« Je n’avais pas le droit de me reconvertir », Sonia Rolland révèle les limites de Miss France et l’après

Sonia Rolland se confie sur les obstacles auxquels elle a dû faire face après Miss France. Un parcours durant lequel certains ont d’ailleurs tout fait pour la décourager d’atteindre son rêve.

© Bestimage

Sonia Rolland: Si bien évidemment son sacre de Miss France a été une année une magnifique pour elle, Sonia Rolland reconnaît que cela a pu avoir également des conséquences négatives sur son existence. En effet, après son règne, elle paraît avoir rencontré une longue liste de difficultés comme elle en témoigne aujourd’hui. Des déclarations sur lesquelles Objeko revient pour vous dans les moindres détails.

Sonia Rolland : un titre de Miss France qui a parfois été un fardeau à porter

Quand tout bascule

À peine sortie de l’adolescente, Sonia Rolland va connaître in véritable tourbillon. À peine majeure, elle remporte effectivement le célèbre concours de beauté qui fait d’elle la plus femme de France, mais également la représentante du pays pour un an. Douze mois durant lesquels la belle brune va côtoyer un monde qui lui était totalement étranger en étant toujours sous le feu des projecteurs. À chaque instant, les objectifs des photographes sont braqués sur sa jolie personne sans lui laisser une minute de répit.

Durant cette année, Sonia Rolland va bien évidemment faire des rencontres extraordinaires aussi bien avec des anonymes qu’avec des stars. D’ailleurs à la fin de règne, elle profitera de ses nouvelles connaissances pour trouver un appui dans sa nouvelle carrière. En effet, après son sacre, Miss France 2000 va se lancer dans une multitude de nouvelles aventures. Parmi celles-ci, elle commencera par faire un tour du monde pour élargir ses horizons. Mais en elle, se cache déjà un rêve secret : celui de devenir un jour comédienne. Une ambition qui va se réaliser quelque temps plus tard alors qu’en parallèle, elle continue une carrière de mannequin. En 2002, la reine de beauté fait sa première apparition à l’écran dans un film intitulé Les Pygmées de Carlo pour la chaîne Arte.

Tout s’enchaîne

Par la suite, Sonia Rolland ne va quasiment plus s’arrêter de tourner. Elle va effectivement endosser le rôle de Léa Parker dans une série policière sur M6. Entre-temps, elle prête son image dans des clips, des publicités et divers projets qui se multiplient de manière importante. Cependant si à première vue, ce parcours ressemble au cours d’un long fleuve tranquille, derrière se cache une autre réalité. En effet, l’actrice reconnaît aujourd’hui que cela n’a pas été facile pour elle. Tout d’abord parce que d’autres lui ont fait sentir qu’elle n’était pas à sa place dans ce monde-là, mais aussi, car cela a développé chez elle, un ressenti d’illégitimité.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Sonia Rolland (@soniarolland)

Pour Sonia Rolland, tout a été très rapide peut être trop rapide sans avoir le temps de pouvoir réellement se préparer à cette vie : « J’ai remporté le titre de Miss France à 18 ans et très vite, je suis devenue non seulement devenue une adulte, mais aussi un objet de fant*sme pour un grand nombre de personnes. Et cela a également faussé l’image que je me faisais de moi-même et de ma féminité. J’avais l’impression que je ne m’appartenais plus. Il fallait que je réponde aux attentes de tous (..) ». Une autre manière de dire qu’elle se sentait obligée de penser au bonheur et la satisfaction des autres avant de se concentrer sur ses propres aspirations.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Sonia Rolland (@soniarolland)

Sonia Rolland: Rentrer dans un moule

Pour Sonia Rolland, cette période a alors été compliquée : « Le rôle de Miss France est de fédérer les Français, donc d’avoir un discours et une inaptitude irréprochables. J’ai donc dû me retenir, me censurer par peur de décevoir ». Une manière de se comporter qui a eu des conséquences et ce même au niveau de sa carrière. Ce problème réel avec son identité, sa vraie personnalité, l’ont ainsi déboussolé au point de plus savoir qui elle était vraiment. D’ailleurs, le regard des autres n’était pas là pour améliorer la situation, car à l’époque beaucoup ne voyait en elle qu’une jolie femme, mais pas une artiste pleine d’ambition.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Sonia Rolland (@soniarolland)

Lors de cet entretien, Sonia Rolland se confie ainsi comme jamais sur ce qu’elle a pu ressentir durant tout ce temps : « J’ai trimbalé un sentiment d’illégitimité en mon métier d’actrice durant pas mal d’année, car on me ramenait constamment à Miss France comme si je n’avais pas le droit de me reconvertir ! ». Des barrières qui sont pourtant finalement tombées ou plu exactement que la comédienne a réussi à enlever de son chemin. En effet malgré les doutes, en dépit des problèmes, Sonia Rolland n’a jamais perdu de vue son objectif : celui de s’épanouir pleinement aussi bien devant que derrière la caméra.
 Désormais en plus de son rôle de mère, son seul objectif est de raconter des histoires et de partager des émotions grâce à un métier qui la comble réellement de joie