Inflation et hausse des prix : cette méthode vous permettra d’épargner facilement !

Les prix ne cessent d'augmenter et le pouvoir d'achat de se réduire. Par conséquent, les français ne s'en sortent plus et ne peuvent plus mettre d'argent de côté.

© Christian Dubovan / Unsplash

Un effondrement de la capacité à épargner

Inflation: C’est une conséquence logique du coût de la vie qui augmente. Ces dernières années, les français ont plus de mal à épargner. Entre la crise sanitaire, les confinements, l’augmentation des prix, il est plus que jamais difficile de mettre de l’argent de côté à la fin du mois. Tout simplement car il n’y a plus d’argent le 31 du mois. Pire encore, nombreuses sont les familles françaises à vivre sur leurs économies durement épargnées pour ne pas se retrouver dans le rouge trop vite.

L’Ifop est claire, si les français ont dû mal à épargner aujourd’hui, c’est qu’ils sont en moyenne de plus en plus pauvres : “Cet effondrement de la capacité d’épargner, s’il peut en partie s’expliquer par le basculement d’une grande partie de nos modes de consommation vers le régime de l’abonnement, témoigne surtout de l’appauvrissement vécu par une partie de la population”.

C’est la triste réalité : les français n’ont pas le temps de penser à épargner une somme d’argent chaque mois, aussi faible soit-elle. Ils essaient d’abord, tant bien que mal, de trouver des solutions pour ne pas se retrouver à découvert. Avec une inflation au-dessus des 5% pour le mois de mai 2022, et qui continue sur cette évolution à la hausse en juin, l’épargne est une préoccupation aussi lointaine qu’impossible. 

La méthode 50-30-20 peut-elle vous aider à épargner ?

Cette méthode est relativement populaire depuis l’année 2005. Elle nous vient d’Elizabeth Warren (sénatrice américaine du parti démocrate, professeure à l’université de Harvard spécialisée en droit du commerce) et de sa fille Amelia Warren Tyagi. Ensemble, elles ont coécrit le livre All Your Worth : The Ultimate Lifetime Money Plan.

Inflation: Selon les deux auteures, il faut répartir ses dépenses en trois catégories : les besoins, les envies et les épargnes. La première catégorie représente 50% des dépenses, la deuxième 30% et enfin la dernière 20%.

Dans la première catégorie, on trouve des dépenses comme votre loyer, les factures, les courses alimentaires. Dans la deuxième, toutes les activités qui vous font plaisir. Un restaurant entre amis, un cinéma en famille, un après-midi à la piscine. Et enfin, les 20% restants se retrouvent directement de côté. Le but est simple : avec cette méthode, vous devez apprendre à ne pas faire d’achats compulsifs, pas réfléchis, dictés uniquement par une envie à un moment donné.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Joe | Boursogram (@boursogram)

Inflation: Comment réussir au mieux la méthode ?

Dans un premier temps, il faut connaître parfaitement ses dépenses. Faites le point. Combien dépensez-vous chaque mois ? Il faut mettre à jour cela, catégoriser ces dépenses. Faites le point à la fois sur vos dépenses et sur votre revenu mensuel pour mettre en place le système de catégorisation en pourcentage. Par la suite, classez vos dépenses selon leur type. C’est le moment de faire un tri. Un abonnement à la salle de sport où vous n’allez que rarement est facultatif. Mais l’assurance pour votre appartement est obligatoire. C’est le moment de voir quelles sont les dépenses que vous faites chaque mois mais qui peuvent être supprimées. 

Enfin, c’est le moment de mettre en place les catégorisations. Gardez en tête que la méthode est évidemment mouvante. 50% de vos dépenses obligatoires, c’est trop peu ? Alors passez à 55%. Cela vous fait réduire la part de loisirs, mais c’est à vous de gérer. Le but est simplement de se retrouver, à la fin du mois, dans le vert, et en ayant réussi à mettre de l’argent de côté.

Certaines personnes retirent au début du mois leur argent pour classer les billets dans des classeurs catégorisés. Elles n’utilisent pas leur carte de crédit et n’ont à disposition que les billets retirés aux distributeurs. Cela permet de ne pas faire de folles dépenses. On sait que les achats compulsifs peuvent faire mal aux finances, c’est pourquoi cette méthode entend les supprimer. L’idée n’est pas de se frustrer puisqu’une partie des dépenses part dans les loisirs.

Inflation: De plus, l’épargne consiste d’un côté à pouvoir se retourner en cas de problème avec l’argent de côté, mais également de pouvoir se faire plaisir avec un voyage ou un beau cadeau qu’on peut se faire à nous-même.