Inflation : les prix de la viande s’envolent, voici celle dont le prix a totalement explosé !

Le coût de la vie ne cesse d'augmenter, notamment sur certaines denrées alimentaires comme la viande. Découvrez la viande qui va couter le plus cher en 2022...

©Emmeline

Les prix des viandes importées ont déjà augmenté depuis ces dernières années, notamment suite à la grippe porcine africaine. Ensuite, la crise sanitaire s’est rajoutée dans le lot et a considérablement perturbait la logistique et l’approvisionnement sur les différents marchés. En plus, depuis la gu*rre entre la Russie et l’Ukraine, l’inflation ne cesse de grimper sur le carburant, l’électricité et certaines denrées alimentaires, comme les céréales par exemple. Par conséquent, cela engendre une hausse aussi de la viande, car les céréales font partie intégrante de l’alimentation animale. Ainsi, les économistes évoquent un niveau d’inflation historique dans l’hexagone.

Inflation : la viande va devenir un produit de luxe

La viande n’est pas le seul produit qui va se faire rare ou qui subit l’inflation. En effet, c’est aussi le cas de l’huile de tournesol ou encore de la moutarde. Consommer des produits carnés demandait déjà un effort dans son budget pour les courses alimentaires, mais maintenant, il va devenir un véritable aliment de luxe.

En seulement une année, les tarifs des viandes surgelées ont grimpé de 4,2%, d’après les informations de 60 millions de consommateurs dans son dernier magazine. Fin avril, la hausse avait atteint 5,23%. Un record dont les Français se seraient bien passés. Jean-François Guilhard, le Président de la Confédération française de la boucherie-charcuterie-traiteurs, avouait aux journalistes de RMC que ce pourcentage pourrait encore augmenter…

Pourquoi les prix de la viande flambent-ils dans l’hexagone ?

En effet, d’après Jean-François Guilhard, l’inflation sur la viande va encore grimper pendant les prochains mois en raison de deux choses. La première, c’est la baisse de la production, car certains éleveurs stoppent leur activité, car ils n’arrivent plus à joindre les deux bouts. En effet, leur salaire n’est pas suffisant pour vivre. Ensuite, le phénomène énergétique, c’est-à-dire la hausse du fioul pour les tracteurs. Par conséquent, la viande va se faire plus rare, donc plus chère et réservée aux foyers qui ont du budget.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par @freedomconvoyusa2022

Par ailleurs, comme on l’a expliqué plus haut, il y a aussi une inflation sur la production de l’alimentation animale (blé, maïs, tournesol…), qui est « très touchée par la guerre », comme l’évoque le magazine 60 millions de consommateurs. Pour rappel, la Russie et l’Ukraine sont des exportateurs importants sur ces denrées alimentaires.

Quelle est la viande qui a le plus fortement augmenté ?

Les tarifs des viandes blanches ont augmenté nettement : +2,5% pour le poulet et +3% pour le veau. Mais, c’est la viande rouge, notamment le bœuf, qui obtient la première place au niveau de l’inflation. En effet, celui-ci a grimpé de 6 % pendant l’année 2021. La hausse ne va pas s’arrêter de sitôt et l’année 2022 ne devrait pas être plus réjouissante pour le pouvoir d’achat des Français. Le coût de la viande devient hallucinant avec l’expl*sion des cours mondiaux sur les matières premières, expliquent les journalistes du média de 60 millions de consommateurs.

Mais, Jean-François Guilhard déclare que cette hausse est inévitable et indispensable même : « Le bœuf a pris 1€ le kilo en un an. On peut penser que c’est important mais c’est tout simplement nécessaire pour pérenniser notre élevage en France et être auto-suffisant. », dit-il. Hélas, c’est encore une fois les familles modestes qui vont subir… Les amateurs de viande vont devoir revoir leurs habitudes alimentaires et faire preuve de patience. En effet, nous ne savons pas combien de temps l’inflation va perdurer sur les denrées alimentaires… et le reste d’ailleurs !