“Je vois rouge” : Enora Malagré, furieuse, son message virulent sur la Toile

L’ancienne chroniqueuse de TPMP revendique le droit des femmes et ce n’est pas une nouvelle. Malheureusement, tout le monde ne partage pas son point de vue, alors c’est la gu*rre sur les réseaux sociaux. Objeko vous raconte !

Enora Malagré très en colère : “Je vois rouge”, son message fort sur la Toile fait mouche !
© FrÈdÈric Andrieu/Bestimage

Cela faisait longtemps qu’on n’avait pas eu un coup de tonnerre de la part d’Enora Malagré. En effet, la jolie blonde n’a pas la langue dans sa poche et affiche un caractère bien trempé. Ce dimanche 21 novembre 2021, la jeune femme poste un message très poignant sur son compte Instagram. Quand elle a quelque chose à dire, elle n’hésite pas ! Elle revendique ses positions sur les violences sex*stes. Mais, son combat ne plaît pas à tout le monde…

Enora Malagré, une battante avant tout !

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Enora Malagré (@enoramalagre)

Enora Malagré est bien connu du monde médiatique et artistique. En effet, elle a été chroniqueuse sur le plateau de TPMP pendant plusieurs années. On se souvient encore de ses avis tranchés et qu’elle défendait bec et ongles. Elle représentait un peu la rebelle du groupe. En plus de cela, elle est comédienne et animatrice de radio. Le public connaît aussi la jeune femme pour un sujet plus sombre. Celui de ses problèmes féminins. Enora Malagré souffre d’une maladie appelée l’endométriose et elle se bat chaque jour pour faire reconnaître cette maladie. Son parcours personnel sur la maternité est triste et semé d’embûches. En effet, elle s’est fait avorter en 2015. En 2017, elle avoue qu’elle a vécu plusieurs fausses couches à cause de sa maladie. Cette même année, elle annonce qu’elle a subi une hystérectomie en raison de ses douleurs atroces. D’ailleurs, elle a même publié un livre pour apporter son témoignage et parler de son expérience. Celui-ci s’intitule Un cri du ventre et il est sorti en 2019. Certaines scènes de son ouvrage sont très choquantes. Cela permet de mettre toute la lumière sur le mal dont souffrent les femmes atteintes d’endométriose. Et, de découvrir à quel point cela peut être handicapant au quotidien.

Une revendicatrice dans l’âme.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Enora Malagré (@enoramalagre)

Ce samedi 20 novembre, plusieurs manifestations se sont déroulées dans la capitale. Ces marches avaient pour but de défendre le droit des femmes et “exiger des politiques publiques à la hauteur”. On sait tous qu’Enora Malagré est féministe et solidaire avec les femmes. Donc, bien sûr, elle faisait partie du lot des personnes qui ont protesté. Ce n’est pas la première fois qu’elle fait entendre sa voix et elle s’en prend souvent aux politiques. On a un tempérament de battante ou on ne l’a pas ! En tout cas, elle n’hésite pas à défendre ses valeurs et mettre en avant ses convictions. Alors, sur son compte Instagram, elle partage avec ses followers des clichés de cet évènement. Encore une fois, les critiques négatives ne se sont pas fait attendre. Elle avait déjà été jugée dans le passé, car elle était pour la liberté d’avorter et elle avait reçu les foudres de certains internautes. L’ancienne chroniqueuse de TPMP a posté une photo d’elle avec une légende qui veut tout dire et qui commence par Je vois rouge”.

« Nous ne sommes pas contre les hommes, mais pour nous »

Enora Malagré semble en colère et répond avec force à ses détracteurs. Elle en a assez de recevoir des dizaines de critiques au sujet de ses combats pour le droit des femmes et contre les violences sex*stes. “Certaines et certains ne font que ralentir le combat que nous devons mener main dans la main ! Hier nous avons marché ! Toutes et tous ensemble. Contre les violences conjugales, sexistes et misogynes. Il y avait beaucoup d’hommes avec nous. C‘était beau. Car oui, nous ne sommes pas contre les hommes, mais pour nous, pour le respect, pour nos droits”, exprime l’ancienne chroniqueuse de TPMP. En tout cas, elle ne va pas abandonner de si tôt ses batailles ni apaiser les tensions. La solidarité féminine avant tout !

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Enora Malagré (@enoramalagre)

Enora Malagré ajoute également :“J’ai du mal, pour ma part à apaiser le mien quand je constate le nombre de féminicides, les agressions, l’inégalité salariale, le sexisme persistant, la culture du viol qui demeure etc etc …. vous ne voulez toujours pas entendre ? Ne nous faites pas la leçon, laissez-nous défendre nos droits : les vôtres”, écrit-elle avec le hashtag #sororité.

Des fois, il y a des colères saines et nécessaires pour faire avancer les choses. Certaines personnes prennent le risque de débattre et d’afficher leurs opinions comme Enora Malagré. Et, c’est certainement grâce à ces combattants que les mentalités évoluent. Alors, ne leur jetons pas la pierre !

 


Celine Cossa

A la base, chargée de communication dans l’édition, j’ai donc déjà une expérience dans l’écriture et l’image. De nature très curieuse, je me suis toujours intéressée aux médias, à l’actualité et à la culture au sens large. Ainsi, associer mon amour des mots et mon goût pour les news a été une évidence !