Jean-Louis Trintignant, victime d’un cancer, veut en finir, il n’est pas venu le jour où sa fille a été tuée

Depuis Les plus belles années d'une vie de Claude Lelouch, en 2019, Jean-Louis Trintignant n'a pas joué la comédie. Aujourd'hui âgé de 90 ans, il vit loin de Paris et profite de sa retraite. C'est du moins ce que l'on pouvait penser avant les propos de Nadine Trintignant, qui s'est confiée sur l'état de santé de son ex-époux, avec lequel elle est encore en contact. Alors qu'elle a écrit un livre sur leur histoire d'amour, elle est revenue sur la maladie dont est atteint le comédien, et qui l'handicape de plus en plus chaque jour.

© ABACA

Jean-Louis Trintignant: Une histoire d’amour marquée par le décès de deux enfants 

Avec Nadine, Jean-Louis vit une belle idylle. Dans les colonnes de Nice Matin, la réalisatrice revient d’ailleurs sur sa rencontre avec le comédien. C’est grâce à une amie, Annie Fargue, que celui qui était alors un jeune acteur, entre dans sa vie : « Un jour, elle (Annie Fargue) me parle d’un mec magnifique avec qui elle répète une pièce (…) Je vais les voir. Je dis à ma copine : ‘ce n’est pas Marlon Brando!’ Mais ce Trintignant a tout de même un regard attachant qui ne m’a pas échappé ». Et si le jeune homme débute une relation avec Brigitte Bardot (qu’il rencontre sur Et Dieu créa la femme) avant son service militaire, cette relation ne dure qu’un temps. A son retour, il voit Nadine à nouveau, et une relation débute peu à peu entre eux : 

« Il était et reste toujours la séduction même. J’étais folle amoureuse de cet homme – et lui l’était de moi (…) J’avais pris l’habitude de dîner avec Jean-Louis chaque soir et de préparer le feu dans la cheminée pour son arrivée. Avant qu’il ne me prenne dans ses bras. J’étais ivre d’une joie qui s’enroulait autour de moi ».

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par hammerliz (@hammerliz)

Une histoire racontée dans un livre

Pour la première fois, Nadine a décidé de se confier sur ses presque vingt ans de vie commune avec l’un des plus grands acteurs français. Et lorsqu’un éditeur lui demande d’écrire un ouvrage qui concerne son ex époux, elle refuse, avant que Jean-Louis lui-même la fasse changer d’avis : «  J’ai fait la connaissance d’un éditeur, Jean-Luc Barré, qui m’a demandé pourquoi je n’écrivais plus. Je lui ai expliqué que cela faisait deux ans que j’avais beaucoup de mal à écrire un ouvrage sur des histoires d’amour brisées par le nazisme. Il m’a promis de l’éditer. Mais il m’a dit qu’il aimerait d’abord publier un livre sur Jean-Louis Trintignant, ‘car vous n’avez jamais écrit sur lui’. J’ai d’abord dit non avant de demander à Jean-Louis, qui réside à Collias dans le Gard, ce qu’il en pensait. ‘Il n’y a que toi qui peux bien parler de moi parce que tu me connais vraiment. Je t’en prie, fais-le’ ».

Cette interview est également l’occasion pour elle de parler de Jean-Louis, non pas par le biais d’anecdotes passées. On ne sait plus grand chose de l’acteur, lui qui nous avait laissé avec une nouvelle préoccupante, un cancer de la prostate qu’il refuse de soigner avec les traitements habituels

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Alexandre Isard (@alexandreisard)

Jean-Louis Trintignant souffre de diabète 

En 2017, pour Nice-Matin, le comédien expliquait être atteint d’un cancer, sans pour autant faire dans le misérabilisme. « J’ai trouvé un médecin marseillais qui essaie un nouveau truc. Je ne fais pas de chimio, même si j’y étais prêt ». Trois ans plus tard, dans le même quotidien, il en parlait à nouveau avec recul : Vous savez, pour 60 % d’entre nous, on a tous un cancer. Mais quand on est vieux, ce n’est pas la maladie la plus grave« . De toute façon, pour lui, « ce n’est pas normal de vivre jusqu’à 100 ans ».

Aujourd’hui, Nadine nous apprend qu’il souffre d’une nouvelle maladie : « Il va mal. Il a du diabète à un taux terrible. Il perd la vue. Il ne peut plus marcher. Mais il est très courageux. Du moment où nous nous sommes séparés, et que j’étais avec Alain Corneau, il a quitté Paris pour aller vivre dans le Midi. Il y est heureux ». De son côté, Nadine clame ne pas avoir peur de la mort, leurs deux filles les ont précédées (Pauline est morte à neuf mois et Marie à 41 ans sous les coups de son compagnon, Bertrand Cantat). 

Nadine, à la fois mère et réalisatrice, a réalisé un documentaire sur sa fille, Marie : « Pour Arte, je viens de faire un film intitulé La vie brisée. Marie, c’était une beauté, une intelligence forte, beaucoup d’humour ».