Jean-Luc Reichmann, un père à l’ancienne : il se livre sur l’éducation de ses 6 enfants, « Ça ne rigole pas… »

Avant d'être l'un des animateurs préférés des français, Jean-Luc Reichmann est un père de famille plutôt strict. Il le dit lui-même, il se considère comme un papa à l'ancienne.

© DR

Alors que certains disent que les valeurs de l’éducation se perdent, Jean-Luc Reichmann vient prouver que ce n’est pas le cas. En effet, le père de famille ne compte pas rater son éducation. Au contraire, il est très important pour lui d’apprendre à ses enfants à respecter les autres. Et pour cause, il a souffert dans son enfance.

Jean-Luc Reichmann : un papa strict ?

Dans le nouveau numéro de Télécâble Sat Hebdo, l’animateur des 12 Coups de midi se confie sur l’éducation qu’il donne à ses enfants. Dans la famille recomposée qu’il forme avec Nathalie Lecoultre, il y a six enfants. Si les deux aînés ont quitté le nid, les autre autres enfants sont toujours sous le même toit que l’animateur.  » À la maison, ça ne rigole pas. Je suis un papa un peu à l’ancienne. J’essaie de leur apprendre le respect, à dire bonjour, merci et aussi le sens de l’effort« .

Ce sens de l’effort, Jean-Luc Reichmann l’a hérité de son enfance, et de la pratique d’un sport bien particulier : « Quand j’étais jeune, j’ai pratiqué le karaté à un très haut niveau« . Les sportifs savent à quel point le sport permet de véhiculer de belles valeurs. D’exprimer de manière saine ses colères, ses craintes, ses peurs. Surtout que Jean-Luc Reichmann ne vit pas une enfance tout à fait paisible. Du fait de son angiome, il est la cible de critiques. Parfois, ce sont même des figures d’autorité qui se moquent de lui :

« J’ai appris à me battre mentalement, à ne jamais lâcher. Un prof m’avait surnommé ‘la tâche’ à cause de ma tache rouge sur le nez. J’étais un gosse différent mais je me suis dit que j’allais me battre« .

Un documentaire exclusif sur l’animateur

Si Jean-Luc Reichmann fait la tournée des médias, c’est parce qu’il est la star d’un documentaire exclusif. En effet, TF1 met les petits plats dans les grands pour célébrer les 12 ans des 12 coups de midi. L’émission a pris la suite d’Attention à la marche avec brio. Elle fait briller la chaîne chaque midi. Ainsi, TF1 souhaite rendre hommage à l’animateur qui fait vivre cette case horaire chaque jour.

Pour l’occasion, de nombreux invités de marque sont invités. Les téléspectateurs auront le plaisir, le 2 juillet, de découvrir le visage de Zette. Car derrière cette voix rigolote se cache une grande amie de Jean-Luc Reichmann, Isabelle Benhadj. Nagui, également, prend la parole. Cela met en joie l’animateur qui n’en revient toujours pas :

« Que Nagui parle, j’ai trouvé ça merveilleux et magique ! On est potes, on a beaucoup de respect pour l’un et l’autre mais il est franc. Il est cash quand il dit ‘on prend un membre de ma famille’ et qu’il n’avait pas vu arriver tout ça. J’ai énormément de respect pour lui parce qu’il a pris beaucoup de risques dans sa vie. Ça fait partie du parcours. Ça m’a vraiment touché qu’il accepte de parler. Nagui va être sur TF1 dans le documentaire. Vous avez déjà vu Nagui sur TF1 ? Depuis combien de temps vous ne l’avez pas vu sur TF1 ? »

Un documentaire qui revient sur la vie de Jean-Luc Reichmann

Cette œuvre est l’occasion pour l’animateur de s’ouvrir aux téléspectateurs. Il va ainsi revenir sur son enfance, marquée par les moqueries du fait de sa tâche sur le nez. Plus tard, la vie de l’animateur est bouleversée par un terrible accident de moto. Il s’en sort miraculeusement grâce aux médecins, mais reste une année entière à l’hôpital. 

Le documentaire va également mettre en valeur la carrière de Jean-Luc Reichmann. Il faut dire qu’elle est riche en expériences. Il n’est pas seulement animateur. Il est également voix-off et comédien. Car avant d’être la star de Léo Mattéï, la star de TF1 a notamment joué dans la série Navarro. Il a toujours été attiré par le métier d’acteur.

Pour la première fois, sa sœur Marie-Laure, malentendante, a accepté de parler face caméra. C’est grâce à elle, en partie, qu’il parvient à surpasser ses angoisses liées à sa tâche sur le visage.