Indemnité inflation de 100 euros : voici qui est concerné par les prochains versements

Un calendrier a été établi pour le versement de l'indemnité inflation à tous les Français concernés. Le 23 décembre, certains ont donc eux aussi reçus 100 euros. Mais qui sont les prochains concernés par ces versements ?

Indemnité inflation : certains chanceux pourront en profiter avant la fin de l’année. Pour les autres, il faudra attendre le mois de janvier ou bien celui de février selon les profils. En effet, le versement du 23 décembre de l’indemnité inflation concernait les auto-entrepreneurs. Jusqu’ici, les étudiants boursiers, les salariés à domicile et les travailleurs indépendants ont perçu les 100 euros promis par le gouvernement. D’après nos confères de Midi Libre, c’était donc aux auto-entrepreneurs de recevoir leur indemnité inflation. Car un calendrier précis est mis en place pour n’oublier personne. Mais qui est véritablement concerné par l’indemnité inflation ? Et à qui sont destinés les prochains versements de 100 euros ? Objeko fait le point avec vous.

Indemnité inflation : tout ce qu’il faut savoir des versements de 100 euros aux Français, par l’Etat

Ce qui devait d’abord être un chèque carburant est devenu une indemnité inflation donc. Une prime en quelque sorte. Prévue pour accompagner les Français face à la hausse des prix du carburant et de l’énergie. Le gouvernement a préféré cette solution plutôt que de négocier des baisses de taxe par exemple. Les premiers versements de l’indemnité inflation ont eu lieu lundi 13 septembre dernier. L’objectif est d’augmenter le pouvoir d’achat des Français qui vivent avec moins de 2 000 euros nets par mois.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Facilipaie (@facilipaie)

Ce jeudi 23 décembre, ce sont donc les auto-entrepreneurs qui recevaient les 100 euros promis par le gouvernement. Versé directement par l’Urssaf, aucune démarche n’était nécessaire. Si ce n’est celle d’être enregistré auprès de cet organisme et que des coordonnées bancaires y soient renseignées. Néanmoins, une condition était requise pour les auto-entrepreneurs. En plus de celle qui concerne tous les Français qui toucheront l’indemnité inflation qui est de gagner moins de 2 000 euros net par mois. Il s’agit de d’avoir « réalisé entre le 1er janvier 2021 et le 30 septembre 2021 un montant de chiffre d’affaires ou de recettes au moins égal à 900 euros (soit en moyenne 100 euros par mois de chiffre d’affaires) et sans toutefois dépasser un revenu moyen de 2 000 euros nets par mois. » Des détails apportés par nos confrères de La Dépêche du Midi.

Tandis que nos confrères du magazine Midi Libre précisent quant à eux que ce sont donc 1 million d’auto-entrepreneurs qui sont éligibles à cette indemnité inflation. En faisant encore une autre distinction qu’il convient de souligner. En effet, certains lecteurs d’Objeko sont peut-être des auto-entrepreneurs éligibles à l’indemnité inflation et n’ont pas reçu de versement de 100 euros de la part de l’Urssaf. Si tel est le cas, vous faites peut-être parti des 300 000 auto-entrepreneurs qui n’ont pas bénéficié du versement immédiat. Et vous serez donc contactés en début du mois de janvier pour recevoir votre indemnité inflation.

Les prochains versements et les préoccupations du gouvernement

Aussi, vous n’êtes donc pas les seuls à percevoir cette prime de l’Etat après les fêtes de fin d’année. En effet, les retraités sont eux aussi dans l’attente de cette indemnité inflation de 100 euros. Et ils devront attendre le mois de février pour en profiter. Enfin, soulignons que ce sont 38 millions de Français qui vont finalement toucher cette aide de l’Etat. Soit 6 fois plus de personnes que ce que l’attribution d’un chèque carburant aurait permis. En effet, les Français qui bénéficient de ces 100 euros n’ont ici pas besoin de posséder un véhicule.

Mais le gouvernement n’est pas à la fête malgré le calendrier du versement de l’indemnité inflation qui se poursuit au mieux. En effet, un conseil des ministres exceptionnel se tiendra avant la fin de cette année, le 27 décembre 2021 plus précisément, afin de transformer le pass sanitaire en pass vaccinal. Car, la situation sanitaire est critique dans le pays. Malgré l’appel à la vaccination pour la troisième dose de vaccin, les Français font face à une reprise sévère de l’épidémie. La variant Delta circule plus que jamais et avec lui, le variant Omicron. En somme, l’indemnité inflation n’est donc pas ce qui va le plus préoccuper le gouvernement actuellement et les lecteurs d’Objeko le comprendront. Pire encore, des mesures et des restrictions pourraient intervenir avant la fin de l’année ou dès le début de l’année 2022.

Enfin, le président de la République, Emmanuel Macron, s’est adressé aux Français via son compte Instagram. Il a tenu à rappeler l’importance des gestes barrières en cette période de fêtes de fin d’année.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Emmanuel Macron (@emmanuelmacron)