le chanteur star des années 1980 n'est pas né aveugle. C'est à la suite d'une erreur médicale qu'il a perdu la vue, lui qui est né après moins de six mois de grossesse. Malgré le handicap, il est devenu l'une des personnalités les plus appréciées des Français et n'hésite pas à parler ouvertement de sa cécité.

©capture france2

Gilbert Montagné n’est pas aveugle de naissance

Vous l’ignorez peut-être, mais le célèbre chanteur n’est pas né aveugle. C’est à la suite d’une erreur médicale qu’il perd la vue, pour toujours. Il faut remonter au 28 décembre 1951 pour mieux comprendre. C’est le jour de sa naissance. Une naissance qui ne se passe pas comme prévu puisque Gilbert Montagné est né au bout de cinq mois et demi de grossesse. A l’époque, les médecins disent qu’il ne pourra jamais survivre. 

En 2019, dans les colonnes de Paris Match, il accepte de revenir sur le jour de sa naissance et sur les décisions prises par les médecins : « Je pesais 950 grammes. Le docteur m’a mis du nitrate d’argent dans les yeux. Devant le désarroi des mes parents, il leur a dit : Ne vous inquiétez pas, le petit va s’éteindre comme une bougie« .

Mais son cœur ne faiblit pas. Le petit bébé résiste. Il est alors transféré en urgence au service de néonatalité de l’hôpital Port-Royal. C’est ici que l’erreur est commise : « On m’a donné de l’oxygène, un peu trop car, à l’époque, ils maîtrisaient mal le dosage. Les nerfs optiques ont été brûlés ! Depuis cette minute, je suis non voyant ». Regrette-t-il pour autant cette vie sans vue ? « Je sais maintenant que si je n’avais pas voulu rester, je ne serais pas resté. Il est très important de sourire à la vie, car c’est le seul moyen pour qu’elle vous sourie en retour« 

Une erreur médicale qui n’était pas un accident ? 

Dans les colonnes de Gala, Gilbert Montagné révèle que les médecins avaient prévu qu’il serait aveugle. Vivant, mais privé de sa vue. C’est la décision qu’ils ont prise en réalisant que son cœur ne lâchait pas et que ce petit bébé ne comptait pas s’éteindre : « Je suis resté en couveuse pendant trois mois et demi. Les médecins pensaient que j’allais m’éteindre comme une petite bougie. (…) Mais le surdosage en oxygène auquel j’ai été soumis a brûlé mes nerfs optiques. Ce n’est pas un accident. C’était prévu que je ne voie pas« . 

Pour autant, le chanteur n’en veut pas du tout au corps médical, tout simplement car il sait que cette décision était nécessaire pour lui sauver la vie : « Quelle merveille ce qu’ils ont fait, parce que s’ils n’en avaient pas mis assez, je ne serai pas là à vous parler ». 

Gilbert Montagné rêve-t-il de voir un jour ? Croyez-le ou non, mais ce n’est pas un rêve pour lui, ni pour sa femme Nikole. « Contrairement à ce que croient les voyants, je ne rêve pas de voir avec les yeux mes enfants, ma femme, moi je les vois très bien. Je sais que ce sont de très belles personnes » clame-t-il, tandis que sa femme craint que la vue change l’homme qu’elle aime : « Avec les progrès de la médecine, Gilbert finira peut-être par voir, explique son épouse. Et si cela se produit, ça changera mon Montagné car, je sais que c’est fou de dire ça, mais j’ai choisi Gilbert pour la lumière qui émanait de lui  ».

Un retour au premier plan dans Mask Singer

Le chanteur fait partie du casting de la nouvelle saison de Mask Singer, l’émission dans laquelle des célébrités chantent sous des costumes face à un jury qui doit tout faire pour découvrir leur véritable identité. Sous l’arbre se cache donc Gilbert Montagné. Ce dernier n’a pas hésité quand on lui a proposé de participer au programme, mais a exigé une condition bien spécifique concernant son costume : 

« Tout de suite, j’ai dit oh oui ! J’avais dit que je voulais que l’Arbre ait les yeux qui soient animés”. Cela a demandé « plus de 500 heures de travail » pour ce résultat très réussi

Le chanteur réussit en tout cas brillamment son retour au premier plan à la télévision, lui qui fait encore chanter et danser plusieurs générations avec ses tubes intemporels et festifs qu’on peut entendre à chaque soirée au moins une fois.