IDC : les ventes de smartwatches doubleraient en cinq ans

On croyait le marché des smartwatches en pleine crise, seulement maintenu par deux ou trois grosses marques. Mais à en croire une étude IDC, les cinq prochaines années pourraient voir une remontée assez spectaculaire des ventes de montre connectées.

Les smartwatches plus appréciées que les traqueurs d’activité ?

Ce n’est pas moi qui le dit, c’est IDC : le marché des smartwatches n’est pas mort. D’après les dernières prévisions de l’institut d’études statistiques, d’ici 2022 ce sont les montres connectées qui domineront le domaine des wearables, loin devant les traqueurs d’activités ou les vêtements connectés. Actuellement, les smartwatches comme la Gear S3 de Samsung ou l’Apple Watch tirent à elles 32.8% de la couverture. Un chiffre qui s’élèvera à 38.3% d’ici 2022.

Etude IDC smartwatches

Mais si on regarde du côté des ventes, les chiffres passent du simple au double : 43.6 millions en 2018 et 84.1 millions d’unités en 2022. Les montres connectées basiques voient elles aussi leurs prévisions grimper à toute vitesse. Elles qui sont vendues à 32.4 millions d’unités cette année passeraient à 59.4 millions dans cinq ans. A moindre échelle, les objets comme les écouteurs Bluetooth de type Gear Icon X et les vêtements connectés verront aussi leurs ventes exploser d’ici 2022.

Les traqueurs à la traîne

Le plus surprenant dans les prévisions d’IDC est le net ralentissement des ventes de traqueurs d’activité. Ce marché jusqu’alors plutôt vivace devrait perdre son souffle très prochainement. L’institut prévoit en effet un passage de 35.9% de parts de marché en 2018 à … 22% seulement en 2022. Une baisse de 13.9% en 5 ans seulement. Qu’est-ce qui explique un tel revirement ? Toujours d’après IDC, cette perte d’attrait pour les traqueurs d’activité proviendrait des montre connectées.

Les smartwatches sont en effet de plus en plus équipées pour le suivi sportif : calcul du nombre de pas, rythme cardiaque, GPS… Presque toutes les montres connectées proposent ce genre de prestations qui pendant longtemps ont été réservées aux traqueurs d’activité. Et bien entendu, les smartwatches proposent d’autres options comme la lecture des notifications ou même des commandes vocales. Il ne reste donc plus grand-chose aux traqueurs si on se base sur ces divers points.

Il faut néanmoins garder à l’esprit que ce ne sont là que des prévisions. Rien ne garantit que le marché évoluera en ce sens. Beaucoup de constructeurs ont abandonné les montres connectées, certains mettant même la clé sous la porte. Mais d’autres continuent d’y croire comme Google avec Wear OS ou Fitbit avec sa toute nouvelle montre connectée Versa. Mais à mon humble avis, tant que l’autonomie des smartwatches ne sera pas améliorée, les traqueurs d’activité resteront privilégiés par les sportifs qui n’ont que faire de fonctions vocales ou autres et qui ne veulent surtout pas recharger chaque soir leur wearable.

Qu’en pensez-vous ? Le marché des smartwatches est-il à un tournant ? Les traqueurs d’activité ont-ils vraiment du souci à se faire ? Je vous invite à en débattre dans les commentaires.

We will be happy to hear your thoughts

      Leave a reply