Jean-Pierre Pernaut veut quitter le foyer familial ? Une grande décision qu’il désire prendre

Chaque jour, le présentateur est reconnaissant pour sa qualité de vie à la campagne. C’est un bonheur qu’il ne quitterait pour rien au monde… Enfin, presque… Objeko vous explique ce qu’il lui arrive !

Jean-Pierre Pernaut veut quitter le foyer familial ? Une grande décision qu’il désire prendre
© ABACA

Jean-Pierre Pernaut habite depuis un an dans un petit coin de paradis entouré de verdure. En effet, il aspire à une vie sereine, calme et au plus proche de la nature. Il l’a bien mérité après tant d’années passées à la télévision. Mais son cocon adoré va peut-être lui échapper ? On vous explique pourquoi et ce qu’il compte faire.

Jean-Pierre Pernaut et son paradis vert !

 

Jean-Pierre Pernaut a déjà soixante-et-onze ans et on peut dire qu’on le connait depuis toujours ? En effet, il a été présentateur pour TF1 dès 1975. Et surtout, il a animé le Journal de 13 heures pendant trente-deux ans, entre 1988 et 2020. De ce fait, c’est comme s’il faisait partie de la famille !

Mais il avait anticipé son départ de la chaine. Pour preuve, le 18 décembre 2020, il présente son dernier journal et lance le même jour sa première webtélé. Elle s’appelle tout simplement Jean-Pierre Pernaut TV (« JPP TV »). Il reste toujours attaché à ses anciennes habitudes puisque cette nouvelle émission a été développée par le groupe TF1. On y parle des régions, de la culture, du patrimoine français, de nature et d’environnement. Autant de sujets, nous l’avons compris, qui tiennent à cœur à Jean-Pierre Pernaut. Il aime décrire ce programme comme un « Netflix des régions ». Ainsi, il met en lumière notre France profonde et ne loupe aucun événement. Par exemple, SOS Villages ou Votre plus beau marché. 

Il ne s’est pas arrêté en si bon chemin et le 9 janvier 2021, Jean-Pierre Pernaut lance une émission hebdomadaire d’une durée d’une heure : Jean-Pierre et vous. Rendez-vous chaque samedi sur LCI. Cette fois-ci, le public découvrira son personnage dans sa globalité. En effet, vous pourrez y voir ses reportages-chocs, ses coups de colère, mais surtout ses coups de cœur.

 

Il est certain qu’avec la crise de la pandémie, les Français ont de plus en plus besoin de nature, d’espace et de regagner une forme de liberté. Jean-Pierre Pernaut ne fait pas exception à la règle et la verdure est un moyen de se ressourcer.

Il vit sa meilleure vie ?

Jean-Pierre Pernaut est certainement en train de vivre sa meilleure vie selon lui. En effet, il crée ses propres émissions et apprécie plus que tout jardiner. C’est une grande passion et occupation d’entretenir son jardin, ses arbres, mais il apprécie plus que tout passer du temps seul dans la nature. C’est aussi un moyen de méditer et d’être apaisé. Un peu de solitude ne lui fait pas peur, c’est essentiel pour se recentrer et se sentir libre.

Depuis décembre 2020, Jean-Pierre Pernaut a pris la décision de s’éloigner davantage de Paris pour profiter de l’air pur de la campagne. Son jardin est un paradis vert à l’abri du soleil. De plus, depuis son salon, il peut apercevoir la forêt. Mais est-ce que cette chance va perdurer ?

Son coin de paradis va disparaitre ?

Malheureusement, cette incroyable qualité de vie va peut-être s’arrêter net. D’après les journalistes de France Dimanche, au bout de la maison de Jean-Pierre Pernaut, un terrain est inoccupé, mais pas pour longtemps. Le présentateur n’est pas le seul sur place, c’est certain. Un promoteur s’est emparé de l’endroit et prévoit de construire 89 nouvelles habitations, notamment 64 logements sociaux. Bientôt, ces immeubles de près de 12 mètres de haut vont venir détruire beaucoup de végétations. Et c’est ce qui attriste beaucoup Jean-Pierre Pernaut. Pour lui, ce projet est inadmissible et il n’hésite pas à affirmer son point de vue au Parisien : « Certains élus veulent créer un écoquartier en abattant des arbres centenaires dans un site classé du fait de la proximité d’un monument historique ». L’édifice concerné est l’aqueduc de Mansart, bâti en 1685 pour approvisionner les jardins du château de Versailles.

Ainsi, Jean-Pierre Pernaut va défendre son petit coin de paradis vert comme jamais. Il a déjà parlé de quitter son foyer si ces immeubles voient le jour. Pour avoir toutes les chances de son côté, il se fait même épauler par Stéphane Bern, un expert dans le domaine. On lui souhaite de réussir sa bataille !


Celine Cossa

A la base, chargée de communication dans l’édition, j’ai donc déjà une expérience dans l’écriture et l’image. De nature très curieuse, je me suis toujours intéressée aux médias, à l’actualité et à la culture au sens large. Ainsi, associer mon amour des mots et mon goût pour les news a été une évidence !