Jean-Luc Reichmann percuté par une voiture : il s’exprime sur son violent accident de moto

Passionné de moto, l'animateur des 12 coups de midi aurait pu être tué par sa passion, alors qu'il n'avait qu'une petite vingtaine d'années.

© TF1

Un documentaire exclusif sur l’animateur

Comme pour le remercier pour ses bons et loyaux services, TF1 réserve un bel hommage à Jean-Luc Reichmann. La chaîne va diffuser, le 2 juillet prochain, un documentaire inédit qui lui est consacré. Dans Jean-Luc Reichmann, un destin hors du commun, les fans pourront découvrir l’histoire de l’animateur préféré des français. Dans cette œuvre, il n’hésite pas à s’ouvrir aux téléspectateurs. Il raconte sa vie, et revient notamment sur son enfance.

Il évoque par exemple le harcèlement qu’il subit quand il est à l’école, du fait de sa tâche de vin sur le visage. Cette enfance douloureuse, marquée par les critiques, il n’hésite pas à l’aborder dans certaines interviews.

En grandissant, il parvient cependant à oublier ses insultes, ou à les utiliser comme moteur pour avancer dans la vie. « J’ai surmonté ce traumatisme par l’humour et par l’amour des miens. Je pense aujourd’hui que ce sont nos petites différences qui vont faire la différence, il faut en faire quelque chose de positif« .

Mais le documentaire sera également l’occasion pour lui d’aborder un autre événement marquant de sa vie. Certains d’entre vous ne le savent peut-être pas, mais il a vécu un terrible accident de moto, il y a près de 40 ans.

Un grave accident de moto en 1984

Jean-Luc Reichmann a 24 ans. Fan de moto, il n’hésite pas à monter sur son bolide pour parcourir les routes de France. Mais un jour, il est violemment percuté par un homme en voiture. Pour sauver sa vie, les médecins doivent enchaîner les interventions chirurgicales. Il reste à l’hôpital pendant un an.

Cela semble difficile à croire tant l’animateur semble aller très bien aujourd’hui. Mieux encore, il ne semble porter aucune séquelle. Ce n’est cependant pas tout à fait exact. En 2017, il a notamment révélé une cicatrice visible sur son avant-bras gauche. S’il décide de montrer cette cicatrice, c’est pour sensibiliser les plus jeunes. La vie n’est pas un jeu vidéo : sur les routes, nous n’avons qu’une vie.

« Je vais faire un truc, j’ai eu un accident de moto et moi aussi j’étais en T-shirt. Alors je vais vous montrer… C’est un peu bizarre, je l’ai jamais fait de ma vie… C’est pour prouver qu’il faut faire attention, pour les enfants… C’est mon bras, je l’ai jamais montré de ma vie, mais pour la sécurité des enfants, je le montre. »

Un combat pour Jean-Luc Reichmann

Dans les colonnes de Voici.fr, il revient sur ce terrible moment à vivre. Mais c’est avec fierté qu’il annonce avoir réussi à s’en sortir. Si on doit parler de combat, alors il considère avoir remporté le sien :

« Je l’ai vécu comme un combat, pour lutter et continuer à espérer. Quand ma mère dit que je ne me suis jamais plaint une seule fois, je ne m’en suis jamais rendu compte. Je savais que je n’avais pas à me plaindre mais à gagner ce combat. Mais comme des centaines de milliers de Français qui se battent contre la maladie et les fléaux de la vie quotidienne, c’était effectivement un combat et quelque part, je l’ai gagné. »

Plus qu’une victoire puisque cet accident ne l’empêche de continuer la moto. Pour preuve, il revient tout juste d’un road-trip avec sa compagne, Nathalie Lecoultre, aux États-Unis. C’est en moto que les amoureux ont découvert le pays. Un voyage qui s’est parfaitement déroulé. Pour rassurer sa mère, il a tout de même tenu à la tenir au courant le plus possible : ​​ »J’ai essayé de l’appeler et de lui envoyer des sms. Ça s’est super bien passé !« .

Son accident n’est pourtant pas son pire souvenir. Ce dernier est lié à sa carrière télévisée. En effet, il s’agit de la participation de Christian Quesada aux 12 coups de midi. Ou comment le rêve s’est transformé en cauchemar pour l’animateur. « Je l’ai déjà dit. C’est mon pire souvenir« , a-t-il déclaré à Télé-Loisirs. « Je ne vais pas faire des pages là-dessus, on ne va pas être racoleur. Quand on s’est trompé à ce point-là… Un peu de respect pour éviter de faire du buzz sur quelqu’un qui n’en vaut pas du tout la peine« .