« Il y a de quoi devenir fou… » : Céline Dion obligée de vivre seule et isolée

Depuis sa plus tendre enfance Céline Dion tendait à devenir la star interplanétaire qu'elle est aujourd'hui. Mais cet univers de strass et de paillettes peut être beaucoup plus rude que l'on pourrait le croire...

© Backgrid UK/Bestimage-« Il y a de quoi devenir fou… » : Céline Dion obligée de vivre seule et isolée

Céline Dion est une star qui n’a pas son pareil. Et elle a travaillé dur pour y arriver. Depuis l’âge de 13 ans la petite fille qu’elle était mène une vie de vedette et encore aujourd’hui, elle continue de rêver toujours plus grand.

 

Certes, voilà deux ans que Céline Dion n’est plus vraiment en phase avec la vie à laquelle elle aspirait toute sa vie. Mais c’est malgré elle qu’elle se retire du devant de la scène, atteinte de troubles musculaires incontrôlables. Et puis, même lorsqu’elle était toujours sur la brèche, la star n’avait pas la vie parfaite que ses fans peuvent parfois lui imaginer. Explications.

 

 

Céline Dion ne souffre pas seulement de sa maladie…

 

Que l’on soit madame ou monsieur tout le monde ou que l’on soit une star internationale, nous sommes tous faits de la même manière. Ainsi, même Céline Dion pouvait avoir des coups de blues. Et cela même lorsqu’elle était au top de sa forme physique et qu’elle enchainait les concerts.

 

Il faut comprendre que depuis son adolescence, Céline Dion a mené une vie hors normes. Elle n’a donc jamais eu l’occasion de fréquenter des personnes de son âge. Et même avant que sa carrière ne décolle, elle était plus souvent entourée de ses frères, ses sœurs et de ses parents que de ses camarades d’école.

 

Très tôt elle a donc été habituée à fréquenter des personnes plus âgées qu’elle. Céline Dion a nécessairement acquit une forme de maturité avant l’heure. Et Objeko vous l’accorde, réussir ensuite dans un domaine artiste tel que le sien n’en demandait pas moins.

 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Céline Dion (@celinedion)

 

En somme, depuis toujours ou presque, Céline Dion est isolée. Et depuis la disparition de son mari René Angélil, c’est une toute autre histoire. Il était son époux mais il était aussi son meilleur ami, le père de ses enfants, son agent et son manager. Dans tous les domaines de la vie de la star, René était son associé.

 

Une solitude qui grignote sa santé

 

Evidemment, la solitude pèse donc plus que jamais sur les épaules de la diva depuis ce terrible 14 janvier 2016. Mais avant le drame et encore après, c’est l’immense notoriété de Céline Dion qui l’isole. Car elle ne peut pas agir avec spontanéité et faire des rencontres amicales. Impossible pour elle de décider de sortir s’amuser, de visiter un musée ou d’aller au cinéma. Des foules de fans s’attrouperaient naturellement, mettant même parfois sa sécurité en danger.

 

Depuis toujours donc et certainement jusqu’à la fin de sa vie, Céline Dion se sentira esseulée. Cette solitude sera sans doute aussi de plus en plus pesante au fur et à mesure que son cercle proche se restreint. Sa famille et ses amis de longue dates sont en effet tous plus âgés qu’elle. Rares sont les personnes de son âge, ou plus jeune, qu’elle a l’occasion de côtoyer.

 

Des journalistes spécialistes de la carrière de Céline Dion sont formels, « il y a de quoi devenir fou« . Certains supposent même que le mal dont souffre Céline Dion soit psychosomatique et qu’il résulte de ce mode de vie si difficile à concilier avec un réel épanouissement personnel.

 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Céline Dion (@celinedion)