Héloïse Weiner (Familles nombreuses) déballe tout sur son accouchement, pas si facile !

Héloïse et Mathias Weiner viennent d’accueillir leur petite fille, Aria. La maman a tout raconté à ses abonnés.

© Instagram

Dans l’émission Familles nombreuses : la vie en XXL, la tribu d’Héloïse et Mathias compte désormais 9 personnes ! Parmi les enfants, il y a William, Ezra, Noé, Eden, Iris et Oscar.... Et désormais aussi Aria !

Jeudi 5 mai, Héloïse Weiner annonçait une belle nouvelle sur Instagram : « Notre petite Aria est née ! Elle est arrivée [jeudi] après-midi et pèse 3,2 kg. L’accouchement s’est merveilleusement bien passé. Merci aux amis qui ont gardé les grands frères et sœurs pour qu’on puisse vivre ce moment à 2 (puis 3) ! Mat est reparti s’occuper de la fratrie, je suis en tête-à-tête avec notre nouvelle recrue d’amour pour quelques jours« , a expliqué en effet la maman.

“J’ai eu un médicament à prendre toutes les deux heures. »

Deux jours avant, elle donnait tous les détails de son accouchement sur le réseau social. “Je suis entrée à l’hôpital mercredi pour un déclenchement (pour des raisons personnelles que je ne détaillerai pas ici). Je savais que ça pouvait prendre du temps, j’étais tranquille et prête“, a-)t-elle ainsi commencé à expliquer. Elle donne d’autres précisions : “J’ai eu un médicament à prendre toutes les deux heures pour commencer ; ça a bien provoqué des petites contractions mais rien de foufou”.

Et de préciser : “ Mat est venu me rejoindre le midi après avoir déposé les grands chez des amis (merci à eux) et on a passé le reste de la journée à se balader, jouer (j’avais emmené des jeux de société) et rire (Mat faisait le clown). La sage-femme qui s’occupait de nous était adorable.”, dévoile ainsi la maman.

« Je les connais les mamans comme vous »

Héloïse Weiner: Mais tout ne fut pas si facile pour Héloïse. “Le lendemain matin, malgré quelques contractions par ci par là, rien n’avait changé. On a été transférés en salle de naissance où on m’a posé une perf d’ocytocine et percé la poche des eaux, et où j’ai eu une péridurale. Bon, la première fois elle a été mal placée (dans une veine) donc il a fallu recommencer. Ça arrive !”, raconte-t-elle encore. Heureusement, ensuite, tout s’arrange. “La deuxième fois j’ai senti tout de suite que c’était beaucoup plus confortable. J’ai ensuite dormi toute la matinée  (et Mat aussi !) Vers midi la nouvelle sage-femme (elle aussi très gentille) est venue vérifier où ça en était : toujours pas de changement”.

Et la jeune maman avait de quoi se féliciter : “ À côté de ça un bébé qui allait super bien donc pas d’urgence. La sage-femme me disait en rigolant : « Je les connais les mamans comme vous qui n’avancent pas au début et accouchent d’un seul coup ensuite ! » À aucun moment elle n’a sous-entendu que ça pouvait être un problème que ce soit long, elle était confiante et du coup nous aussi! Elle a proposé de baisser la péridurale et d’augmenter l’ocytocine.”, a-t-elle ainsi indiqué à ses abonnés.

Héloïse Weiner: « La péridurale apporte un bon soutien quand même. »

Héloïse a ainsi donné en détail le déroulé de son périple. “On devait refaire le point quelques heures plus tard. Entre temps avec Mat on papote et on dort un petit peu… Enfin, surtout lui (il ronfle même) parce que je commence à avoir besoin de me concentrer à chaque contraction. Elles ne sont pas encore très régulières, mais c’est bon signe, alors on continue comme ça !”, a-t-elle ainsi poursuivi.

Tout s’est mis ensuite à s’accélérer.” Vers 16h, la sage-femme vérifie le col : ça y est ça a bougé !  J’entre (enfin) en travail actif/ À ce moment-là honnêtement j’ai l’impression de ressentir les contractions exactement comme lors de mes derniers accouchements, mais je sais qu’elles sont généralement plus douloureuses pour un déclenchement donc je pense que la péridurale apporte un bon soutien quand même.”, analyse en effet la maman.

Et de conclure : “17h20, Aria est arrivée ! Petites larmichettes de bonheur quand je l’ai eue dans les bras . Finalement la sage-femme avait raison : le travail a mis du temps à se déclencher mais une fois que mon corps s’est décidé c’est allé très vite ! Des suites de couches sans aucun problème et SANS DOULEUR. J’avais souffert pour Iris et Oscar à cause des tranchées (les contractions post accouchement), ça m’avait un peu gâché la rencontre… Là j’étais vraiment bien ! La péridurale a été parfaitement dosée ! J’ai eu l’impression de gérer cet accouchement, d’accompagner les contractions mais sans perdre pied au moment de la poussée, c’était exactement ce que j’espérais… Je n’aurais pas pu imaginer mieux. », se félicite-elle. Une belle nouvelle qui ravit ses proches comme ses fans. Bravo aux parents !