Jean-Luc Reichmann se confie comme jamais sur Marie-Laure, sa soeur sourde de naissance

L'animateur a réussi à accepter sa différence physique en grandissant avec une sœur touchée par un handicap qu'il considère comme plus problématique.

© TF1

Les fans de Jean-Luc Reichmann savent que Jean-Luc Reichmann est très proche de sa sœur. Pour autant, cette dernière est discrète et ne fait pas partie de la vie médiatique de son frère. Pour le documentaire événement diffusé sur TF1, qui revient en détail sur la vie de celui qui présente Les 12 Coups de Midi, elle accepte de parler aux caméras.

Jean-Luc Reichmann accepte son angiome grâce à sa soeur

Lorsque l’animateur n’est encore qu’un enfant, il vit mal sa différence physique. Il faut dire que les autres enfants, à l’école, ne sont pas tendres. Ils le surnomment « la tâche« , en référence à cette tâche rouge visible sur son nez. Ces moments sont pour lui si difficiles qu’il parle, encore aujourd’hui, de traumatisme : « J’ai surmonté ce traumatisme par l’humour et par l’amour des miens. Je pense aujourd’hui que ce sont nos petites différences qui vont faire la différence, il faut en faire quelque chose de positif. »

Quand il parle de l’amour des siens, il fait référence à sa sœur. Sans qu’elle en ait réellement conscience, à l’époque, c’est elle qui aide le jeune Jean-Luc Reichmann à s’accepter. En effet, Marie-Laure est atteinte de surdité. « C’était peanuts par rapport à sa surdité« , considère l’animateur en parlant de son angiome.

« J’ai compris à onze ans que ce j’ai moi, avec ma différence, une tache sur le nez, ce n’est strictement rien à côté du handicap de ma sœur. Ça m’a forgé le caractère« . L’animateur est d’ailleurs le premier de sa famille à remarquer la surdité de sa sœur, de neuf ans sa cadette. Marie-Laure est en effet sourde à 97% du fait d’une malformation de naissance.

Marie-Laure peu présente dans la vie médiatique de son frère

Tout comme son frère, Marie-Laure fait de son handicap une force. Elle se bat pour réussir, et parvient à réussir avec brio ses études de prothésiste dentaire. Elle rencontre l’amour de sa vie, l’épouse, et a trois enfants. Trois filles qui sont nées sans aucun handicap. Si elle mène une belle vie, elle est peu présente dans la vie médiatique de son frère. Et pour cause, comme l’indique Gala grâce à l’interview exclusive de Jean-Luc Reichmann, elle refuse de parler aux caméras.

Mais elle réussit à surmonter sa peur à l’occasion de l’enregistrement du documentaire exclusif sur son frère. En effet, le 2 juillet prochain, TF1 diffuse un documentaire exclusif sur Jean-Luc Reichmann. L’occasion parfaite pour les téléspectateurs d’en apprendre plus sur lui. Logiquement, ses proches ont été approchés par les producteurs afin de parler de l’animateur. Marie-Laure hésite, puisqu’elle a honte de sa prononciation. Mais Jean-Luc Reichmann a su trouver les mots.

« Je vous présente ma petite sœur : avec toute sa fragilité, et sa sincérité« , indique-t-il à Gala, en évoquant le film. Il est ravi qu’elle ait trouvé le courage de participer au film.

Jean-Luc Reichmann révolutionne la télévision pour sa soeur

Il y a encore quelques années, seuls les programmes d’actualité étaient sous-titrés. La télévision n’était alors pas faite pour les personnes malentendantes. Grâce à sa soeur, l’animateur se rend compte du problème :

« Lorsque je suis rentré à Toulouse, j’ai compris que ma sœur ne comprenait rien à ce que je disais à la télé« . Gala nous apprend que l’animateur se bat alors pour que sa soeur puisse regarder Jean-Luc Reichmann et comprendre ses émissions. Ainsi, dès l’année 1997, il ajoute une clause à ses contrats. Il exige que les programmes qu’il anime soient sous-titrés afin que les personnes sourdes et malentendantes puissent les apprécier. Pour l’époque, c’est une petite révolution.

« C’est devenu la règle. Je suis très fier de ce combat. Ça donne un sens à ma vie. », confie-t-il, logiquement fier d’avoir fait avancer dans le bon sens la télévision. Pour en apprendre plus sur la vie incroyable de l’animateur, il faut regarder ce documentaire exclusif. Nagui y a participé, tout comme Isabelle Benhadj, connue pour donner sa voix à Zette, dans les 12 coups de midi. C’est également l’occasion pour Jean-Luc Reichmann de revenir sur les épreuves de la vie. On pense notamment à son terrible accident de moto.