Impôts : vous allez probablement recevoir un remboursement ce jeudi, les concernés

Les impôts s'apprêtent à restituer des trop-perçus aux contribuables. En faites-vous partie ?

© Source : iStock-Impôts : vous allez probablement recevoir un remboursement ce jeudi, les concernés

Les impôts s’apprêtent à rendre le trop-perçu aux contribuables qui ont versé trop d’argent pour les impôts sur les revenus de 2021. Tous ceux qui bénéficient d’un crédit pour l’emploi d’une personne à domicile auront donc le plaisir de recevoir un remboursement. Si vous ne recevez pas votre versement aujourd’hui jeudi 21 juillet, vous le percevrez mardi 2 août, seconde date de rétribution. À savoir, 820 euros en moyenne, par foyer fiscal, ont été remboursés à 12.7 millions de contribuables en 2021 pour les impôts sur les revenus de 2020.

Qui va percevoir un remboursement des impôts ce jeudi ?

Cette agréable surprise vient à point ! Pendant les vacances d’été et, surtout, lors d’une période de forte inflation. Vous aurez le plaisir de recevoir un remboursement des impôts dans deux cas :

  • Si vous avez réalisé des dépenses entraînant des crédits ou des réductions d’impôts. Celles-ci couvrent, entre autres, les dons, l’emploi d’un salarié à domicile, les investissements locatifs et la garde d’enfants. Si ces dépenses reviennent chaque année, les impôts vous verseront une somme déduite de l’avance des 60 % versée au mois de janvier dernier. Si c’est la toute première fois que vous effectuez ces dépenses, vous percevrez la totalité de vos réductions et crédits d’impôts aujourd’hui ou mardi 2 août.
  • Deuxième situation qui vous offre le droit à un remboursement des impôts : un prélèvement à la source trop élevé. C’est le cas par exemple lorsque les revenus ont baissé en cours d’année. Ou si vous n’avez pas déclaré la naissance d’un enfant au bon moment. En effet, cet événement ajoute une demi-part et entraîne donc une baisse des impôts. Parce qu’ils modifient votre taux de prélèvement, vous devez déclarer, au plus vite, tous les changements de situation à l’administration fiscale.

Par ailleurs, celle-ci a lancé une campagne d’information au mois de juin 2022 pour, justement, limiter ces remboursements. Intitulée « Dites-le nous aussi », elle encourage les contribuables à déclarer tous leurs changements de situation. L’objectif est d’appliquer un taux de prélèvement juste tout au long de l’année.

Les contribuables qui n’ont pas assez payé seront prélevés dès septembre

Si vous attendez le remboursement d’un trop perçu ou d’un crédit d’impôt, sachez que vous n’avez aucune démarche à effectuer. Votre versement se fera automatiquement sur votre compte bancaire. Si vous n’avez pas transmis vos informations bancaires à l’administration fiscale, celle-ci vous enverra un chèque par courrier.

Quant aux contribuables qui étaient prélevés selon un taux trop bas, ils vont devoir payer le restant dû dès le mois de septembre. Une augmentation de revenus non prise en compte ou un crédit d’impôts trop élevé versé en janvier peuvent aboutir à cette situation. Dans ces deux cas de figure, les prélèvements démarreront en septembre. Si la somme n’excède pas 300 euros, un seul prélèvement aura lieu sur votre compte bancaire. Sinon, le remboursement sera échelonné sur quatre échéances mensuelles de septembre à décembre.