Impôts, le barème d’imposition revalorisé : découvrez si vous allez payer moins

Poussées par l’inflation, les tranches du barème d’imposition seront relevées de 5% l'an prochain...

© Rossel & Cie-Impôts, le barème d’imposition revalorisé : découvrez si vous allez payer moins

Il y a quelques jours, le gouvernement a annoncé une revalorisation autour de 5 % des tranches de l’impôt sur les revenus 2022. Concrètement, quelles seront les conséquences pour les contribuables ? Y aura-t-il des gagnants ? C’est ce que nous allons voir tout de suite. Ne vous inquiétez pas, la rédaction d’Objeko, va tout vous dire sur le sujet. Vous êtes prêts ?

Une revalorisation du barème de l’impôt en 2023

Comme chaque année, le barème de l’impôt sur le revenu est réévalué. Et comme c’est le cas la plupart du temps, futur barème sera indexé sur la hausse des prix. C’est en tout cas ce qu’a affirmé haut et fort Bruno Le Maire, le ministre de l’Economie : »La revalorisation sera calée sur le niveau d’inflation de 2022, autour de 5%. Les Français ne paieront pas plus d’impôts du fait de l’inflation ». Et puisque l’inflation s’élève à 5,9%, la revalorisation sera autour de 5%.

Concrètement, quel que soit votre revenu, s’il n’a pas augmenté de plus de 5%, votre impôt n’augmentera pas. Pour Bruno Le Maire, il est impensable de voir les Français trinquer à cause de l’inflation : »Il est hors de question que des salariés paient plus d’impôts sur le revenu ou rentrent dans le barème de l’impôt sur le revenu à cause de l’inflation« . L’objectif : que des contribuables dont les revenus auront augmenté grâce à une hausse de salaire ne basculent pas dans la tranche supplémentaire.

À quoi pourrait ressembler le nouveau barème ?

Mais il y a un deuxième objectif. Que ceux dont les revenus seront restés identiques, malgré l’inflation, puissent bénéficier d’une baisse de leur impôt. Evidemment, avant d’être officielle, la revalorisation doit être intégrée dans le projet de loi de finances pour 2023. Celle-ci, sera notamment soumise aux députés fin septembre de l’année 2022. S’il est voté, le nouveau barème sera utilisé pour calculer l’impôt au titre des revenus perçus en 2022. Cela va de soi, mais c’est bien de le préciser.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Expert Impôts (@expertimpots)

S’il est revalorisé de 5 %, le nouveau barème, appliqué aux revenus 2022, pourrait alors être le suivant :

  • 0 % jusqu’à 10 736 euros
  • 11 % de 10 736 à 27 373 euros
  • 30 % de 27 373 à 78 272 euros
  • 41 % de 78 272 à 168 352 euros
  • 45 % plus de 168 352 euros

Qui seront les grands gagnants de la revalorisation du barème des impôts

Comme à chaque fois qu’il y a un changement, il des gagnants et des perdants. Ici, nous allons parler plus particulièrement de ceux qui seront les mieux lotis. En effet, pour certaines personnes, cette revalorisation du barème sera synonyme de baisse d’impôt. Alors, par exemple, un contribuable célibataire sans enfant qui perçoit un revenu imposable de 26.500 euros ne sera plus imposable dans la troisième tranche. En effet, il le sera dans la deuxième et économisera 138 euros. Pas mal, n’est-ce pas ? Et vous, vous vous situez où exactement ?