Jean-Luc Lemoine viré de TPMP, Il rétablit la vérité sur son départ et balance tout!

Fin décembre 2018, Jean-Luc Lemoine quittait l'équipe de Touche pas à mon Poste. Deux ans plus tard, il rétablit la vérité sur les raisons de cet éloignement.

© XAVIER LAINE / GETTY IMAGES

Dans une récente interview, Jean-Luc Lemoine est revenu sur son départ de « Touche pas à mon Poste« . L’occasion pour lui, de balayer certaines rumeurs le concernant. La rédaction d’Objeko a décidé de tout vous dire. Vous êtes prêts ?

Un départ précipité de C8

Le 14 décembre 2018, Jean-Luc Lemoine annonçait sur son compte Instagram qu’il quittait C8, où il animait depuis la rentrée « TPMP refait la semaine » en prime time le vendredi. Un départ brutal, que beaucoup de téléspectateurs ont eu du mal à comprendre. Quelques semaines plus tard, l’ancien chroniqueur de Cyril Hanouna avait expliqué que c’était une décision réfléchie, et qu’il n’avait pas du tout précipité la chose : « J’ai vécu l’expérience à fond. Je ne pensais pas qu’on pouvait s’amuser autant à la télévision. J’étais arrivé au bout d’une aventure. C’est une décision mûrement réfléchie« , expliquait alors l’animateur.

D’après ses dires, le changement de cap de l’émission a été pour beaucoup dans sa décision : « C’est difficile de faire vivre une émission aussi longtemps. La force de Cyril, c’est de savoir faire évoluer le concept. Après, il faut être honnête, le concept a pu évoluer et peut-être que je me sentais moins légitime… Je suis parti sans amertume. Mon contrat avec H2O courait jusqu’à mi-décembre, j’ai décidé d’arrêter à ce moment-là ». Jean-Luc Lemoine arrivait tout simplement à la fin d’un cycle et a décidé de partir avant que ce ne soit trop tard. La rédaction d’Objeko peut totalement comprendre cette idée.

Un départ à cause d’un manque de reconnaissance ?

Evidemment, suite à son départ et à son explication, de nombreuses rumeurs ont vu le jour concernant la véritable raison du départ de Jean-Luc Lemoine. Certains en sont venus à penser que si il avait claqué la porte de C8, c’était parce que l’une de ses demandes (celle d’avoir des primes) n’avait pas été honorée. Il y a quelques jours, l’humoriste a donc souhaité rétablir la vérité à ce sujet :« C’est totalement faux d’avoir dit que j’étais parti parce que je voulais des primes sur C8. Je n’ai jamais arrêté TPMP à cause des primes, c’est n’importe quoi, a-t-il notamment assuré, un brin agacé.

Il poursuit son propos ensuite et demande aux gens qui lancent ce genre de rumeurs, de trouver une seule interview où il déclaré qu’il était parti à cause d’un manque de reconnaissance. D’ailleurs, d’après Jean-Luc Lemoine, il n’aurait même rien proposé à la chaîne : « Je mets au défi quelqu’un de dire que j’ai voulu quelque chose comme cela. J’ai toujours été honnête avec moi-même et avec les téléspectateurs ». Une chose est certaine, nous à la rédaction d’Objeko on aimerait bien qu’il refasse une émission comme « On n’demande qu’à en rire » ou encore un jeu comme « Guess my age« , il était très bon dans l’exercice.

Jean-Luc Lemoine heureux à France 3

Si les relations avec Cyril Hanouna étaient plutôt très bonnes. Il semblerait que le départ de Jean-Luc Lemoine a été délicat pour le trublion du PAF. En effet, lorsque France 3 a officialisé l’arrivée de l’humoriste à la tête de « Samedi d’en rire« , ils avaient été de longs mois sans nouvelle l’un de l’autre : « Il vient de me féliciter chaleureusement. Ça m’a permis de récupérer son numéro de téléphone. Avant ça, nous n’avions plus aucun contact. Le connaissant, ça reviendra. C’est cyclique. On a eu des désaccords, mais je ne suis pas fâché avec Cyril. Et lui non plus. La vie nous a éloignés, elle nous réunira » a-t-il notamment déclaré.

Concernant son émission sur France 3, Jean-Luc Lemoine est très heureux d’avoir accepté. En effet, il y a quelques mois, il se félicitait notamment de ses choix de carrières. Il évoque notamment le pari de prendre le relais des « Grands du rire », une émission bien installée :« En septembre 2019, c’était un vrai pari que de prendre la suite d’un rendez-vous bien installé comme Les Grands du rireOn l’a fait avec humilité et en un an, l’audience de cette case a été multipliée par deux, se réjouissait l’animateur de Samedi d’en rire. Les gens se manifestent sur les réseaux ou viennent me voir dans la rue en me disant : ‘Votre émission nous fait du bien ». Visiblement et quand on regarde de plus près les audiences, c’est un pari gagnant.