Jean-Luc Delarue : découvrez ce que devient sa veuve Anissa, 10 ans après son décès

Anissa, le dernier amour de Jean-Luc Delarue, mène une vie discrète. Loin de la télévision...

© Gentside-Jean-Luc Delarue : découvrez ce que devient sa veuve Anissa, 10 après son décès

Le 23 août 2012, Jean-Luc Delarue décédait d’un cancer de l’estomac et du péritoine. Laissant notamment derrière lui, son épouse Anissa Khelil. A l’approche des 10 ans de sa mort, la rédaction d’Objeko, a décidé de vous donner des nouvelles de la veuve. Ne vous inquiétez pas, nous allons tout vous dire sur elle. Vous êtes prêts ?

Jean-Luc Delarue décédé d’un cancer l’estomac et du péritoine

Il a marqué la télévision française des années 1990 et 2000. De qui nous parlons ? Et bien, de Jean-Luc Delarue, bien-sûr. Avec des émission populaires traitant à la fois d’intimité et sujets de sociétés forts, il a su fidéliser les téléspectateurs pendant de nombreuses années. Malheureusement, tout s’est arrêté brutalement pour lui. En effet, à l’automne 2011, après des maux de ventre importants, l’animateur de France 2 passe quinze jours à l’hôpital. C’est à ce moment-là, qu’il apprend être atteint d’un double cancer.

Et neuf mois après avoir annoncé publiquement être atteint d’un cancer de l’estomac et du péritoine, Jean-Luc Delarue est décédé. C’était le 23 août 2012, à l’âge de 48 ans. Laissant derrière lui son épouse Anissa Khelil. Mariés depuis trois mois au moment de sa mort, les amoureux s’étaient croisés une première fois en 2008 lors d’une exposition Louise Bourgeois, à Beaubourg. Ce n’est qu’en 2011, qu’ils avaient débuté une relation. Dix ans après, qu’est-elle devenue ?

Une marque de mode et prêt-à-porter

Aujourd’hui, âgée de 39 ans, Anissa vivrait entre la Suisse et Istambul où habite une de ses sœurs, Samira. Veuve à seulement 30 ans, elle avait été aidée à l’époque par son mari dans la création d’une marque de bijoux protecteurs. Et bien aujourd’hui, elle est toujours dans la mode. En effet, la jeune femme semble avoir créé avec sa soeur Samira Ana Khel, une marque de mode et prêt-à-porter : »ANA KHEL est avant tout une histoire de famille, celle de deux sœurs : Samira et Anissa. L’une est expatriée à Istanbul depuis une dizaine d’années, l’autre court les défilés en tant que mannequin pour une grande agence internationale ».

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par ANA KHEL PARIS (@anakhel_paris)

Le duo va notamment découvrir l’Ouzbékistan et ses traditions. Et plus particulièrement l’ikat, un savoir-faire ancestral complexe qui consiste à teindre les fils avant le tissage. Côté prix, les coussins valent 85 euros, les sacs entre 320 et 420 euros tandis que les kimonos valent entre 350 et 650 euros. Héritière de la moitié de la fortune de Jean-Luc Delarue après sa mort (environ 11 millions d’euros), elle peut profiter de la vie. Comme l’animateur aurait voulu.

La première épouse de Jean-Luc Delarue contre-attaque

Suite au testament, Elisabeth Bost, la première épouse de Jean-Luc Delarue a saisi la justice. En effet, elle réclamait notamment l’annulation du mariage. Considérant notamment qu’il s’agissait d’une union contractée dans un but exclusivement successoral. Surtout, que Jean-Luc Delarue, en phase terminale, n’avait pas toutes ses facultés. Finalement, la justice a appliqué les dernières volontés de l’animateur. Il faut dire qu’il avait encore toute sa tête au moment de la prise de décision.