Gros clash sur le plateau de Laurent Ruquier, « Je vais le tuer, ce n’est pas possible »

Après plusieurs années à la tête d'On n'est pas couché, Laurent Ruquier retrouve Léa Salamé pour sa nouvelle émission On est en direct. Et s'ils invitent des personnes qui provoquent souvent des polémiques, comme Jean-Luc Mélenchon, Eric Zemmour ou Cyril Hanouna, l'émission est plus sage que sa prédécesseure. Qui aurait cru qu'un débat sur Molière serait l'occasion pour elle de montrer ce qu'elle a dans le ventre.

© France 2

Laurent Ruquier: Un débat électrique sur Molière 

Molière était à l’honneur samedi dans On est en direct. Et pour cause, 2022 est l’année des 400 ans de sa naissance. Un anniversaire qui permet de rappeler à quel point l’homme de théâtre français a révolutionné la culture du pays, et qu’il continue encore aujourd’hui d’inspirer les dramaturges actuels. Mais Molière était-il le véritable auteur derrière ses pièces à succès ? Une thèse défend que, s’il les incarnait, sa plume ne serait pas à l’origine de ses chef-d’œuvres. Ce serait même Corneille qui en serait l’auteur. Une thèse défendue par l’historien Franck Ferrand, et à laquelle s’oppose le comédien Francis Huster, grand fan de Molière. 

Tout commence bien puisque Franck Ferrand semble, dans un premier temps, rendre compte des multiples talents de Molière : « Molière, pour moi, est un homme extraordinaire. Il est le fondateur du théâtre tel que nous l’aimons. Il est un grand chef de troupes, il est un metteur en scène incroyable, il était, paraît-il, d’après certains témoignages, un comédien génial, qu’avec simplement le jeu de ses sourcils il était capable de faire éclater une salle de rire« . 

Mais il enchaîne avec la phrase de trop, bien encouragé par Léa Salamé qui voit où il veut en venir. « Mais il n’était pas écrivain« . Francis Huster s’insurge et ne peut pas le laisser continuer : « Je vais le tuer » dit-il. 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Léa Salamé (@leasalameoff)

Une plaisanterie pour le comédien, en désaccord avec cette thèse

Francis Huster refuse qu’on enlève le talent de Molière, qu’on lui retire son don pour l’écriture, lui qui a écrit les pièces françaises les plus reconnues de l’Histoire. « Cette thèse (…) c’est une plaisanterie (…) Je vais le tuer. C’est pas possible » s’indigne-t-il. Il se lève et pointe du doigt l’historien pour matérialiser d’autant plus son désaccord, ce dernier se lève alors aussi, avant de se rassoir. L’acteur indique que cette thèse vient de Pierre Louÿs, un romancier certain d’avoir dénoncé ce qu’il considère être comme une supercherie, en 1919. 

L’historien Franck Ferrand intervient alors pour défendre les intérêts de cet auteur, lui qui est « un très grand bibliophile. Un des plus grands connaisseurs de la littérature du XVIIème siècle, et tout particulièrement de la dramaturgie« . Mais Francis Huster ne veut pas entendre et se contente de sourire ironiquement ou de contredire par la gestuelle. Qui aurait cru qu’en 2022, un débat concernant Molière serait si électrique ? 

Une émission qui manque de clashs ? 

Quand on compare On est en direct et On n’est pas couché, la différence entre les deux émissions est notable. Du fait de l’absence de deux chroniqueurs (des journalistes, auteurs ou polémistes), les clashs se font très logiquement beaucoup moins nombreux. Si Laurent Ruquier et Léa Salamé n’ont pas été particulièrement tendres avec Eric Zemmour quand ce dernier était invité, nous sommes loin de cette certaines rencontres tumultueuses que l’on peut revoir sur Youtube. 

Les principaux buzz de l’émission viennent de Laurent Ruquier lui-même qui poussait encore récemment un coup de gueule, en réaction au commentaire d’Emmanuel Macron disant qu’il voulait emmerder les non-vaccinés : «On souhaite aussi la bonne année à ceux qui ne nous regardent pas, ceux qui ne sont pas encore vaccinés à notre émission, les anti-Salamé, les anti-Ruquier, les anti-France 2… On ne va pas commencer à dire qu’on les emmerde, ce n’est pas notre genre franchement. On ne va pas commencer à emmerder TF1, M6 ou C8. Je ne comprends pas ceux qui ne se sont pas encore fait vacciner mais de là à vouloir les emmerder… Ce n’est pas parce qu’on n’est pas vacciné qu’on est antivax et ce n’est pas parce qu’on est vacciné qu’on est absolument pro-vaccin. Si j’ai fait tout mon parcours vaccinal, ce n’est pas parce que j’avais peur du virus mais c’est parce que je voulais retrouver toutes mes libertés et protéger les plus vulnérables puisque c’est ce qu’on nous disait

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Léa Salamé (@leasalameoff)