Jean Castex dans la tourmente : son jet privé pris en urgence, crée le scandale…

L'attitude du Premier ministre a tout simplement été jugée indécente par une grande partie des Français. Jean Castex prenait un jet privée afin d'accomplir son devoir de citoyen ce dimanche 10 avril...

© TF1

Jean Castex a réveillé la colère d’une grande partie des internautes ce dimanche 10 avril 2022. Puisque pour se rendre aux urnes et voter au premier tour des élections présidentielles, il a utilisé un avion de l’Etat. Un jet privé qui couterait l’équivalent de 10 000 euros aux contribuables. En effet, voilà qui risque de ternir la réputation de Jean Castex. Réputation déjà mise à mal du point de vue de l’écologie. Car, Objeko ne vous l’apprendra pas, ce n’est pas la première fois que l’utilisation intempestive de ces vols ministériels sont soulignés par les Français. Les rumeurs veulent notamment que le Premier ministre privilégie ce moyen de transport afin de gagner du temps. Et légalement, il est dans son bon droit de le faire. Mais moralement, cela ne passe pas auprès des Français.

À l’heure de la flambée des prix des carburants, des restrictions et des efforts pour économiser les énergies, à l’heure du réchauffement climatique et de ses conséquences terribles et inévitables, Jean Castex commet une grave erreur ce dimanche 10 avril dernier. Pour aller voter en personne, il fait affréter l’avion de l’Etat pour se rendre à Prades. Un aller-retour express qui est un interprété comme une insulte pour celles et ceux qui défendent l’environnement…

Jean Castex contrarie une bonne partie des Français, il s’explique sur les ondes de RTL

Déjà l’année dernière, Jean Castex était pointé du doigt par une enquête de Médiapart concernant ses abus des avions affrétés par l’Etat. Les journalistes recensaient alors 16 trajets problématiques. Soit parce qu’ils étaient effectués sur des courtes distances, soit parce qu’ils pouvaient être remplacés par des déplacements via d’autres moyens de transports moins polluants. En effet, cela faisait donc déjà un moment que Jean Castex provoquait, malgré lui sans doute, la sensibilité écologique des Français. Or, ce 10 avril 2022, c’est pour aller voter à Prades qu’il a refait cet affront au public.

Dès lors, dès qu’il s’exprime sur un sujet sur ses réseaux sociaux, les commentaires des internautes l’interpellent sur son usage excessif des jets privés. Par exemple, sans un récent post sur Instagram, Jean Castex témoignait son soutien aux agriculteurs face à la vague de gel de ce début du mois. Mais du coté des internautes, le Premier ministre est un hypocrite. Le fait qu’il fasse usage de ces avions de l’Etat sur des coups de tête laisse en effet supposer au public qu’il n’accorde pas une grande importance à la cause écologique et environnementale.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Jean Castex (@jcastexpm)

« Comment même osez-vous vous exprimer sur un sujet si intimement lié au réchauffement climatique, quand vous vous déplacez en jet pour aller voter ?! Alors quoi, le vote par procuration, pas possible pour les ministres ? Ayez au moins la décence de vous abstenir de parler sur certains sujets qui ne sont très visiblement d’aucune importance pour vous… » – « Nous on a voté en vélo… Beaucoup de gens à vélo et à pieds. Et lui en jet… L’indécence… Un bras d’honneur au peuple français, au climat, à la planète. En fait nos « efforts » sont gaspillés par ces mecs !!!!!!!!!!! », peut-on lire au détour des commentaires sous cette publication. Et sur Twitter aussi, Objeko ne vous cache pas que Jean Castex est violemment pris à parti. Tant et si bien que le Premier ministre justifiait son comportement, ce 12 avril au matin, sur les ondes de RTL.

Une colère légitime ? Une défense trop légère ?

Les Français ne cachent pas leur colère. En effet, tout le monde leur demande de faire des efforts en ces temps difficiles. Des efforts pour économiser les énergies. D’autres pour moins polluer en délaissant le diesel. Ou encore en acceptant de payer plus cher le plein d’essence et donc de moins se déplacer. De réduire les frais de chauffage aux gaz pour ne pas dépendre de la Russie qui attaque l’Ukraine…

En parallèle, les enjeux climatiques sont tels que les moindres efforts sont importants. Objeko ne vous surprendra pas en vous disant que certains discours écologiques sont même vecteurs de culpabilité pour une partie des Français. Notamment parce que les influenceurs sont rois mais que la fast fashion détruit le monde. Ou encore parce que l’empreinte carbone devient un critère pour consommer, voyager ou se divertir. Alors, lorsque Jean Castex prend un avion pour faire un aller-retour afin de voter, c’est l’indignation sur la Toile.

Mais le Premier ministre choisit de ne pas jeter de l’huile sur le feu. Sans reconnaitre son erreur, il rappelle que c’est le système qui l’autorise à prendre cet avion. Et ajoute que le contexte des élections présidentielles est propice aux polémiques. Voilà qui risque donc d’agacer ses détracteurs encore davantage…