Isabelle Morini-Bosc (TPMP) en deuil et dévastée par la mort de cet être cher

La chroniqueuse de "Touche pas à mon poste", Isabelle Morini-Bosc, a fait une tragique annonce ce 26 avril sur ses réseaux sociaux. Découvrez la raison de son deuil.

© Bestimage

Isabelle Morini-Bosc n’est généralement pas très active sur la Toile. Et ses fans ne lui en tiennent pas rigueur étant donné que ces activités-là ne sont pas de sa génération. Inutile de vous préciser que la journaliste n’a pas grandi avec internet. Malgré tout, ils sont très nombreux, les amateurs des réseaux sociaux, à prêter attention aux publications de la chroniqueuse de TPMP. Et donc tout aussi nombreux à la soutenir lorsqu’elle en a besoin. Les réseaux sociaux peuvent en effet souvent être pointés du doigt comme étant une source intarissable de critiques et de jugements. L’antre des haters et des conséquences désastreuses de l’anonymat. Mais ils peuvent aussi être la source d’une bienveillance infinie et d’une solidarité exemplaire.

La journaliste devenait un membre incontournable de l’équipe de Cyril Hanouna, sur C8, en 2013. Ainsi, il ne faut pas douter qu’elle puisse bénéficier d’un large soutien des internautes et des téléspectateurs. Et cela malgré quelques divergences de point de vue qui ont pu faire couler beaucoup d’encre sur la Toile de temps à autre. Aujourd’hui, Objeko ne vous cache pas qu’une période sombre s’ouvre pour la chroniqueuse de TPMP. Alors, le temps n’est plus aux polémiques mais au respect de son chagrin.

Isabelle Morini-Bosc annonce le décès d’un compagnon très cher

La journaliste n’avait pas attendu Cyril Hanouna pour se faire connaître du grand public. En effet, elle travaillait pour VSD, TV Magazine, pour Europe 1, RTL ou encore Paris Première. Mais il faut bien l’admettre, le succès de Touche pas à mon poste et de Cyril Hanouna ne pouvait que flatter la notoriété d’Isabelle Morini-Bosc. D’ailleurs, elle ne cache pas porter l’animateur et le producteur de TPMP dans son cœur. Non seulement parce que son travail dans l’émission est complémentaire avec sa carrière de journaliste média. Mais surtout parce que Cyril est une personne hors normes. Une personne qui sait aussi bien apprécier ses compétences journalistiques que son tempérament pétillant. En effet, Isabelle Morini-Bosc est un rayon de soleil, une vague de bonne humeur lorsqu’elle le veut. Et surtout, elle n’a pas peur de dire ce qu’elle pense quitte à ce que cela déplaise à certains.

La journaliste média n’est cependant pas toujours sous un beau jour. Il peut lui arriver d’avoir des coups de cafards ou des coups de colère. Dans les deux cas, elle peut trouver une oreille attentive chez les membres de son équipe de TPMP ou bien auprès du public. Aussi, lorsque cela est plus important pour elle d’avoir davantage d’écho, que ce soit pour faire une blague ou pour confier ses peines, c’est auprès des internautes qu’elle va chercher cette oreille attentive. Une oreille qu’elle a donc trouvé ce 26 avril, Objeko vous le disait plus haut, pour confier son chagrin aux internautes.

La mort de Tertio brise le cœur de la chroniqueuse

La plupart des lecteurs d’Objeko sont bien placés pour savoir que les animaux de compagnie sont des membres à part entière d’une famille. Ainsi, c’est un membre de sa famille que perdait Isabelle Morini-Bosc ce 26 avril. Son chat, Tertio, âgé de 12 ans, s’en est allé. Elle évoque alors, avec les internautes, à la fois sur Twitter et sur Instagram, sa « profonde douleur ». Une douleur qu’elle dit partager car la chroniqueuse de TPMP est mariée à Alain Morini depuis qu’elle a 21 ans. Cela fait donc bientôt 45 ans qu’Isabelle Morini-Bosc est mariée à son époux. Et au cours de ce mariage, 12 années auront été accompagnées du bonheur de connaître Tertio.

Evidemment, la peine d’Isabelle Morini-Bosc est immense. Et la rédaction lui adresse ses sincères condoléances. Aussi, il sera difficile de savoir pendant combien de temps le cœur de la chroniqueuse de TPMP sera alourdi par le chagrin. C’est pourquoi les commentaires des internautes sont sans aucun doute des éclaircies dans la pénombre pour la journaliste. Sur Twitter comme sur Instagram, en commentaire du post qui annonce le décès de son chat, Isabelle Morini-Bosc peut lire de tendres messages. « Amitiés et soutien chère Isabelle. Nous partageons votre peine. », « C’est beau les animaux…mais après c’est des bêtes à chagrin !! », « C’est dur. J’en ai eu perdu des chats, ils nous donnent tellement d’amour et de la bonne énergie. » ou encore, « Repose en paix au paradis des chats ».