Jean-Jacques Goldman : Une mauvaise et terrible nouvelle sur le chanteur vient de tomber

La discrétion de Jean-Jacques Goldman n’est pas une légende. Pour autant, doit-on continuer d’espérer qu’il reviendra un jour sur scène ? Objeko vous dit tout !

Jean-Jacques Goldman : Une mauvaise et terrible nouvelle sur le chanteur vient de tomber
© Ton Mag

Jean-Jacques Goldman a beau avoir disparu des radars, ses fans prient tous les jours pour qu’il reparte en tournée. On fait le point !

SOS Jean-Jacques Goldman en détresse !

Star incontestée des années 80, on a tous un tube de Jean-Jacques Goldman qui hante notre mémoire. En effet, le compositeur a même écrit pour des artistes internationales comme Céline Dion. Du reste, c’est un homme engagé qui met son talent au service des nobles causes. Pour autant, depuis quelques années, il disparait des radars au sens propre comme au figuré. D’une part, il claque la porte de la troupe de Les Enfoirés. De l’autre, il s’exile avec sa seconde épouse en Angleterre. Les plus folles rumeurs commencent à circuler sur son compte. Et si c’était pour des raisons fiscales ?

Même si son ami Patrick Fiori nie fortement les faits, le doute commence à germer dans nos esprits. Le pire reste à lire : et s’il ne revenait jamais sur scène ? Affolés par ce bruit de couloir, les fans vont alors mener l’enquête. Ce qu’ils vont découvrir va les choquer à jamais !

Un homme solaire

Loïc Barruet se souvient de sa rencontre incroyable avec Jean-Jacques Goldman. Toujours bienveillant envers ceux qui souffrent, il contribue à la création du Festival Solidays. Aussi incroyable que celui puisse paraitre, l’information n’a pas circulé. Et pour cause, il a interdit à son complice de dévoiler la vérité à la presse. Il mériterait qu’on lui fasse tous les honneurs plutôt qu’on critique ses moindres faits et gestes. Et vous cher lecteur d’Objeko, qu’en pensez-vous ? 

En ce qui concerne les Restos des Coeurs, c’est encore une autre histoire. Comme le prouve la vidéo ci-dessus, c’est lui qui écrit puis dirige le premier hymne de cette troupe. Trois décennies après, le refrain sonne toujours aussi juste. Si Coluche lui fait une confiance absolue, il ne sera malheureusement plus là pour le défendre lors de la polémique qui éclate presque vingt ans plus tard. De fait, les petits nouveaux qui intègrent ce noble projet n’entendent pas se faire mener à la baguette de Jean-Jacques Goldman. Que ce retour de manivelle est triste ! Et ce n’est pas la seule claque que les fans vont se prendre en pleine figure.

La double peine

Son ami Michael Youn a tenu à nous expliquer le point de vue de Jean-Jacques Goldman. Comme toujours, il dissimule sa tristesse sous sa carapace et s’éloigne. « Ça l’a traumatisé Jean-Jacques […], il n’a pas compris ce qui s’est passé. Il disait ‘Mais, j’ai juste voulu faire un dialogue entre des jeunes et des moins jeunes’ […] On était au début du ‘De toute façon tu ne peux plus rien dire sans qu’il n’y ait pas des gens qui s’insurgent’. C’était les prémices de ‘Il y a toujours cinquante mecs qui ne sont pas d’accord, quoi que tu dises’. Et le pire, ce n’est pas que les gens ne sont pas d’accord avec toi, c’est que, quoi que tu penses, y compris quand tu penses de la m**de, dis-toi que tu as des gens qui sont d’accord avec toi. C’est ça qui est flippant en fait. » Dès lors, il donne les clés à ceux qui ont l’impression de tout savoir et s’éloigne à petits pas sans faire de drame. Comme toujours !


Quand ils comprennent qu’il quitte les Enfoirés, les férus ont beau le supplier, il ne reviendra pas su sa décison. Lors de la crise de la Covid-19 et du premier confinement, il avait même changé les paroles de l’une de ses chansons phares. Pour autant, pas question de l’interpréter devant une foule en délire. Nos confrères du journal Le Progrès ont recueilli le témoignage intéressante de cette fan de la première heure. Elle a sa possession une lettre de Jean-Jacques Goldman en personne.

Et maintenant ?

Ses propos sont clairs, nets et précis et ne laissent pas de place au doute. « Tournée d’adieu ? Je suis triste de la tristesse que cette absence peut causer, mais je sais aussi ce que la scène exige d’implication, d’énergie, de désir, et je n’en suis plus capable. (Et il me semble que ce serait trop difficile, émotionnellement aussi) » Croisons les doigts pour que son récent retour en France le fasse changer d’avis !

Merci à nos confrères du journal Le Progrès !

Deborah Attias

Je suis passionnée par les mots, le métier de rédactrice Web s’est dévoilé comme incontournable il y a plus de 8 ans. Je n’hésite pas à partager mon avis sur tous les sujets notamment la politique, la télévision et les people.