Inflation : face à la flambée des prix, une aide sera versée à la rentrée, les concernés

Elisabeth Borne a indiqué mardi qu'une aide serait accordée « à la rentrée » pour les plus précaires qui doivent affronter une hausse des prix. Objeko vous donne tous les détails.

©Radio Classique

La première ministre Elisabeth Borne a indiqué mardi qu’une aide serait donnée « à la rentrée » pour les plus pauvres qui font face à l’inflation, surtout sur les produits alimentaires.

Une mesure face à une hausse de prix notable

« Dans l’urgence, avec la hausse des prix, ce sera une aide versée sur le compte bancaire, en une fois, tenant compte du nombre d’enfants dans la famille », a expliqué sur France Bleu la cheffe du gouvernement. Ensuite « une réflexion » sera menée sur « un dispositif ciblé pour permettre à tous les Français d’accéder à des produits de qualité, des produits bio », a-t-elle détaillée.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Jesmond Saliba (@salibajes)

 

Ce chèque alimentaire, dédié aussi aux plus pauvres, permettant d’acheter des produits alimentaires locaux, durables et bio est une promesse de campagne du candidat Emmanuel Macron.

Issue des propositions de la Convention citoyenne, et même inscrite dans la loi Climat et Résilience à l’été 2021, l’idée d’un chèque circule depuis deux années, sans jamais avoir été mise en pratique.

Une situation d’urgence

Pour les gros consommateurs de carburant qui font face à la hausse notable des prix des carburants, lié au contexte international de guerre entre l’Ukraine et la Russie, Elisabeth Borne a confirmé que la baisse de 18 centimes sur les carburants, qui devait s’achever le 31 juillet, serait poursuivie en août.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Mediapart (@mediapart)

 

Et « pour ceux qui font beaucoup de kilomètres par jour soit pour se rendre à leur travail, soit dans le cadre de leur travail », un système « se mettra en place à la rentrée pour les accompagner », a souligné Élisabeth Borne.

Le pouvoir d’achat : un enjeu important

Inflation: Ces derniers mois, durant la campagne électorale, on a pu voir que la question du pouvoir d’achat était cruciale. De nombreux Français et Françaises ont beaucoup de mal à boucler les fins de mois. Les personnes qui se retrouvent à découvert tôt sont de plus en plus nombreuses.

Avec le phénomène de la hausse des prix, les tarifs de nombreux produits de base ont progressé. De plus, la situation géopolitique a causé une hausse de prix de plusieurs matières premières comme le blé ou l’huile de tournesol. Des consommateurs traquent les bons de réduction pour faire face. Des sites comme radins.com se sont fait une spécialité de recenser les produits les plus intéressants dans les supermarchés.

 

De plus, les prix des carburants ont aussi connu une hausse notable. Les personnes qui touchent de petits salaires sont confrontés à ce problème. C’est le cas des personnes qui vivent dans les zones périurbaines. Beaucoup de personnes se sont installées dans des lieux à l’écart des centres-villes pour payer moins cher leur logement mais ils se retrouvent confrontés à un problème important, celui de financer les déplacements en voiture.

Ce n’est pas simple dans les zones isolées. La voiture est indispensable et cela représente un poste important dans le budget des ménages. De plus en plus de personnes sont confrontés à des découverts et doivent payer des frais. C’est un cercle néfaste qui peut plonger des personnes fragiles dans la pauvreté. Gérer un budget est compliqué. Pour les personnes qui vivent en calculant à l’euro près, être confronté à une forte hausse des prix est douloureux. Ainsi, le gouvernement veut prendre en compte cette situation. Il faut savoir que dans d’autres pays, l’inflation est encore plus forte. Dans l’hexagone, elle est assez contenue et se situe à peu près à 5%.

Inflation: Comme les prix augmente, le SMIC va connaître une hausse. Mais de nombreuses personnes sont en situation de précarité et doivent solliciter l’aide d’association pour s’en sortir. Ce n’est pas simple. Pendant la crise Covid, de nombreux étudiants étaient contraints d’aller solliciter l’aide d’association pour pouvoir se nourrir. On a pu voir ses images de longues files d’attente pour récupérer un paquet. La situation est donc très compliquée.

Dans les semaines et mois à venir, Objeko ne manquera pas de vous parler de l’actualité politique et sociale.