Jean Dujardin au plus mal : ses mots inquiétants adressé à Jean-Paul Belmondo

Pour Jean Dujardin, Jean-Paul Belmondo était plus qu’une idole, il était un mentor.

Jean Dujardin au plus mal : ses mots inquiétants adressé à Jean-Paul Belmondo
© rueducine

Il y a des jours plus durs que les autres. Et il y a quelques heures, Jean Dujardin a vécu une journée sans. Son post du mardi 10 mai le montre parfaitement. Ne vous inquiétez pas, nous allons vous dire ce qu’il a dit exactement. Comme d’habitude, la rédaction d’Objeko, va vous faire un petit topo sur le sujet. Vous êtes prêts à tout savoir ? Et bien, allons-y.

Jean Dujardin admirait Jean-Paul Belmondo

Jean-Paul Belmondo est décédé le 6 septembre dernier, à l’âge de 88 ans. Celui qu’on surnommait Bébel a tourné dans 80 films et laisse derrière lui des rôles inoubliables. On pense notamment de son rôle de jeune premier dans À bout de souffle. Ou encore pendu à un hélicoptère au-dessus de Venise dans Le Guignolo. En plus de laisser ses admirateurs en deuil, ses proches ont eu le cœur brisé. C’est notamment le cas de Jean Dujardin.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Jean Dujardin (@jeandujardin)

Entre Jean Dujardin et Jean-Paul Belmondo, il existait une belle amitié. D’ailleurs, l’acteur  d’OSS 117 ne manquait pas une occasion de dire du bien de son ami. Pour lui, il était bien plus qu’un exemple :« Il m’a inspiré le plaisir. Enfant, je voulais ressembler à un homme comme lui. Jean-Paul, il faut le voir : il rayonne, c’est un médicament. C’est un exemple de vie, il faut ressembler à un homme comme ça dans sa vie ».

Une belle amitié entre les deux hommes

Avec le temps, une amitié s’est établie entre les deux hommes. Pour son anniversaire, Belmondo a tenu à faire une surprise à Jean Dujardin. Ce dernier explique donc : »On fête mon anniversaire dans les bois, paumés dans les Cévennes. J’entends la musique du Magnifique et je vois arriver Jean-Paul Belmondo avec sa canne, au fond des bois. Il attendait depuis deux heures. Je me mets à pleurer et je crois que tout le monde a pleuré à ce moment-là parce que c’est ce qu’il évoque, la sincérité ».

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Jean Dujardin (@jeandujardin)

Leur première rencontre remonte à 2004, pendant le tournage d’OSS 117 : Le Caire, nid d’espions. C’est Antoine Duléry, qui a fait ce cadeau à Jean Dujardin. Encore aujourd’hui, il se souvient de ce jour-là : »C’était un très joli cadeau de mon grand pote Antoine Duléry. On tournait OSS 117 en 2004 et il me dit un soir ‘Viens manger à la maison’. J’ouvre la porte et je tombe sur Jean-Paul Belmondo dans le canapé, qui me sourit, et je n’en reviens pas ! C’était le Graal, l’aboutissement ».

Jean Dujardin en manque de son ami

Plusieurs mois après la mort de Jean-Paul Belmondo, Jean Dujardin ne l’oublie pas. Loin de là. En effet, ce mardi 10 mai, l’acteur était nostalgique. Le manque de son ami a été plus difficile que d’habitude. Sur les réseaux sociaux, le compagnon de Nathalie Pechalat a posté une photo avec son ami accompagné du message déchirant suivant : « Envie de te voir Jean paul… Comme on peut le voir, il ne va pas très bien.


Mieger Tristan

Passionné depuis tout petit par l'écriture et de nature très curieux, je m'intéresse à tous les sujets !