Jean-Pierre Pernaut : sa famille en guerre pour l’héritage ? Son fils Olivier balance tout

Allons-nous vivre une histoire proche de celle concernant Johnny Hallyday dans les jours à venir ? Olivier Pernaut a décidé de dire ce qu'il pense des rumeurs indiquant que c'est la guerre entre lui et sa belle-mère, Nathalie Marquay.

© Capture Facebook

Jean-Pierre Pernaut meurt à 71 ans

C’est avec beaucoup d’émotion que la nouvelle est tombée, en mars 2022. Les Français savaient que l’ancien présentateur du journal télévisé de TF1 était malade. Après avoir guéri d’un cancer du côlon, le voilà touché par un cancer des poumons. Il faut dire que Jean-Pierre Pernaut était un gros fumeur, et qu’il a même continué un temps après avoir appris pour sa maladie. Or, dans neuf cas sur dix, le cancer du poumon touche des fumeurs

Quand il a annoncé la nouvelle sur les réseaux sociaux, il n’hésite pas à dire qu’il a fumé pendant trop longtemps : « Si j’en parle, c’est d’abord parce qu’il ne faut pas avoir peur du cancer (j’en ai déjà eu un, la prostate, vous le savez, j’en ai parlé pour essayer d’améliorer la prévention). Même chose pour le poumon, je ne pensais que cela ne pouvait arriver qu’aux autres. Pendant des années et des années on m’a dit d’arrêter de fumer. J’y ai pas cru, ben j’aurai dû arrêter. Je vous tiendrai au courant, tout va bien pour l’instant. On surveille, tout est sous contrôle« .

Nathalie Marquay présente, elle parle de sa maladie

A plusieurs reprises, l’ancienne Miss s’est rendue notamment sur le plateau de Touche pas à mon poste pour parler de son mari et en dire plus sur son état de santé. Elle s’est toujours montrée optimiste. Elle clame à l’époque faire confiance aux médecins. Après sa mort, sur le même plateau, elle avoue avoir senti qu’il ne passerait pas son 72ème anniversaire, et ce depuis des années.

En revanche, elle veut mettre les choses au clair. Son mari n’est pas mort du cancer. C’est un AVC qui l’a emporté, lui qui en a fait une dizaine. Elle a même tenu à appeler Florent Pagny, qui lutte actuellement contre une tumeur aux poumons, pour lui signifier que Jean-Pierre Pernaut n’a pas été emporté par la tumeur.

Spirituelle, elle explique sentir des signes de son mari, partout autour d’elle. Aucun mot n’est fait, sur le plateau, à propos de l’héritage. Cela n’empêche que le magazine France Dimanche a révélé qu’il y aurait actuellement une vraie guerre. D’un côté, les deux premiers enfants du journaliste, Julia et Olivier. De l’autre, sa femme et leurs deux enfants, Lou et Tom.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Jean-Pierre Pernaut (@pernautjp)

Olivier s’agace des rumeurs sur les réseaux sociaux

Plutôt que de laisser les rumeurs courir, Olivier Pernaut a décidé de dire toute la vérité. En aucun cas une guerre n’a éclaté au sein de la famille de Jean-Pierre Pernaut. Et pour une raison très simple :

« Il n’y a aucune histoire d’héritage entre Nathalie et nous. Que du pipo ! Tout est déjà réglé bande d’abrutis ! Mon papa avait bien tout préparé. Vous le salissez, vous nous salissez »

Même son de cloche du côté de Nathalie Marquay. Quand on lui demande si les français doivent s’attendre à voir du linge sale être lavé en public, comme cela a été le cas après le décès de Johnny Hallyday, elle répond cash : « Ah surtout pas« . Elle va plus loin en disant que les relations sont saines et belles :

« Les enfants s’entendent très bien. Tom et Olivier sont très proches, notamment. Olivier est comme Tom, ultrasensible. Et je crois que Julia comme Olivier ont été rassurés de me savoir tout le temps auprès de leur père durant ces mois difficiles« .

Ne vous attendez donc pas à voir la famille faire la une des journaux pour des questions d’argent. Les membres de la famille se reconstruisent peu à peu et vivent avec ce deuil.  « C’est compliqué car sa présence est tout le temps là. Je n’arrive toujours pas à croire qu’il est parti, j’ai toujours l’impression qu’il va passer la porte », explique Nathalie Marquay face à Cyril Hanouna. « On pense à plein de choses, il faut que je me batte pour lui, il faut que je me batte pour mes enfants pour qu’ils fassent des études, car ses enfants, c’était tout pour lui« .