Jean-Luc Reichmann (12 Coups de midi) très gêné : son énorme bourde face à un candidat

L’animateur du jeu télévisé culte de TF1 est toujours très complice avec les candidats. De réelles amitiés naissent au fil du temps, surtout avec certains champions qui restent plusieurs mois à ses côtés. Mais aujourd’hui, il a mal écouté un nouveau candidat et a fait une grosse bourde. A tel point qu’il s’est mis sur ses genoux comme pour s’excuser tandis que le public était hilare.

"Variant Tétrocon" : Jean-Luc Reichmann atomise le gouvernement sur la Toile...
© TF1

Jean-Luc Reichmann, un animateur proche des candidats

Les téléspectateurs qui ont l’habitude de voir l’émission le savent, Jean-Luc Reichmann est un animateur qui est tout sauf distant. Au contraire, il fait des blagues, s’intéresse à la vie des candidats. Quand certains deviennent champions et le restent, de vraies amitiés peuvent naître alors. On l’a vu notamment très proche de Paul, ce jeune candidat qui a étonné tout le monde et qui est reparti avec près de 700 000 euros de gains et de cadeaux (en 153 participations). 

On se rappelle surtout qu’il était proche de Christian Quesada, ancien champion qui s’est retrouvé derrière les barreaux pour détention d’images pédopornographiques et corruption de mineurs. Choqué, Jean-Luc Reichmann s’est peu de fois exprimé à ce sujet. Mais quand il l’a fait, c’est pour mettre en lumière les sentiments très forts qu’il ressent. Dans les colonnes de Télé Stars, il était revenu sur cette histoire sordide : 

« Les prédateurs s’immiscent dans le moindre espace. On ne sait jamais d’où ils peuvent surgir. Je l’ai vécu de plein fouet dans mon quotidien. La justice a parlé et ce n’est plus mon histoire. Il a fallu que je prenne de la distance, ce que j’ai fait depuis longtemps« . Mais avant cela, c’est sur le plateau de C à vous qu’il a fait comprendre à quel point cette histoire l’a touché et l’a bouleversé : 

« Vous imaginez pour moi la blessure, d’avoir mis quelqu’un comme ça en avant, la fierté de se dire que c’est un exemple. C’était un exemple. Son histoire faisait rêver, elle était extraordinaire. Chaque personne pouvait s’identifier, en se disant que cette personne était au RSA. Et bien sûr, je culpabilise, je me demande comment j’ai pu passer à côté de ça, évidemment, vous imaginez que je dors bien en ce moment ?« .

La gaffe de Jean-Luc en pleine émission 

L’animateur a donc l’habitude d’écouter les candidats. Ce qui ne l’empêche pas, parfois, d’avoir la tête dans la lune. Cela nous a offert une séquence très drôle. Mardi 11 janvier, les téléspectateurs ont pu faire la connaissance de Henrick, présenté ainsi par Zette : « Trempant son fromage dans le café, un poil distrait, ayant décroché le permis au cinquième essai, Henrick d’Armentières dans le Nord rêve de s’offrir un royal trip sur la route 66 !« . Le candidat explique qu’il est psychologue avant d’en dire plus sur sa vie amoureuse : « J’étais marié, ma femme est décédée, j’ai retrouvé mon premier amour. (…) Elle est retraitée, elle était infirmière ». Les présentations sont donc faites et le message est passé. C’est du moins ce que les téléspectateurs et Henrick pensaient. 

Un peu plus tard au cours du jeu, Henrick est provoqué en direct par le jeune Evan. Un choix qui déplait forcément à Henrick puisqu’Evan souhaite lui arracher sa cagnotte. Jean-Luc Reichmann saute sur l’occasion pour réagir : « Qu’est-ce qu’il y a Henrick ? Dites-lui toute la haine que vous avez en vous ! C’est bien ça, il faut dire ce qu’on a dans le cœur Henrick ! Ils nous prennent pour qui ces marmots de 20 ans ! » explique l’animateur avec beaucoup d’ironie, avant d’ajouter la phrase de trop : « Ça fait longtemps que vous êtes à la retraite ?« . 

Henrick, qui lui avait expliqué quelques minutes plutôt être psychologue (toujours en activité), le lui rappelle, sans dissimuler une pointe d’agacement. Jean-Luc Reichmann se serait en réalité mélangé pinceaux entre le candidat et sa compagne. « Je suis désolé Henrick ! Je suis désolé mais, parce que… C’est votre femme qui est à la retraite vous m’avez dit, retraitée infirmière » explique l’animateur en se mettant à genoux. Doué dans l’art de la répartie, Henrick l’a finalement remis à sa place une nouvelle fois : « Est-ce que je ressemble à ma femme ? ».

Avec humour, le psychologue a finalement expliqué que son départ en retraite dépendra de son nombre de victoires dans l’émission. Il faut dire qu’en rejoignant le club des candidats qui repartent avec plusieurs centaines de milliers d’euros, l’envie d’arrêter de travailler doit se faire ressentir. 


Pierre Lacoste

Passionné par l'écriture, je me suis tourné vers le métier de rédacteur web en 2018 après plusieurs années d'expérience pour plusieurs blogs. Les médias, la télévision, le sport et le cinéma n'ont aucun secret pour moi et j'aime faire partager mes passions aux lecteurs.