“J’ai juste fait un peu la fête” : Laura Smet se livre sur son adolescence tourmentée

De retour sur les planches du théâtre Montparnasse, Laura Smet s'est confiée dans les colonnes du "Figaro". Notamment sur son passé jugé "tourmenté" par certains...

© Veeren Ramsamy-Christophe Clovis-“J’ai juste fait un peu la fête” : Laura Smet se livre sur son adolescence tourmentée

Laura Smet ne se présente plus. Fille de Johnny Hallyday et de Nathalie Baye, elle était célèbre et aimée du public avant même de venir au monde. Mais contrairement à ce que certains pourraient croire, ce n’était pas forcément un cadeau.

 

En effet, c’est avec une pression constante que Laura Smet a grandi et s’est forgée en tant qu’adulte. Aussi, elle a connu une période durant laquelle elle semblait avoir besoin de repousser ses limites. Peut-être même de se mettre en danger pour se sentir libre. Nous sommes à peu près tous passés par là. Mais lorsque la fille de Johnny « fait la fête » ce n’est forcément pas du même calibre.

 

De retour sur les planches du théâtre pour Le Principe d’incertitude, Laura Smet accepte des interviews promotionnelles. Interviews dans lesquelles elle se confie parfois davantage sujet de sa vie privée. Dans les colonnes du Figaro, elle revenait donc sur son passé agité.

 

 

Laura Smet se confie sur son adolescence décalée

 

Être l’enfant d’une star ce n’est déjà pas facile à en croire les divers témoignages sur le sujet. Mais pour Laura Smet, c’est être l’enfant de deux stars. Et l’une d’elle est même une légende. Selon les caractères et les tempéraments, gérer une telle situation n’est pas du tout évidente.

 

Nous pensons par exemple à son frères, David Hallyday. Fils de Johnny Hallyday et de Sylvie Vartan, voilà encore une combinaison qui aurait pu le faire filer un mauvais coton. Mais David a eu une chance que Laura n’a pas eu, celle de vivre une partie de sa vie à l’étranger. En grandissant aux Etats-Unis, David a pu avoir le recul qui a pu manquer à sa sœur.

 

En effet, Laura Smet est née sous le regard des médias français et elle n’a jamais vraiment quitté leurs radars. Alors, lorsque l’heure de sa crise d’adolescence a sonné, elle n’avait pu que la retarder temporairement. Elle allait finir par offrir aux paparazzis de croustillantes affaires bien malgré elle.

 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Laura Smet (@laura_smet_)

 

De rares confidences très personnelles

 

« J’ai eu une bonne adolescence un peu retardée, j’ai juste fait un peu la fête. D’ailleurs, on a plus pardonné à certains camarades qu’à moi, j’ai pris pour tout le monde. », confiait Laura Smet dans les colonnes du Figaro.

 

Selon elle, et Objeko ne saurait la contredire, c’est le fait d’être la fille de Johnny Hallyday et de Nathalie Baye qui a rendu son adolescence plus difficile que d’autres. « Etre la ‘fille de’ et la ‘fille de’, avec un peu de lumière sur soi, et voilà… C’est ça aussi se faire brûler. », ajoutait Laura Smet.

 

Mais c’est un passé houleux qui est loin derrière elle à présent. Devenue maman, Laura Smet a trouvé la paix auprès de sa famille. De même, revenir au théâtre plutôt que de poursuivre des rôles inaccessibles au cinéma ou à la télévision lui a fait du bien. « Je me sens beaucoup plus sereine, parce que moins dans l’ego, sur ma petite personne. », concluait Laura Smet.

 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Laura Smet (@laura_smet_)