Jean-Jacques Bourdin : ce que son épouse Anne Nivat lui demandait d’arrêter…

Le journaliste politique est écarté des antennes de RMC et de BFMTV en attendant que la lumière soit faite sur la plainte qui pèse contre lui. Son épouse, Anne Nivat, était invitée sur le plateau de "On est en direct" sur France 2.

© KCS

Jean-Jacques Bourdin est au cœur de la tourmente depuis la mi-janvier 2022. Cette période, c’est celle de l’ouverture d’une enquête par la parquet de Paris. En effet, une plainte a été déposée contre lui par l’une de ses anciennes collègues de travail. Selon elle, Jean-Jacques Bourdin aurait tenté de l’embrasser sans son consentement. Bien qu’il nie les faits et que la présomption d’innocent doive prévaloir, le journaliste est loin d’être soutenu par la majorité du public. Dès lors, sous la menace de boycott d’émissions animées par le mari d’Anne Nivat, BFMTV et RMC ont décidé d’écarter Jean-Jacques Bourdin des antennes. Depuis le 23 janvier dernier, c’est donc silence radio pour le journaliste.

Mais son épouse, Anne Nivat, ne peut s’écarter des médias et laisser passer la tempête médiatique qui frappe son mari. En effet, elle vient de sortir un nouveau livre et doit donc en faire la promotion à la radio et à la télévision. Objeko ne vous cache donc pas qu’elle doit tenter de faire bonne figure tout en écoutant ses interlocuteurs évoquer l’affaire qui pèse sur Jean-Jacques Bourdin. Nos confrères du magazine Gala ont résumé son intervention du 29 janvier dernier, sur le plateau de Laurent Ruquier. Car, pour une fois, dans On est en direct, Anne Nivat a dit quelques mots au sujet de cette affaire.

Jean-Jacques Bourdin et Anne Nivat restent soudés

Anne Nivat est une ancienne reporter de guerre, journaliste expérimentée et passionnée par son métier. Marié à Jean-Jacques Bourdin, lui aussi un journaliste que la réputation précède, ils forment un couple qui fascine. Et c’est peut-être aussi l’une des raisons qui fait que la plainte contre Jean-Jacques Bourdin prenne autant de place dans les médias. D’ailleurs, il n’était pas rare qu’ils soient invités ensemble sur les plateaux de télévision. Comme le précisent nos confrères du magazine Gala, il s’était notamment rendus tous les deux sur le plateau de l’ancienne émission de Laurent Ruquier, On est pas couché. Ils avaient alors évoqué succinctement la manière dont leurs métiers peuvent intervenir dans leur relation de couple.

Jean-Jacques Bourdin disait alors que son épouse pouvait se montrer très critique envers son travail. Mais que c’était une bonne chose puisque cela lui permettait d’améliorer ses interviews. Quant à Anne Nivat, elle disait par exemple qu’elle pouvait se montrer « beaucoup plus dure que lui avec les politiques ». Et elle avait ajouté, qu’elle lui avait demandé d’arrêter l’une de ses manies. Les lecteurs d’Objeko le savant sans doute, Jean-Jacques Bourdin est célèbre pour ses interviews politiques. Et il avait en effet tendance à tenter de débusquer les mensonges de ses interlocuteurs en leur demandant de le regarder dans les yeux. Mais pour son épouse, cette habitude était loin de mettre en valeur le travail de son mari. « Parce que ça suffit. Tout le monde te ment éhontément et ils continueront à te mentir ! », avait-elle expliqué. Et cette intervention avait fait beaucoup rire le plateau de Laurent Ruquier.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Anne Nivat (@annenivat)

Une nouvelle déclaration d’Anne Nivat, sur France 2

Sur France 2 et encore auprès de Laurent Ruquier, Anne Nivat avait accepté de parler de son époux et de l’affaire qui l’entoure. Nous étions alors le 29 janvier et cela faisait donc six jours que Jean-Jacques Bourdin était écarté des antennes de télévision par sa hiérarchie. Tout d’abord, elle tenait donc à dire qu’elle était « très affectée » par la situation. Notamment par « l’instrumentalisation des médias » qui font recette sur la tourmente de son époux. Ensuite, si elle est reconnaissante des nombres messages de soutien qu’elle peut recevoir, elle considère que certaines personnes cherchent purement et simplement à nuire à Jean-Jacques Bourdin.

« Il y a des fuites qui nous étonnent énormément et qui montrent que, dans son entourage professionnel, il manque sérieusement de bienveillance. À l’égard de Jean-Jacques, il y a véritablement des gens qui cherchent à nous nuire. », disait Anne Nivat sur France 2. Et Objeko vous l’accorde, rares sont les faits concernant cette affaire qui ne sont pas connus de la presse. Néanmoins, impossible de savoir quand est-ce que l’enquête du parquet de paris prendra fin. Ou quand l’enquête interne sur Jean-Jacques Bourdin sera classée. Impossible aussi de se prononcer sur l’issue des investigations. Et enfin, de savoir si le journaliste sera réhabilité s’il n’est pas condamnée par la justice.

En attendant, c’est Bruce Toussaint qui reprend les interviews politiques de Jean-Jacques Bourdin, La France dans les yeux. Et lui-même prend des distances flagrantes avec son collègue. En interview, il considère qu’il en pouvait pas refuser de prêter main forte à BFMTV qui avait besoin d’un remplaçant.