Jean-Pierre Pernaut : en colère, il dézingue violemment de nouveau les forces de police !

Jean-Pierre Pernaut n’est pas du genre à faire semblant. On l’a vu lors de ces journaux télévisés, il donne la parole à ceux qui souffrent. C’est pourquoi, le témoignage de cette commerçante va briser son cœur et le force à intervenir à l’antenne !

Jean-Pierre Pernaut : en colère, il dézingue violemment de nouveau les forces de police !
© Jerome Domine/ABACA

Depuis plus de trois décennies, Jean-Pierre Pernaut est le porte-parole des invisibles. On peut compter sur lui en toutes circonstances !

Jean-Pierre Pernaut, on l’aime aussi pour ça !

À la fin de l’année 2020, Jean-Pierre Pernaut tire sa révérence. En effet, après plus de trois décennies consacrées à informer les Français, il s’envole vers des nouveaux projets. Car oui, l’homme ne souhaite pas prendre totalement sa retraite. Au grand dam de ses enfants ou de son épouse, il fourmille déjà d’idées. Affaibli par le passé, il va mettre un point d’honneur à privilégier son métier avant sa santé. Heureusement qu’il est bien entouré. Entre lui et son public, c’est une belle histoire d’amour !

Plein d’autres projets

Après un court passage chez la concurrence, Jean-Pierre Pernaut a posé ses valises à TF1. Mieux que personne, il sait écouter et retranscrire les émotions de la population. Passionné par le terroir et plus largement la France, il nous montre les richesses insoupçonnées de notre patrimoine. Alors que les chaines d’information en continu se consacrent uniquement au pire, lui transforme l’actualité en poésie. Cependant, quand la coupe déborde, il est le premier à monter au créneau pour défendre ses valeurs. Les gouvernants n’ont qu’à bien se dire. Il n’est né celui qui arrivera à éteindre sa liberté de penser. Il va encore nous le prouver dans sa chronique hebdomadaire Jean-Pierre et vous !

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Jean-Pierre Pernaut (@pernautjp)

Mais ce n’est pas tout. Résolument convaincu que cette thématique plait aux Français, il lance la JPP TV ! Si on résume, cela ressemble un peu à la plateforme de streaming Netflix. Sauf qu’il n’a pas de séries ni de films, mais davantage des documentaires ! On va tout savoir sur le patrimoine,  l’environnement, la culture de l’actualité régionale  » Pour que tout se passe bien, il a libre accès aux archives de TF1. De temps en temps, il prendra la parole pour animer des cuvées spéciales de SOS Villages ou Votre plus beau marché.

La goutte d’eau ?

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Jean-Pierre Pernaut (@pernautjp)

Que ses fans se rassurent. Même s’ils n’ont plus rendez-vous à 13 heures avec Jean-Pierre Pernaut, pas question qu’il change son caractère. On l’a vu pendant les différents épisodes de confinement, quand il a quelque chose à dire, il n’y va pas avec le dos de la cuillère. En somme, il s’adapte à ce qu’on pense secrètement devant notre poste de télévision. Comme il a une tribune pour le faire, il en profite allégrement. Homme engagé jusqu’au bout des ongles, il s’associe aux combats de ses admirateurs « Je suis comme eux, je ne fais pas partie de l’élite » 

Ces jours-ci, Jean-Pierre Pernaut est passé de la théorie à l’exemple. Lorsqu’il entend le témoignage bouleversant de Florence Vendeuvre, il va aller à sa rencontre. L’histoire ressemble à un banal fait-divers. Or, celui-ci va prendre des proportions auxquelles personne ne s’attendait. Alors qu’elle se rendait dans son arrière-boutique à Dieppe, les policiers vont l’interpeller de manière triviale. Placée en garde à vue, elle a tenu à dénoncer la brutalité de ce qui s’est passé ce jour-là !

Quelles sont les conséquences de cette interpellation qui a mal tourné ? La commerçante a accumulé les déceptions et paie un lourd tribut. Condamnée à verser une amende et à réaliser « un stage de citoyenneté » dans les plus brefs délais, elle partage son histoire sur la Toile. Teintée d’ironie, la réaction de Jean-Pierre Pernaut ne s’est pas fait attendre « Parce qu’on apprend aux citoyens qui veulent travailler un stage de citoyenneté, c’est formidable »

Jean-Pierre Pernaut: L’humour comme moyen de défense !

Se sentant écoutée, Florence va briser le silence sur son état d’esprit « Moi je voulais travailler c’est tout. Tout ce que je demande c’est travailler » Dès lors, Jean-Pierre Pernaut va alors tourner en dérision la décision des tribunaux. « Peut-être que dans ce stage de citoyens, on vous dira que ce n’est pas bien. » Avec lui, on ne sait jamais à quoi s’attendre, mais au moins, le journaliste est toujours à nos côtés !


Deborah Attias

Je suis passionnée par les mots, le métier de rédactrice Web s’est dévoilé comme incontournable il y a plus de 8 ans. Je n’hésite pas à partager mon avis sur tous les sujets notamment la politique, la télévision et les people.