Jane Birkin balance ce détail physique que Serge Gainsbourg adorait chez les femmes

La vie de Jane Birkin n'est pas un long fleuve tranquille ! Se sentant prête à se confier, elle brise le silence sur sa romance avec Serge Gainsbourg. Et le moins qu'Objeko puisse dire, c'est qu'elle ne ressemble à aucun autre.

© Par LaminuteInfo-Jane Birkin balance ce détail physique que Serge Gainsbourg adorait chez les femmes

Jane Birkin n’a plus rien à prouver à ses fans. Or, quand elle se replonge dans son passé amoureux, elle n’a pas que de bons souvenirs.

SOS Jane Birkin en détresse !

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Jane Birkin (@janebirkinoff)

Depuis son le suicide de sa fille et son AVC, les fans de Jane Birkin sont en panique. En effet, ils craignent que leur chanteuse adorée ne monte plus sur scène. Ces prochaines heures, elle va balayer toutes les critiques d’un revers de la main. Non seulement elle organise un spectacle à la Philarmonie de Paris qui est déjà mythique. Mais en plus, dans leur lettre au père Noël, les admirateurs pourront demander cet immense coffret avec tous ses tubes. Ah vraiment, en sa compagnie, 2022 va bien se terminer. Dans les colonnes de L’Obs, elle profite de l’occasion pour faire le bilan des cinq décennies de sa carrière. Elle en a des choses à dire !

Tout sur le conte de fées de Jane Birkin

En coulisses, la chanteuse semble nostalgique du passé. Au début, Jane Birkin tient à rappeler qu’elle n’appréciait pas entre Serge Gainsbourg. Et la réciproque est vraie. Pourtant, peu à peu, ils arrivent à s’apprivoiser et ne former qu’une seule personne. Consciente qu’elle lui doit une partie de son immense succès, elle fait la promotion de cet ouvrage de souvenirs. Depuis toujours, les admirateurs auraient adoré être une petite souris pour assister aux répétitions et aux instants de bonheur avec Charlotte. C’est pourquoi, grâce au travail de fourmi d’Andrew, c’est le moment ou jamais d’en faire l’acquisition. Ces merveilleuses photos, on ne pourra bientôt plus s’en passer !

Quand les journalistes osent comparer Jane Birkin à une « muse« , elle sort de ses gonds. Pire encore, elle ne préfère pas l’envisager. « Je n’y songe pas. Il ne me serait jamais venu à l’idée de m’inscrire dans cette catégorie, ce sont les autres qui me disent que j’en suis une. » A demi-mots, elle reconnait qu’elle a « été une source d’inspiration pour Serge, il y a certaines choses qu’il n’aurait pas écrites pour quelqu’un d’autre, dont ‘Je t’aime moi non plus‘. » Entre deux arguments, elle balance un scoop qui ne laissera personne indifférent. « Je parle du film, pas de la chanson puisqu’elle était destinée à Brigitte Bardot […] » Des années après sa mort, sa fille Lou jette un pavé dans la mare. Souhaitant placer sa mère face à ses contradictions, elle lui prouve qu’elle a été un modèle pour « des créateurs de mode. » Quel choc… elle ne s’en ait pas encore remise !

Ce détail qui aurait tout gâché !

Il y a quelques semaines, Objeko vous apprenait que le comité Miss France avait validé la candidature d’une femme transgenre. Qu’à cela ne tienne, pourquoi ne pas avoir ce débat avec Jane Birkin ? Amusée, elle nous raconte cette drôle d’anecdote. « Quand j’ai rencontré John Barry, je craignais sa déception au moment où il s’apercevrait que mon soutien-gorge était bourré de coton« , confie l’artiste.

De son côté, le timide Serge Gainsbourg avait un profond respect pour les femmes. Malgré ses complexes, il a réussi à séduire des légendes. Cependant, cette partie de leur anatomie l’effrayait davantage que ne l’attirait. « Il adorait les physiques androgynes qu’il peignait déjà aux Beaux-Arts« . C’est pourquoi, Jane Birkin est fière de dire que le pan de sa « personnalité représentait un idéal« . La boucle est bouclée !

Merci à nos confrères de L’Obs