Jacques Dutronc face à une fin tragique, ce qu’il à dit a Françoise Hardy en fin de vie !

La grande chanteuse qu’est Françoise Hardy ne peut plus vivre de sa passion depuis qu’elle est malade. Et quand la souffrance remplace la passion, que reste-t-il ? Alors que le débat concernant le suicide assisté est toujours très animé dans la société, Françoise Hardy en parle ouvertement. A quoi bon vivre quand chaque minute est un supplice ? Si on pourrait penser que la chanteuse à l’âge pour se reposer, son état depuis sa maladie n’a rien d’un repos. Et elle pense de plus en plus à partir pour de bon.

Françoise Hardy : la disparition tragique de son père, assassiné par son amant
© Max Colin/ABACA

Jacques Dutronc : Des traitements trop lourds pour continuer à être chanteuse

C’est le 25 juin 2019, au micro de RTL, que la chanteuse a officialisé la fin de sa carrière. Elle indique en effet être atteinte d’un cancer et que le traitement pour se soigner l’a rendue sourde d’une oreille. Il lui est donc impossible de chanter à nouveau. A l’origine, elle se plaignait simplement de douleurs à l’oreille. Mais le traitement choisi par les médecins pour la soigner s’accompagne d’effets secondaires qu’elle qualifie de cauchemardesques. 

« Ils me pourrissent la vie et m’affaiblissent de plus en plus à cause de l’absence de salive, du manque d’irrigation de toute la zone ORL, d’un assèchement généralisé et des hémorragies nasales, des détresses respiratoires (…) On ne peut pas être chanteuse et être dans cet état-là, ce n’est pas compatible. »

La chanteuse remet sur la table le droit de mourir avec dignité. En France, il est interdit de provoquer la mort d’une personne, même si cette dernière le demande. Il faut se rendre en Suisse ou en Belgique pour cela. Cela semble être pourtant la seule solution pour Françoise Hardy : ​​« Je suis dans un état de souffrance vraiment cauchemardesque la plupart du temps ».

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Suivez Le Fil (@suivezlefil)

Jacques Dutronc et Françoise Hardy se sont mis d’accord 

Le quotidien de la chanteuse a en effet tout du cauchemar depuis qu’elle est tombée malade de son cancer du larynx :  “Je ne peux plus avaler grand-chose, et la préparation d’une alimentation, toujours la même, me prend plus de 5 heures par jour. » Du reste, elle précise qu’elle n’a « plus rien qui fonctionne normalement depuis ces thérapies. » Bien que séparée de son mari Jacques Dutronc, les deux anciens amoureux sont toujours en contact et proches

« Jacques et moi sommes d’accord sur beaucoup de choses et il ne veut pas que je souffre de façon inhumaine à cause des séquelles de traitements trop lourds et de l’âge. » Et bien qu’elle ne soit pas arrêtée sur la question de l’euthanasie, son fils Thomas sait qu’elle risque fortement de vouloir mourir en choisissant elle-même comment : « Si c’est pour souffrir, pour faire de l’acharnement thérapeutique, elle préfère en finir !« . La principale concernée n’a pas encore choisi son sort : « Je ne crois pas que je me lancerais trop vite dans des démarches (…) Je n’ai cherché personne et de toute façon, je ne saurais pas comment faire… »

Françoise Hardy est une vraie combattante 

Les fans de la chanteuse le savent, cette dernière aurait pu mourir en 2016. Après une violente chute sous la douche, elle a été hospitalisée : “Comme je m’étais cassé beaucoup de choses, ils ont été obligés de m’opérer (…) Tous, à un certain moment, ont constaté qu’ils ne pouvaient plus rien faire et que c’était fini. Ils ont prévenu Thomas« . Mais alors que même les médecins pensaient que la chanteuse ne s’en remettrait pas, elle est finalement sortie de l’hôpital, preuve s’il en est qu’elle est une vraie battante. Mais chaque combattant a le droit de ne plus vouloir se battre. Et le cas de Françoise Hardy risque fortement de relancer les débats. 

Car dans ces moments, c’est la famille proche qui souffre aussi beaucoup. Thomas Dutronc est même obligé de démentir quand certains médias annoncent à tort que sa mère est décédée : « MA MÈRE N’EST PAS MORTE ! (…) Je viens de l’avoir au téléphone à l’instant. En revanche, tout n’est pas rose (…) BRAVO à ces quelques journalistes qui font un travail remarquable sans jamais vérifier leurs sources, ça demande du courage (…)”. 

Le testament de la chanteuse est déjà écrit et elle espère que, si elle se décide à vouloir partir quand elle le veut, cela sera possible en France. En effet, elle ne veut pas avoir recours à l’euthanasie dans un autre pays. C’est en France qu’elle est née, et c’est en France qu’elle souhaite mourir. 


Pierre Lacoste

Passionné par l'écriture, je me suis tourné vers le métier de rédacteur web en 2018 après plusieurs années d'expérience pour plusieurs blogs. Les médias, la télévision, le sport et le cinéma n'ont aucun secret pour moi et j'aime faire partager mes passions aux lecteurs.