Jean-Pierre Foucault au plus mal : son procès perdu contre le fisc, il va perdre gros…

La star des animateurs avait fait des investissements dans les énergies renouvelables. Il pensait ainsi échapper à l'ISF mais se retrouve pris au piège. Et il a récemment perdu son procès en appel...

© Made In Marseille

Jean-Pierre Foucault fait partie des animateurs les plus célèbres du PAF. Dans de telles conditions, impossible de croire qu’il ne gagne pas extrêmement bien sa vie. Bien qu’il soit de moins en moins présent à la télévision, il ne manque jamais les rendez-vous importants. C’était ainsi lui qui animait avec un grand honneur la cérémonie de l’élection de Miss France 2022 sur TF1. Mais Jean-Pierre Foucault n’a pas seulement une grande expérience de son métier, il possède aussi une grande expérience de la gestion de ce dernier. Notamment en ce qui concerne ses rémunérations colossales. De fait, pour ne pas se retrouver à payer des millions d’euros d’impôts, il doit être au fait des lois qui lui permettent d’investir et de rentabiliser son patrimoine. Or, comme l’indiquent nos confrères du magazine en ligne Capital, Jean-Pierre Foucault n’échappera pas à une douloureuse note que lui réclame l’ISF. Objeko vous raconte tout !

Jean-Pierre Foucault rencontre des problèmes d’ordre financiers

Mais quelques soient les problèmes auxquels il va devoir faire face, nos confrères du magazine Capital estiment que cela ne devrait pas le mettre dans le rouge. En effet, ils parlent ouvertement de « problèmes de riche ». Et le fait est qu’avec l’expérience de Jean-Pierre Foucault à la télévision, difficile d’imaginer qu’il ne soit pas effectivement très confortablement installé. L’animateur réside à Carry-le-Rouet, une petite ville au bord de mer dans le Sud de la France. Et comme chacun sait, les prix des villas sur la Côte d’Azur, ou dans ce cas précis sur la Côte Bleue, atteignent des prix faramineux. Mais Jean-Pierre Foucault n’a pas à rougir de son patrimoine. Puisqu’il travaille en tant qu’animateur depuis plus de 1966, en commençait par la radio.

Aussi, comme nous vous le disions plus haut, il fait sans doute appel à des comptables experts pour conserver sa fortune à l’abris. Car, lorsque l’on est dans le cas de Jean-Pierre Foucault, il est vraisemblable que l’on gagne beaucoup plus d’argent que ce que l’on pourrait dépenser. Alors, pour éviter que l’Etat ne pioche trop dans son capital, il a mis en œuvre des systèmes d’investissements. Mais avant de rentrer dans les détails, précisons que ce sont des montages légaux, encadrés par des lois. Cependant, si le célèbre animateur se retrouve à perdre un procès en appel face au fisc, c’est qu’il a dû en effet faire quelques erreurs de ce côté-là.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Romuald Ferrer (@romufer)

Une douloureuse de plusieurs millions d’euros

Les fans de Jean-Pierre Foucault apprendront ainsi qu’il fait divers investissements pour protéger son argent. Nos confrères du magazine en ligne Capital citent plusieurs d’entre eux avec exactitude. D’abord une société de production de films publicitaires qui s’appelle Le Film de votre vie SA. Mais elle a été liquidée en 2016. Il est aussi question d’un groupe d’écoles post-bac dont il détiendrait 25%. Et enfin des investissements dans les énergies renouvelables. Objeko apprend alors grâce à ses confrères que Jean-Pierre Foucault plaçait une partie de son argent dans deux centrales photovoltaïques. Notamment à la Guadeloupe et à Saint Domingue. Il posséderait alors 10% de ‘Petit canal 1 les palétuviers SARL’ et 8% de ‘Ferme solaire de Sainte Marguerite SARL’. Ainsi que 10,5% de ‘Manzanillo power land’ et 20% de ‘Inversiones tegna caribe’.

De plus, en 2015, il aurait modifié l’objet social de sa société ‘Parasol Production’ pour y ajouter la production d’énergie. Or, c’est sur ce détail que le fisc va épingler Jean-Pierre Foucault. En effet, des lois lui permettent d’éviter l’ISF grâce à ses placements. Mais seulement selon des conditions précises qui n’auraient donc pas toutes été respectées par l’animateur. Le magazine Capital cite alors les révélations du magazine Gotham city. Quii révèle que Jean-Pierre Foucault est sous le coup d’un redressement fiscal depuis 2017. Et que la somme qu’il doit alors au fisc est de 365 394 euros, pour son impôt sur les grandes fortunes entre les années 2011 à 2015. Jean-Pierre Foucault se serait alors saisi de ses avocats et fait appel. Mais la justice n’aurait pas tranché en sa faveur…

Pour conclure, Jean-Pierre Foucault va donc devoir régler les arriérés que lui réclament le fisc. Et c’est donc bien un procès qui va lui faire perdre gros. Néanmoins, Objeko et ses lecteurs ne doivent pas douter que l’animateur rentre encore dans ses comptes. Il est probable que notre vedette du PAF soit l’une des célébrités de la télévision qui gagne le mieux sa vie. Après tout, il est une véritable légende de la télé depuis la fin des années 1970. Et pour davantage de détails sur les investissements de Jean-Pierre Foucault, n’hésitez par à consulter l’article de nos confrères chez Capital.