Impôt sur le revenu : une excellente nouvelle vous attend, découvrez-la vite

Une revalorisation des barèmes sur nos impôts figure dans le projet de loi de finance 2023...

© MAXPPP-Impôt sur le revenu : une excellente nouvelle vous attend, découvrez-la vite

Le ministre de l’Economie vient de confirmer une bonne nouvelle pour votre impôt sur le revenu. Celui-ci, sera révisé à hauteur de la hausse des prix, soit environ 5%. Mais quelles sont les conséquences pratiques de cette hausse ? C’est ce que nous allons voir tout de suite. Ne vous inquiétez pas, la rédaction d’Objeko, va tout vous dire sur le sujet. Vous êtes prêts ?

Une revalorisation du barème de l’impôt de 5 %

Le barème de l’impôt sur le revenu est réévalué chaque année dans le cadre de la loi de finances. Et ce que nous pouvons vous dire, c’est que le futur barème sera indexé sur la hausse des prix. C’est en tout cas ce que vient d’affirmer Bruno Le Maire, le ministre de l’Economie : »La revalorisation sera calée sur le niveau d’inflation de 2022, autour de 5%. Les Français ne paieront pas plus d’impôts du fait de l’inflation« . Concrètement, quel que soit votre revenu, s’il n’a pas augmenté de plus de 5%, votre impôt n’augmentera pas.

C’est un petit coup de pouce fiscal pour compenser l’inflation qui vous a fait dépenser plus cette année. La hausse des prix étant, elle aussi, estimée à 5% en 2022, c’est ce taux qui est retenu pour l’instant, pour en amortir les effets sur le pouvoir d’achat. Avant d’être officielle, cette revalorisation, doit être intégrée dans le projet de loi de finances pour 2023. Qui sera soumis aux députés fin septembre. S’il est voté, le nouveau barème sera utilisé pour calculer l’impôt au titre des revenus perçus en 2022.

À quoi pourrait ressembler le nouveau barème ?

Le barème comporte 5 tranches, chacune correspondant à une fraction du revenu imposable pour une part. Et évidemment, l’adoption du projet de loi de finance conduira à un nouveau barème des tranches d’imposition. Ainsi, s’il est revalorisé de 5 %, le nouveau barème, appliqué aux revenus 2022, pourrait alors être le suivant :

  • 0 % jusqu’à 10 736 euros
  • 11 % de 10 736 à 27 373 euros
  • 30 % de 27 373 à 78 272 euros
  • 41 % de 78 272 à 168 352 euros
  • 45 % plus de 168 352 euros

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Expert Impôts (@expertimpots)

Comme vous pouvez le voir, le seuil d’entrée dans l’impôt passerait donc de 10.225 euros à 10.736 euros. Ainsi, les contribuables ayant perçu en 2022 un revenu imposable inférieur à 10.736 euros ne seraient donc pas imposables.

Une baisse d’impôt pour certains contribuables

La revalorisation du barème permet de suivre l’évolution du coût de la vie. Et ainsi, d’éviter toute hausse d’impôt indirecte. D’ailleurs, pour certaines personnes, cette revalorisation du barème sera synonyme de baisse d’impôt. Par exemple, un contribuable célibataire sans enfant qui perçoit un revenu imposable de 26.500 euros ne sera plus imposable dans la troisième tranche et verra donc son impôt diminuer de 138 euros. Pas mal, n’est-ce pas ?