Jean-Jacques Bourdin viré : le montant des indemnités qu’il devrait toucher est hallucinant !

Gilles Verdez a fait savoir sur le plateau de Touche pas à mon poste qu'il savait avec quelle somme d'argent l'ancien journaliste star de la chaîne est parti.

© KCS

Jean-Jacques Bourdin, l’ancienne gloire de BFM TV

Sur BFM TV, l’émission Bourdin Direct, animée par Jean-Jacques Bourdin, est un succès. De nombreux extraits font généralement polémique sur les réseaux sociaux puisque le journaliste arrive à piéger ses invités politiques. On se rappelle du jour où Myriam El Khomri, ancienne Ministre du Travail qui fait l’actualité pour la loi qui porte son nom, est incapable de dire au journaliste combien de fois un CDD peut légalement être reconduit. Sur RMC comme sur BFM TV, l’émission est un véritable succès.

En mai 2012, Jean-Jacques Bourdin est même élu meilleur intervieweur de la campagne politique dans la catégorie radio, selon Le Parisien. On s’attendait à ce que le journaliste pèse dans cette nouvelle campagne présidentielle. Mais cela n’a finalement pas été le cas puisqu’il est absent des antennes depuis des mois. Et pour cause, en janvier 2022, il est visé par une plainte pour tentative d’agression sexuelle. Cette plainte est déposée par Fanny Agostini, une ancienne collaboratrice de BFM TV. L’accusé conteste la plainte, tandis que Marc-Olivier Fogiel, en temps que directeur général de la chaîne, annonce qu’une enquête interne a été ouverte. Jean-Jacques Bourdin reste à l’antenne pendant dix jours, puisqu’il est finalement écarté le 23 janvier suivant.

Le mois suivant, en février, il est visé pour une nouvelle plainte pour agression sexuelle, harcèlement et exhibition sexuelle. Mais ces deux actions judiciaires ont finalement été classées sans suite. 

Jean-Jacques Bourdin licencié

Dans un communiqué transmis à l’AFP, Me Christian Saint-Palais est très clair concernant la position de son client, lui qui « conteste fermement avoir eu des agissements ou des attitudes susceptibles d’être réprimés par la loi, tant dans sa sphère professionnelle qu’en dehors« .

« Dès lors que la justice est saisie, y compris pour des périodes couvertes par la prescription, il attend sereinement les décisions qui seront rendues« , peut-on également lire, alors que le communiqué assure que « Jean-Jacques Bourdin découvre dans la presse les griefs formulés contre lui pour la première fois, souvent sous couvert d’anonymat, pour de prétendus faits parfois anciens de plus de vingt ans« . « Il exprime sa reconnaissance à celles et ceux qui lui apportent leur soutien« .

Mais pour BFM TV, cette histoire apporte une bien mauvaise publicité. Absent de l’antenne et remplacé par Apolline de Malherbe, Jean-Jacques Bourdin ne pourra pas retrouver sa place. Il a été décidé qu’il valait mieux pour la chaîne de ne plus employer le journaliste. Mais ce dernier n’est pas parti les poches vides.

Les révélations de Gilles Verdez dans Touche pas à mon poste

Lundi 20 juin, Cyril Hanouna a demandé à ses chroniqueurs de réagir sur le licenciement de Jean-Jacques Bourdin. Gilles Verdez saute alors sur l’occasion. Le journaliste a l’habitude de mener des enquêtes et de faire des révélations dans l’émission. Ainsi, il a révélé que les indemnités de licenciement de Jean-Jacques Bourdin devraient être « très conséquentes. Plusieurs centaines de milliers d’euros ».

Cyril Hanouna demande alors plus de clarté, il veut un chiffre, et pas une information vague. Gilles Verdez crache alors le morceau : « On m’a parlé d’une somme autour des 500 000 euros« , tout en précisant que cela pourra même être plus puisque « son salaire était très conséquent« . Il a également précisé que sa femme, Anne Nivat, soutient son époux depuis le début. En coulisses, on raconte que les deux journalistes auraient pour projet d’écrire un livre pour raconter leur vérité.

Sur BFM TV, les dirigeants semblent en tout cas parfaitement satisfaits par Apolline De Malherbe, qui arrive à tenir des interviews qui font le buzz, comme son prédécesseur. Les audiences d’Apolline de Malherbe sont plus que convaincantes pour BFMTV, mais sur RMC Story, elles sont en baisse. La journaliste voit ainsi le podium des meilleures audiences s’éloigner, alors que Jean-Jacques Bourdin était confortablement installé à la troisième place. Mais sur BFM TV, le succès est au rendez-vous, si bien que la journaliste passe parfois devant Télématin, pourtant leader habituel des audiences. Elle n’hésite pas à avoir un style plus rentre-dedans, quitte parfois à se faire critiquer sur les réseaux sociaux.