Isabelle Nanty : ses confidences fracassantes sur sa vie « ratée avec panache »…

La comédienne actuellement au cinéma dans le quatrième volet de la franchise française à succès Les Tuche fait la promotion de ce film dont elle est fière. Elle a profité d'une interview accordée sur RFM à Bernard Montiel pour évoquer sa vie sentimentale. Et c'est avec une rare franchise qu'elle évoque ce qu'elle considère être un raté.

© Sipa

Une carrière incroyable pour la comédienne française

Son visage n’est inconnu d’aucun français. Isabelle Nanty est synonyme de succès. Elle tient les premiers et seconds rôles de films à succès qui montrent toute la diversité du cinéma hexagonal, comme Le fabuleux destin d’Amélie Poulain et Astérix et Obélix – Mission Cléopâtre. Elle apparaît dans une cinquantaine de films et sa carrière ne semble pas vouloir s’arrêter. Jugez plutôt, depuis 2020, les téléspectateurs ont l’occasion d’admirer son talent à plusieurs reprises : dans Été 85, Miss, Les Tuche 4, et bientôt dans Big Bug, Adieu Paris ! et enfin Alors on danse. 

On peut dire que d’un point de vue professionnel, l’actrice est totalement comblée. D’un point de vue personnel, c’est un peu plus compliqué. Si Isabelle Nanty est une maman comblée, elle regrette de ne pas avoir (encore) rencontré le grand amour, l’homme avec qui partager sa vie. 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Angelo Blakoski (@angeloblakoski)

Isabelle se confie sur sa vie intime 

Invitée à discuter avec Bernard Montiel sur les ondes de la radio RFM, la comédienne a fait des confidences. Elle analyse avec une grande honnêteté sa vie amoureuse. Fidèle à elle-même, elle fait cela avec légèreté et humour : « J’ai raté ma vie sentimentale. Partager tous les jours de sa vie avec quelqu’un, j’aurais adoré. C’est bien de rater magistralement. Il ne faut pas rater à moitié. C’est rater vraiment ! Rater avec panache ».

L’actrice se sent-elle seule pour autant ? Pas vraiment. « J’ai une famille, des amis extraordinaires. J’ai croisé des gens, des génies qui m’ont sauvé la vie. » confie-t-elle, sans oublier de parler de sa fille adoptive, Tallulah : « J’ai une enfant extraordinaire. Qui n’est plus une enfant. Vingt ans bientôt ! »

Isabelle Nanty parle peu de sa fille. Elle se montre très pudique. Dans les colonnes de Libération, elle avait pourtant accepté d’en dire plus. A trente ans, Isabelle apprend qu’elle ne peut pas avoir d’enfant. Elle subit de plein fouet les conséquences du traitement au Distilbène pris par sa mère. A l’époque, cette nouvelle la choque et l’attriste :  « J‘ai eu l’impression d’être une demi-femme. C’est idiot je sais, pas besoin d’avoir des enfants pour être heureux« . Mais Isabelle Nanty veut être mère, veut élever un enfant. Elle passe donc par l’adoption et adopte Tallulah. « Il a fallu que je fasse le deuil d’une maternité biologique et que je fasse attention à ne que ma fille ne vienne pas combler un vide.« 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par jerome bonnet (@jjjbonnet)

Isabelle Nanty a ‘une vie merveilleuse’

Aujourd’hui, Isabelle Nanty affirme n’avoir aucun regret quand elle regarde sur le passé, même si elle aurait apprécié avoir un soutien dans son rôle de maman : « J’aurai pu me débrouiller pour lui donner un père parce que qu’elle que soit la maison, plus elle a de fondations, plus elle est solide. » Celle ne l’empêche pas de se sentir bien, comme elle le clame haut et fort à Bernard Montiel : « J’ai eu une vie merveilleuse. Et je suis très heureuse ».

D’autant plus que, même si Isabelle Nanty indique ne pas avoir « l’intention de vivre très vieille » pour ne pas « finir en kit », elle n’est pas à l’abri de rencontrer prochainement l’homme avec qui elle va finir sa vie. En effet, on vit de plus en plus vieux en bonne santé. Les occasions de rencontrer l’âme-soeur sont donc plus nombreuses. La comédienne juge sa vie sentimentale ratée, mais elle est loin d’être finie. Un jour peut-être qu’elle pourra dire avoir autant réussi sa carrière que sa vie de famille et sa vie de femme amoureuse. C’est tout ce qu’on lui souhaite tant elle semble faire partie de la famille de tous les français, elle qui est dotée d’un vrai sens du timing comique. 

Elle le prouve actuellement dans le quatrième volet de la franchise des Tuche qui connaît déjà un beau succès, certes moins impressionnant que celui du troisième film, mais ce dernier n’est pas sorti dans le même contexte sanitaire. Que les fans de la franchise se réjouissent, le réalisateur a d’autres idées pour les suites. Et comme il le dit, si une série de films comme Star Wars peut se poursuivre sur des années, pourquoi cela ne pourrait-il pas être le cas pour Les Tuche ?