Jean-Pierre Pernaut malade, il se confie sur la gravité du cancer des poumons

La nouvelle est tombée et a remué toute la toile. L’ancien présentateur du journal télévisé de 13 heures affronte actuellement un cancer des poumons, trois ans après avoir réussi à vaincre son cancer de la prostate.

Jean-Pierre Pernaut : touché à nouveau par le cancer... Sa femme brise le secret sur TPMP !
© ABACA

Jean-Pierre Pernaut: Une nouvelle épreuve pour la journaliste qu’il affronte avec le sourire, et surtout avec le soutien de sa femme et de ses enfants. Après que Nathalie Marquay ait parlé en son nom dans Touche pas à mon poste, Jean-Pierre s’est exprimé sur les réseaux sociaux.

Nathalie Marquay se confie sur Touche pas à mon poste

Alors que l’information fait le tour des réseaux sociaux, Nathalie Marquay est invitée par son ami Cyril Hanouna pour s’exprimer dans Touche pas à mon poste. Jean-Pierre ne peut faire le déplacement, alors sa femme s’engage à donner de ses nouvelles et en dire plus sur son état de santé. Elle apprend ainsi aux téléspectateurs et à toute l’équipe que ce cancer a été diagnostiqué en main. Une opération s’est suivie en juillet sur le poumon droit. Malheureusement, le cancer s’est par la suite déplacé sur le poumon gauche. Et cette fois-ci, une opération n’est pas envisageable. Le journaliste doit donc suivre des séances de radiothérapie pour vaincre une maladie qu’il connaît déjà bien. En effet, trois ans plus tôt, il annonçait avec fierté avoir réussi à vaincre un autre cancer, celui de la prostate. 

Comme à son habitude (celle de nommer le cancer pour ne pas en avoir peur), Nathalie Marquay décide de ne rien édulcorer, mais de ne surtout pas jouer la carte de la sensiblerie. D’autant plus qu’elle indique que son mari a un « moral d’acier ». « Il se bat, c’est un battant. Il n’a pas le choix avec moi ». 

Pour autant, l’ancienne miss ne cache pas ses craintes et angoisses. Le cancer reste une maladie qui fait peur. Mais elle a foi en la science et en la médecine moderne : On fait confiance aux médecins. (…) Les progrès de la médecine sont formidables”. Après tout, et elle le dit elle-même, s’ils ont réussi à vaincre le premier cancer, pourquoi le deuxième viendrait-il jouer les trouble-fêtes ? Jean-Pierre est bien décidé à s’en débarrasser !

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Jean-Pierre Pernaut (@pernautjp)

Jean-Pierre Pernaut était un gros fumeur ! 

Puisqu’il ne pouvait pas se rendre sur le plateau de l’émission Touche pas à mon poste, Jean-Pierre a décidé de faire entendre sa voix. En forme et souriant, il s’est filmé pour adresser un mot aux internautes. « Juste un petit message pour remercier tous ceux qui m’ont envoyé des messages d’encouragement cet après-midi. Et oui, il y a eu une fuite annonçant dans les médias que je souffrais d’un cancer des poumons. C’est vrai. J’ai appris cette maladie au mois de mai dernier, j’ai subi une première opération en juillet dernier, un traitement qui continue depuis quelques semaines. J’attendais un petit peu pour en parler. Aujourd’hui je suis très pris, je n’ai pas pu accompagner Nathalie qui en parlait chez Cyril Hanouna pour confirmer cette information. Si j’en parle, c’est d’abord parce qu’il ne faut pas avoir peur du cancer (j’en ai déjà eu un, la prostate, vous le savez, j’en ai parlé pour essayer d’améliorer la prévention). Même chose pour le poumon, je ne pensais que cela ne pouvait arriver qu’aux autres. Pendant des années et des années on m’a dit d’arrêter de fumer. J’y ai pas cru, ben j’aurai dû arrêter. Je vous tiendrai au courant, tout va bien pour l’instant. On surveille, tout est sous contrôle« . 

De la même manière qu’il avait beaucoup parlé de son cancer de la prostate pour inviter les hommes à se faire dépister rapidement, il revient ici sur la chose qui cause dans la plupart des cas le cancer du poumon : la cigarette. Les chiffres sont en effet saisissants. Dans neuf cas sur dix, ce cancer se déclare sur un fumeur ou un ancien fumeur. Ce cancer est, d’après les études, 25 fois plus fréquent chez les gros fumeurs (deux paquets par jour) que chez les personnes qui ne fument pas. Et si les fumeurs ne pensent pas à leur santé, ils doivent savoir que le tabagisme passif favorise également ce type de cancer. D’ailleurs, le tabagisme passif fait plus de 600 000 morts par an dans le monde. On comprend dès lors pourquoi Jean-Pierre Pernaut en profite pour en parler : tout simplement car il aurait pu éviter cette maladie s’il n’avait pas fumé.


Pierre Lacoste

Passionné par l'écriture, je me suis tourné vers le métier de rédacteur web en 2018 après plusieurs années d'expérience pour plusieurs blogs. Les médias, la télévision, le sport et le cinéma n'ont aucun secret pour moi et j'aime faire partager mes passions aux lecteurs.