Jean-Jacques Goldman : Sa lâche complètement et sort enfin du silence depuis longtemps

Depuis son retrait de la scène, Jean-Jacques Goldman continue de terriblement manquer à ses fans. À l’aube de son 60ème anniversaire, ils pourront le retrouver dans l’autobiographie de Michael Jones. C’est lui qui en écrit la préface !

Jean-Jacques Goldman répond présent pour son ami de longue date, Michael Jones
© Starface

Jean-Jacques Goldman et Michael Jones, c’est une histoire d’amitié qui remonte à de très nombreuses années. En effet, la carrière du chanteur est pavée de grand nom de la musique. Parmi eux, celui du guitariste et chanteur Michael Jones. C’est d’abord en 1978 que leurs routes se croisent. Les deux hommes deviennent amis et vont collaborer pour la première fois sur un projet commun en 1984. L’année suivant, il co-écrivent le titre culte Je te donnes. Leurs routes ne se sont plus séparées depuis ces années-là, pour le plus grand bonheur du public. Objeko fait le point avec vous sur la carrière de ces deux hommes hors du commun. Et nous parlerons enfin plus en détails de l’autobiographie de Michael Jones, dont la préface est rédigée par Jean-Jacques Goldman.

Jean-Jacques Goldman retrouve sa plume le temps de quelques pages

Jean-Jacques Goldman a beau avoir quitté le devant de la scène en 2004, il reste encore très présent dans le cœur de son public. En effet, aucun des fans du chanteur se refuse à espérer qu’il puisse remonter sur les planches ou sortir un nouvel album. Pourtant, Jean-Jacques Goldman a fait le choix de la discrétion pour pourvoir élever ses enfants. Père d’une famille nombreuse, il a été marié deux fois et ses deux mariages lui ont donné 3 enfants. Les enfants de son premier mariage sont grands et ont toutes les chances de fonder leurs propres familles.

Mais les trois filles que Jean-Jacques Goldman a avec sa seconde épouse, Nathalie, sont encore jeunes. Il s’agit de Maya (17 ans), Kimi (16 ans) et de Rose (14 ans). La petite famille réside à Londres et la star de la chanson française apprécie se faire discret en Angleterre. Offrant ainsi une vie « normale » à ses filles depuis 2007. Depuis plus de 17 ans, Jean-Jacques Goldman a pris sa retraite, et depuis plus de 14 ans, il a donc quitté la France. Les fans du chanteur s’étaient d’ailleurs demandé si il serait possible qu’il revienne s’installer en France à cause du Brexit. Mais Jean-Jacques Goldman et son épouse souhaitent certainement laisser leurs filles poursuivre leurs études sans bouleversements.

Ainsi, les seules nouvelles qu’Objeko peut vous communiquer à propos de la star, c’est son soutien à son ami de longue date, Michael Jones. En effet, le chanteur et musicien sortait son autobiographie le 30 septembre dernier. Son ouvrage, intitulé Mes plus belles chances est publié aux éditions Robert Laffont. Et les fans de Jean-Jacques Goldman seront donc heureux d’apprendre que la préface de ce livre est écrite de la main de la star. Il faut dire que Michael Jones et lui sont encore d’excellents amis. Ils se connaissent depuis plus de 40 ans et partagent les mêmes passions. Alors, qui de mieux qu’un ami si cher pour écrire la préface d’une autobiographie ? D’autant que Michael Jones n’est pas en reste sur plusieurs succès de Jean-Jacques Goldman.

Une amitié sincère qui durera toujours

En effet, tous les deux co-écrivaient Je te donne, titre culte qui restait n°1 des Charts pendant huit semaines ! Mais ils ont aussi fait partie d’un groupe avec une chanteuse américaine. Fredericks Goldman Jones est un groupe détonnant qui sortira deux albums studio et deux albums live, dès 1990. Leur premier album porte leurs noms et continent des titres mythiques : À nos actes manqués, Un, deux, trois, C’est pas d’l’amour ou encore Né en 17 à Leidenstadt. Il se vendait à plus de 2 millions d’exemplaires ! Ensuite, leur second album s’intitule Rouge et se vendait à 1,3 millions d’exemplaires. Jusqu’en 1994, ils partagent de grands moments sur scène mais aussi de création. Mais la collaboration entre Michael Jones et Jean-Jacques Goldman ne s’arrête pas là.

En 2001, Fredericks décède et le groupe se refonde pour une tournée hommage. Enfin, trois ans plus tard, Jean-Jacques Goldman prend sa retraite. Mais là encore, Michael Jones et lui n’ont cessé de rester très proches. Quand il parle de son ami dans la préface de l’autobiographie de ce denier, Jean-Jacques Goldman ne lésine pas sur les adjectifs. Il le décrit comme étant aussi ambivalent qu’attachant. Il serait alors aussi bien « bavard » que « secret », « joyeux » que « râleur », « sympathique », « simple », « tête dure » et « direct ».

Jean-Jacques Goldman écrit notamment : « J’ai eu beaucoup de chance de le rencontrer il y a presque quarante ans, d’avoir pu apprécier son talent, sa franchise, son humour et son courage pendant toutes ces années. (… ) Avec Michael à mes côtés, je n’ai peur de rien ! (…) Après tant d’années, il m’étonne toujours par son énergie inépuisable, sa force, toutes ses différences, mais surtout parce qu’après tous ces chemins parsemés de succès, d’échecs, d’épreuves, d’honneurs, il est resté le même. » Objeko vous l’accorde, quelle belle délation d’amitié !


Julie Bourdin

Julie Bourdin - Rédactrice web passionnée par la culture et par l’actualité. Je me fais un devoir de tenir mes lecteurs informés sur les dernières news.