Impôts : le gouvernement s’apprête à frapper fort avec ces 3 mesures CHOCS, soyez prêt !

Le gouvernement s’apprête à frapper fort pour soutenir le pouvoir d’achat des Françaises et les Français.

©PHOTO ARCHIVE AFP

Face à la forte hausse de l’inflation, des mesures seront soumises au Parlement après les élections législatives pour renforcer la protection du pouvoir d’achat des Français. Dans cet article, la rédaction d’Objeko, va vous parler de trois mesures qui pourraient permettre à tout le monde de souffler un petit peu. Vous êtes prêts à tout savoir ? Et bien, allons-y.

Suppression de la redevance audiovisuelle

Les impôts des particuliers vont-ils baisser pendant le second quinquennat Macron ? C’est fort possible. Du moins, le gouvernement semble plancher sur trois mesures qui vont dans le sens d’un allègement. La première, c’est la suppression de la redevance audiovisuelle. Pour rappel, tout foyer ou entreprise possédant n téléviseur au 1er janvier de l’année d’imposition doit s’acquitter de la contribution à l’audiovisuel public, ou redevance télé. Cela représenterait donc une économie de 138 € par an en France métropolitaine ou de 88 € en Outre-mer.

Le 11 mai dernier, lors du Conseil des ministres, le ministre de l’Économie, des Finances et de la Relance et le ministre délégué chargé des Comptes publics, ont présenté une communication en ce sens-là. Ils ont expliqué : »La contribution à l’audiovisuel public sera supprimée de manière pérenne dès cette année et le financement de l’audiovisuel public sera assuré dans le respect de l’objectif à valeur constitutionnelle de pluralisme et d’indépendance des médias ». L’officialisation de cette mesure sera présenté après les élections législatives 2022. Donc prochainement.

Poursuite de la baisse de la taxe d’habitation

Depuis 2018, la taxe d’habitation baisse progressivement pour l’ensemble des Français. En 2021, la réforme bénéficie à tous les contribuables. Si la plupart des personnes n’ont plus à la payer, il en reste certains qui doivent encore le faire. Et si vous faites partie des 20 % de contribuables qui paient encore la taxe d’habitation, pas de panique. Ce ne sera pas pour longtemps.

En 2022, les ménages qui n’ont pas encore bénéficié de la suppression de leur taxe d’habitation peuvent prétendre à une exonération de 65 % de cette taxe sur leur résidence principale, quels que soient leurs revenus. Ce dégrèvement figurera automatiquement sur les avis d’imposition qui seront envoyés par le fisc courant octobre. Il faut préciser que les résidences secondaires et les logements vacants ne sont pas concernés par cette mesure.

Indexation du barème de l’impôt sur le revenu sur l’inflation

Sur BFMTV, le ministre de l’Economie a déclaré que le barème de l’impôt sur le revenu 2022 serait revalorisé du niveau de l’inflation. Afin d’éviter une hausse d’impôt en cas d’augmentation de salaire de même niveau. Bruno Le Maire a été clair dans ses propos en disant qu’il n’était pas question que des Français paient davantage d’impôts à cause de l’inflation : »Je veux lever cette inquiétude. Il ne s’agit pas que les Français payent plus d’impôts à cause de l’inflation. Il est hors de question que des salariés, que les Français, payent plus d’impôts sur le revenu à cause de l’inflation« . Voilà qui est dit.